Alan Lomax Archive: voyage aux sources du Blues

Publié le par Guillaume Lagrée

Lectrices ethnologues, lecteurs musicologues, vous ne pouvez ignorer le travail accompli par l'ethnomusicologue américain Alan Lomax (1915-2002) qui passa toute sa vie (son père John Lomax , 1867-1948, musicien et ethnomusicologue, l'avait initié) à chercher les sources de la musique américaine, que ce soit dans les prisons de l'Alabama, les champs de coton de Géorgie, les îles des Caraïbes ou les landes d'Irlande et d'Angleterre.

Je vous ai déjà parlé de ses enregistrements de Jelly Roll Morton, le Père du Jazz, pour la Bibliothèque du Congrès.

Voici que vous trouvez désormais une chaîne qui lui est dédiée sur Youtube, The Alan Lomax Archive.

Plutôt que de regarder des saynètes musicales produites par la société du spectacle, plongez dans ces documents bruts, filmés et enregistrés sur le terrain comme le guitariste R.L Burnside (1926-2005) chez lui, au Mississipi, dans le Panola County, le 2 septembre 1978.

" See my jumper hanging out of the line ".

Son chant est américain, son jeu de guitare est africain. Le Blues dans son essence.

Avant cela, un chant de prisonniers enregistré dans une prison où Alan Lomax était le seul Blanc, à part les gardiens, " Murder's home ".

Pour aller plus loin, des milliers d'heures d'enregistrement visuels et sonores d'Alan Lomax sont désormais disponibles librement.

Commenter cet article