Avichai Ornoy " Sneakin'in "

Publié le par Guillaume Lagrée

Avichai Ornoy

" Sneakin’ in "

Jazz Family

Sortie le vendredi 26 août 2016.

Avichai Ornoy: flûte, flûte alto, saxophone soprano

Gasper Bertoncelj : batterie

Avri Borochov : contrebasse, guitare basse électrique

Roy Mor : piano, Fender Rhodes

Chen Levi : chant sur « Solitude/Freedom Dance » (n°4)

Lectrices irascibles, lecteurs colériques, voici pour vous un nouveau sujet d’énervement, le flûtiste israélien Avichai Ornoy. En plus d’être un flûtiste classique de valeur internationale dirigé par Zubin Mehta, Daniel Barenboïm, Lorin Maazel et Kurt Mazur comme soliste de l’orchestre philarmonique d’Israël, il dirige un orchestre klezmer (Kolsimcha Band) et joue de la musique traditionnelle israélienne avec Yoni Rechter et Shem Tov Levy. Maintenant, il s’attaque aussi au Jazz et au saxophone soprano. Si les complotristes sévissaient aussi en musique, ils auraient déjà dénoncé le lobby Avichai Ornoy. Le plus agaçant dans tout cela, c’est que, même en Jazz, il assure.

Ecoutez le jouer « First rain » (n°5) et vous entendrez cette première pluie de printemps, si féconde.

Il prend un standard rabâché tel que « You and the night and the music » (n°6) et il le rafraîchit à grands coups de flûte comme du blanc frais sur un mur vieilli.

Il est aussi capable de suggérer une douce inquiétude, toujours à la flûte, avec « Bipolar » (n°7) qui n’a rien à voir avec celle de Seu Jorge.

Il sait même jouer funky, sapristi ! " Hopscotch " (n°3).

Bref, lectrices irascibles, lecteurs colériques, vous trouverez bien quelques reproches à faire à Avishai Ornoy comme la mièvrerie finale de son album " Sneakin' in " (« Fin », n°8) mais vous devrez reconnaître sa parfaite maîtrise technique, son swing imparable et son art de nous raconter de belles histoires.

Commenter cet article