Elina Duni Quartet " Dallendyshe "

Publié le par Guillaume Lagrée

" Dallendyshe "

Elina Duni Quartet

ECM. Distribué par Universal.

Sortie le lundi 27 avril 2015

Elina Duni: chant

Colin Vallon: piano

Patrice Moret: contrebasse

Norbert Pfammeter: batterie

Lectrices exigeantes, lecteurs sélectifs, sachez que la chanteuse suisse, d'origine albanaise, Elina Duni, poursuit son oeuvre de réenchantement du monde en compagnie de son trio Jazz helvète mené par le superbe pianiste Colin Vallon. Cette rythmique fait exactement ce qu'il faut pour que le charme de l'enchanteuse Elina Dina fonctionne pleinement.

Elle chante l'amour, la souffrance, la mort, l'exil en sublimant tout par la joie et la beauté. Cette transcendance de la souffrance par l'art se trouve dans la musique balkanique comme dans le Jazz et le Blues. C'est ce mariage que réussit parfaitement Elina Duni. La Pop serait trop légère pour des thèmes aussi graves.

La musique approche parfois de la transe comme sur " Syte " (n°2) qui illustre cet article. La vie humaine, c'est d'abord le rythme, celui du coeur qui bat. C'est pourquoi cette musique est un talisman.

Elina Duni nous rend familière une culture étrangère en la passant par le filtre du Jazz, tout en lui conservant ses vertus essentielles de force et d'émotion. Seules les deux premières chansons de l'album ne sont pas des airs traditionnels. Sans parler un mot d'albanais, je comprends ce qu'elle me dit.

J'avais découvert cette artiste en 2010. Je la retrouve en 2015. Elle n'a pas vieilli, elle a mûri.

Ecoutons Elina Duni. Avec, en silence de fond, un livre d'Ismaël Kadaré (Albanie), d'Ivo Andric (Yougoslavie) ou de Mario Rigoni Stern (Italien qui fit la guerre en Albanie).

Elina Duni sera en tournée en Europe au printemps 2015

La photographie d'Elina Duni est l'oeuvre de l'Inspiré Juan Carlos HERNANDEZ. Toute utilisation de cette oeuvre sans l'autorisation de son auteur constitue une violation du Code de la propriété intellectuelle passible de sanctions civiles et pénales.

Elina Duni par Juan Carlos HERNANDEZ

Elina Duni par Juan Carlos HERNANDEZ

Commenter cet article