David Krakauer " Big Picture "

Publié le par Guillaume Lagrée

David Krakauer

" Big Picture "

Label Bleu. 2015.

David Krakauer: clarinette et clarinette basse

Jenny Scheinman: violon

Jim Black: batterie, percussions

Rob Burger: piano, célesta, orgue, orgue Hammond, accordéon, vibraphone

Adam Rogers: guitare (1-2, 4-12)

Sheril Bailey: guitare (3)

Greg Cohen: contrebasse (1-2, 4-12)

Nicki Parrott: contrebasse (3)

Concert cinématique à Paris, à la Cigale, le samedi 21 novembre 2015 à 20h30, dans le cadre du festival Jazz 'n klezmer.

David Krakauer continue de vivifier ses racines en visitant la culture juive askhnaze, désormais avec la musique de film. D'où le projet "Big Picture ", une relecture des musiques de film qui l'ont marqué.

Les morceaux choisis sont liés à la culture juive européenne soit directement comme " Wilkommen " (n°1), " Moving to the ghetto " (n°6) et " Le choix de Sophie " (n°9) ou indirectement " La vita è bella ", musique du film de Roberto Benigni (n°2).

Cette musique est gorgée d'émotion, du début " Wilkommen " (n°1) à la fin " Tradition " (n°12) dont le titre est trompeur. David Krakauer est un artiste expressionniste, à fleur de peau: sa version de " La vità è bella " (n°2) est bouleversante.

Il n'oublie pas en route, un standard du Jazz " Body and Soul " (n°4) et la musique classique russe ( une marche de Prokofiev, n°5) dont il donne des versions très personnelles.

ll est capable de rendre hommage dans le même morceau à son Maître rêvé, Sidney Bechet et aux mères juives ( " Si tu vois ma mère ", n°3, de Sidney Bechet, tiré du film " Midnight in Paris " de Woody Allen).

Que je sois damné si je n'écris pas du bien du groupe qui l'accompagne.

Le beat infernal de Jim Black à la batterie et aux percussions, la diversité des talents de Rob Burger sur toutes sortes de claviers, le feeling de Jenny Scheinman au violon ( Pourquoi y a t-il tant de Juifs parmi les violonistes? Tu te vois traverser l'Europe avec un piano? Blague fausse d'ailleurs car de Vladimir Horowitz à Arthur Rubinstein, de Lou Levy à Martial Solal, il y a aussi de nombreux Juifs chez les pianistes), la pulsation des basses, le mordant des guitares, tout est à saluer.

Cette musique nourrit le coeur et l'âme, part du local pour atteindre l'universel, ce qui en fait une véritable oeuvre d'art.

David Krakauer est d'abord un artiste de scène. Pour profiter du spectacle " Big Picture " avec l'image, en plus du son, après avoir acquis l'album, allez l'écouter et le voir sur scène, par exemple au concert cinématique à Paris, à la Cigale, le samedi 21 novembre 2015 à 20h30, dans le cadre du festival Jazz 'n klezmer.

La photographie de David Krakauer est l'oeuvre du Malicieux Juan Carlos HERNANDEZ. Toute utilisation de cette oeuvre sans l'autorisation de son auteur constitue une violation du Code de la propriété intellectuelle passible de sanctions civiles et pénales.

David Krakauer par Juan Carlos HERNANDEZ

David Krakauer par Juan Carlos HERNANDEZ

Commenter cet article