" Bach Plucked/Unplucked " Violaine Cochard & Edouard Ferlet

Publié le par Guillaume Lagrée

" Bach Plucked/Unplucked "

Violaine Cochard & Edouard Ferlet

Alpha Classics

Distribution Out there Music 2015

Violaine Cochard: clavecin

Edouard Ferlet: piano

En concert à Paris, Ile de France, France, au Café de la Danse, le mardi 9 février 2016 à 20h30.

Lectrices baroques, lecteurs classiques, je vous ai déjà narré les charmes du duo clavecin/piano entre Violaine Cochard et Edouard Ferlet lors d'un concert de présentation à Paris au Sunside le 30 novembre 2015 où la première gageure fut de faire entrer un clavecin sur cette petite scène. La seconde fut de séduire un public composé d'amateurs de Classique et de Jazz, deux espèces rares et pas toujours amies. Les deux gageures furent surmontées brillamment.

Pianiste de formation classique comme beaucoup de pianistes actuels de Jazz, Edouard Ferlet avait joué seul avec Jean Sébastien Bach (Johann Sebastian Bach pour les germanophones). Le résultat " Think Bach " m'avait charmé mais moins, je l'avoue, que les " Goldberg Variations/Variations " d'un autre pianiste de Jazz issu du Classique, Dan Tepfer.

Les musiciens surnomment les Variations Goldberg, " l'Ancien Testament de la musique ". Dans l'Ancien Testament, il est écrit " Dieu vit que l'homme était seul. Il vit que cela n'était pas bon alors il créa la femme."

C'est pourquoi, réalisant la volonté du Grand Horloger, une femme, productrice et animatrice à Radio France, Arièle Butaux, présenta Edouard Ferlet, pianiste à une autre femme, claveciniste, Violaine Cochard.

Un homme, une femme. Chabada bada? Pas du tout. Bach encore et toujours. C'est cet amour du maître de chapelle de Leipzig - ville allemande où il a encore son musée, son concours et son festival - qui les réunit pour produire une des musiques les plus sensuelles et les plus libres qui soient, Bach pincé et non pincé (les cordes du clavecin sont pincées alors que celles du piano sont frappées). Résultat: me voilà pincé par cette musique. Plucked/Unplucked c'est aussi un clin d'oeil aux " Plugged/Unplugged " de certains albums de Pop Music (comme " Crystall Ball " de Prince, par exemple) .

La pochette annonce la couleur. Une chaussure rouge d'homme, une chaussure noire à talon de femme. A la voir, l'auditrice affûtée, l'auditeur avisé sait qu'elle, qu'il va prendre son pied (cet article étant accessible aux mineurs, je n'expliquerai pas l'origine de l'expression).

Cette espérance n'est pas déçue. Les arrangements d'Edouard Ferlet rendent justice à l'implacable rigueur rythmique de Bach tout en lui donnant quelques assouplissements venus du Jazz. Violaine Cochard prouve qu'une interprète rigoureuse et passionnée peut ne rien perdre de son exigence tout en ne collant plus strictement à la partition.

Tant de musiciens classiques passent au Jazz parce qu'ils n'ont pas le droit d'improviser, à l'exception des organistes.

Voici Jazz et Classique réconciliés dans un ailleurs musical absolument inouï au sens littéral du terme.

L'album de Violaine Cochard & Edouard Ferlet "Bach plucked/unplucked " est leur enfant du moment mais des artistes aussi créatifs n'ont pas fini de (pro) créer. Leur duo sera à savourer sur pièces et sur place à Paris, Ile de France, France, au Café de la Danse, le mardi 9 février 2016 à 20h30. J'espère vous y retrouver, lectrices avisées, lecteurs affûtés.

Le dessin d'Edouard Ferlet est l'oeuvre de la Discrète Hélène POISSON. Toute utilisation de cette oeuvre sans l'autorisation de son auteur constitue une violation du Code de la propriété intellectuelle passible de sanctions civiles et pénales.

Edourd Ferlet par Helène POISSON

Edourd Ferlet par Helène POISSON

Commenter cet article