La Nouvelle Orléans: la Renaissance

Publié le par Guillaume Lagrée

Lectrices Hot, lecteurs Swing, le Jars jasant Jazz en français, il ne pouvait manquer de jaser sur la ville natale de cette musique, La Nouvelle Orléans en Louisiane, aux Etats-Unis d'Amérique, une ville fondée par des Français et dont le maire, Mitch Landrieu, est d'ascendance française.

Un proverbe américain dit:

" Il existe trois villes aux Etats Unis: New York, San Francisco et La Nouvelle Orléans. Tout le reste, c'est Cleveland ".

Remarquez que ces trois villes sont intimement liées au Jazz: La Nouvelle Orléans pour le Jass, New York pour le Swing, le Be Bop, le Hard Bop, la Salsa, le Free Jazz, le Jazz Fusion et San Francisco pour le Cool Jazz.

Ce blog a déjà évoqué La Nouvelle Orléans d'hier:

- Jelly Roll Morton

- Louis Armstrong

- " La conjuration des imbéciles " de John Kennedy Toole

et d'aujourd'hui:

- Louisiana Soundtrack

- Christian Scott

- " Après le déluge " de Joy Castro, un polar sur l'après Katrina:

- un reportage radiophonique d'étudiants

- les " Nola Improvisations " du guitariste français Pierre Durand.

sans oublier d'hier à aujourd'hui:

- la plantation Whitney, premier musée de l'esclavage aux Etats-Unis d'Amérique.

L'ouragan Katrina a frappé La Nouvelle Orléans le 29 août 2005 faisant 1800 morts ou disparus, un million de sans abris, frappant essentiellement les quartiers pauvres, noirs, situés en zone inondable (80% de la ville sous l'eau). Au bout de deux jours, le président George Bush Jr interrompit ses vacances au Texas pour survoler la ville inondée à bord d'Air Force One. La Nouvelle Orléans est une ville noire et démocrate.

10 ans après, l'hebdomadaire français Courrier International fait le bilan de la reconstruction dans différents domaines sous le titre " La Nouvelle Orléans: la Renaissance ":

- la gastronomie avec le chef John Besh

- la culture noire avec l'écrivain Kristina Kay Robinson

- le Jazz avec la chanteuse Banu Gibson et le New Orleans Jazz Market

- l'urbanisme

- la musique pour lutter contre la délinquance avec la fondation Trumpet No Guns dans une des 3 villes les plus criminogènes des Etats-Unis d'Amérique

Les sources sont les journaux locaux:

- The Times Picayune

- Offbeat

- Eater

- The Advocate

La Nouvelle Orléans se reconstruit par son ADN: art, métissage et créativité.

Une prière juive dit (Psaume 137): " 5. Si je t'oublie, Jérusalem, Que ma droite m'oublie! 6 Que ma langue s'attache à mon palais, Si je ne me souviens de toi, Si je ne fais de Jérusalem Le principal sujet de ma joie! "

Un standard du Jazz dit lui " Do You know what it means to miss New Orleans and miss it night and day ? "

Longue et Grande vie à La Nouvelle Orléans!

Commenter cet article