2017: le Jazz a 100 ans.

Publié le par Guillaume Lagrée

Lectrices Hot, lecteurs Cool, fidèles abonné(e)s au Jazz et à l'électricité, tous mes voeux d'ordre et de beauté, de luxe, de calme et de volupté pour 2017. Et la santé pour en profiter.

La flamme du Jazz ne s'éteindra pas!

S'il faut donner une année de naissance officielle au Jazz, 1917 est la plus commode.

En effet, c'est en 1917 que l'Original Dixieland Jass Band, un groupe blanc de La Nouvelle Orléans, enregistra le premier disque vinyl de Jazz.

C'est en 1917 aussi que l'US Army effectua son premier débarquement en Europe. Les navires transportant les Sammies partirent de La Nouvelle Orléans. Pour éviter que les Boys partent avec des maladies vénériennes, les maisons closes furent fermées et les Jazzmen en furent chassés. Ils partirent alors vers le Nord, New York et Chicago surtout. Ferdinand Joseph La Mothe, dit Jelly Roll Morton, un Créole de La Nouvelle Orléans raconte cela bien mieux que moi. Comme le tango, le jazz est né dans les maisons closes et il en sortit pour conquérir le monde.

Dans l'US Army en 1917 se trouvait son premier régiment entièrement noir, le 15e régiment de la Garde Nationale de New York devenu en France le 369e régiment d'infanterie, resté dans l'Histoire sous le nom glorieux des " Harlem Hell Fighters " : pas un seul prisonnier fait dans le régiment durant toute la campagne de France jusqu'au 11 novembre 1918,pas une tranchée perdue, le régiment américain le plus décoré de la Première Guerre Mondiale et le régiment américain mis en tête des armées alliées vers le Rhin.

Un régiment offert à l'armée française car l'armée américaine n'en voulait pas, à qui la France rendit les plus hauts honneurs militaires et dont le gouvernement américain refusa que les noms de ses morts apparaissent sur ses monuments funéraires en France et n'offrit aucune pension militaire aux survivants de retour au pays natal alors même qu'ils avaient versé leur sang pour la Patrie.

L'orchestre du régiment, dirigé par le lieutenant James Reese Europe, donna les premiers concerts de Jazz en France à son arrivée dans les ports de Brest et Saint Nazaire, en Bretagne donc, en janvier 1918. Il devint ensuite l'orchestre officiel du général John Joseph Pershing, commandant du corps expéditionnaire américain en France, jouant dans les camps américains et les villages français, pour les soldats, les civils et les officiels.

Pour saisir le choc que provoqua le surgissement du Jazz en Europe, je vous renvoie à la description d'un concert de Jazz Band au Tweet Tweet Club à Londres en 1916 par Louis Ferdinand Céline dans Guignol's Band.

Pour fêter ce vaillant centenaire, le Jazz, n'hésitez pas à multiplier les initiatives en 2017, lectrices Hot, lecteurs Cool.

La banque française CIC en a déjà lancé une d'importance: The Bridge, subtile allusion à un fameux album de Sonny Rollins. Au programme, une course de grands voiliers, une croisière Cherbourg New York, du basket ball avec Tony Parker, parrain de l'événement et du Jazz bien sûr à Nantes, Loire Atlantique, Pays de la Loire, France,  le mercredi 21 juin 2017 pour la Fête de la Musique.

Quant aux Harlem Hell Fighters, Will Smith doit prochainement produire un film sur leur histoire.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

patrick 17/02/2017 14:48

Le premier enregistrement d'un disque de Jazz date de 1914
c'est James Reese Europe qui en a le mérite. Commercialisé la même année il a rapporté 100 000 $ à son auteur alors que ses royauté n'étaient que d'un cent par disque. Ségrégation oblige.
Contrairement à l'oublié Original Dixieland Jass Band composé de musiciens blancs (pas très bons), le jazz band de Reese Europe était constitué exclusivement d'artistes noirs.
Sources ; http://www.loc.gov/jukebox/recordings/detail/id/3728

Guillaume Lagrée 17/02/2017 20:04

Bonsoir Patrick
enfin quelqu'un d'attentif.
Justement je parlerai des Harlem Hell Fighters vendredi 24 février à Paris.

Remi 15/01/2017 13:56

Bonjour Guillaume Lagrée, je suis responsable d'une salle à Paris, et dispose d'un (petit mais honnête) budget, avec l'envie (idée que j'ai eu un peu tard, pour diverses raisons) de faire une soirée pour les 100 ans du Jazz, en payant 2 groupes, idéalement avec aussi une mini conférence de 15 ou 20 minutes, ou une masterclass dans l'après midi, ou les 2 , et aussi pourquoi pas une expo de photos et/ou disques anciens... or je compte soit boucler cette soirée dans les 7 jours soit abandonner ou repousser mon idée, car j'ai idéalement la date du 24 février, qui est très près de l'historique centenaire, en gros, svp pouvez vous m'aider à programmer, 1 groupe sonnant moderne et 1 autre plus old school (mais on sera d'accord : pas du Dixieland de cachetonneurs de mariages en costumes, plutôt un truc de passionnés), en m'envoyant un mail? Etes vous Parisien, et libre à cette date (18h à 22h) ?

Guillaume Lagrée 15/01/2017 14:12

Bonjour Rémi
vous pouvez m'écrire directement via le Contact sur la page d'accueil de mon blog.
Excellente initiative mais vous avez le temps car le 1er concert des Harlem Hell Fighters en France eut lieu à Brest le 27 décembre 1917.
Le mardi 24 février 2017, je serai à 9000km au SO de Paris.
Pour le travail.
Bien à vous.