La plantation Whitney, 1er musée de l'esclavage aux Etats Unis d'Amérique

Publié le par Guillaume Lagrée

Lectrices avisées, lecteurs avertis, sachez qu'il existe désormais aux Etats-Unis d'Amérique, en Louisiane, une plantation qui ne raconte pas le bon vieux Sud du point de vue des esclavagistes mais du point de vue des esclaves, la plantation Whitney.

Elle est le fruit de la volonté d'un multimillionnaire américain, John Cummings, descendant d'ouvriers agricoles irlandais, qui a reconstitué la vie d'une plantation en suivant les conseils d'un historien sénégalais, Ibrahima Seck, donc d'un homme qui, 150 ans auparavant, n'aurait pu être qu'esclave sur cette plantation.

Pour en savoir plus, lisez, en anglais, l'article du New York Times, sur le 1er musée de l'esclavage aux Etats-Unis d'Amérique, dans la plantation Whitney, en Louisiane.

Une traduction française de l'article du New York Times se trouve sur Courrier International. Rien à ajouter.

Commenter cet article