Claudia Solal & Benjamin Moussay beurrent nos cerveaux

Publié le par Guillaume Lagrée

Claudia Solal & Benjamin Moussay

Butter in my brain

 

Concert privé sur réservation

Paris, Ile de France, France

Samedi 3 décembre 2016, 20h

Claudia Solal: voix

Benjamin Moussay: piano

 

Claudia Soial est bilingue de naissance. Elle chante en anglais impeccablement. Souffle étiré de la voix, onde mouvante du piano. Belle évocation d'une rivière. Tout coule (Héraclite).

" Keep on walking ". Je ne pense pas qu'il s'agisse d'un hommage à un whisky. Effectivement, ça marche, ça avance gravement.

Benjamin repart, toujours dans le grave. Le rythme accélère légèrement. Les verts pâturages se balancent,doucement sous le vent. " Green pastures ". Claudia a l'art de tenir la note dans un souffle qui prolonge les notes du piano elles mêmes étirées par le jeu de pédales de Benjamin. Ils sont dans l'aigu maintenant. Le piano repart sur un léger sautillement. La voix devient étrange, inquiétante même. Bonne musique de polar écossais dans les dédales du château obscur. la magie ne se décrète pas. Elle se constate. Ici, c'est de la magie. Aucune frime . Tout est pur dans l'intention et l'expression.Les airs s'enchaînent. Le public est captif et attentif. Même les enfants sont sages.

Claudia Solal fait une pause pour nous expliquer sa démarche. Elle a commencé à écrire des textes en août 2013. Elle a appelé Benjamin Moussay pour qu'il écrive les musiques. 18 mois de travail en se voyant entre 20 et 30 fois. Le premier album de ce duo " Porridge days " date de 2005 et leur album en quartet " Spoonbox "  de 2010. Leur nouvel album duo " Butter in my brain " est censé sortir en 2017. Normalement, ce programme comprend des claviers électriques mais la salle ne s'y prêtant pas, il n'y en pas ce soir. C'est donc une version débranchée (unplugged in english) de ce programme, à part le microphone de Claudia, qui nous est proposée ce soir. 

3 chansons ont été chantées " The grass is green ", " The house that You built " et " Trees are green " mais j'ai eu l'impression d'en écouter 7 tant c'était varié au sein d'un même air.

" Slow it ".  Effectivement, c'est lent.  Benjamin Moussay joue debout, la main droite sur le clavier, la main gauche dans les cordes. Il se rassied, se remet au piano, lance une mélodie et une chanson démarre, s'envole même. Ma voisine de devant se balance doucement sur son fauteuil, de droite à gauche. Elle est charmée.

Claudia prend un livre de poèmes. Ca commence par des cris aigus et des cordes tripotées dans le piano. Retour à la musique avec Benjamin qui joue du piano et Claudia qui dit un poème.Le mystère revient. Final majestueux.

Des notes vives, légères jaillissent du piano. La voix de Claudia se déploie et ça swingue. ils m'ont capturé dans leur vortex. Voix et piano tourbillonnent. Cela s'apaise et descend doucement vers le final.

RAPPEL

Une chanson lente. Ma voisine de devant se remet à dodeliner doucement Une femme de goût assurément.

Le public est ravi. C'est fini. Bonne nuit.

Ce duo sera en concert public à Paris, au théâtre de la Cité internationale, samedi 14 janvier 2017 à 20h dans le cadre du festival Sons d'hiver.

 

Lectrices exigeantes, lecteurs intransigeants, je suis navré de vous décevoir mais, le programme du duo Claudia Solal & Benjamin Moussay étant flambant neuf, je n'ai ni enregistrement audio ou vidéo pour vous faire une idée de cette musique.

Toutefois, cet article est illustré par une photographie de Claudia Solal & Benjamin Moussay prise lors du concert par David Tepfer. Toute utilisation de cette oeuvre sans l'autorisation de son auteur constitue une violation du Code de la propriété intellectuelle passible de sanctions civiles et pénales.

 

Claudia Solal & Benjamin Moussay en vie

Claudia Solal & Benjamin Moussay en vie

Commenter cet article