Le trio Bex Catherine Romano cadeau de fin d'année

Publié le par Guillaume Lagrée

Bex Catherine Romano

Le Sunset

Paris, Ile de France, France

Mercredi 28 décembre 2016. 21h.

Emmanuel Bex: orgue Hammond

Philip Catherine: guitare électrique

Aldo Romano: batterie

Lectrices raffinées, lecteurs distingués, j'avais clos l'an 2009 avec le trio Bex, Catherine, Romano.  L'an 2015 s'était clos avec le même trio. On ne change pas une équipe qui gagne. Je clos donc l'an 2016 avec les mêmes hommes. Toujours au Sunset à Paris.

Bex commence tout en douceur. Aldo est aux balais. Philip Catherine ajoute quelques notes de guitare élégante. Ca coule de source sûre. Effet immédiat. Les amoureux devant moi se rapprochent déjà. Ca balance tranquille. La musique est plus sage que celle du trio BFG, vaccin contre l'ennui, que j'ai entendu en ce même lieu en octobre 2016. Aldo Romano est passé aux baguettes. Solo d'orgue tout en douceur, en légèreté. Ca chante et ça danse. C'est doux émotionnellement. Le public écoute attentivement sans applaudir le solo. Deux Japonaises sont venues à Paris exprès pour ce concert. Manifestement, elles ne sont pas déçues du voyage. C'était " Dans la forêt ", une composition d'Emmanuel Bex dont le titre correspond bien à la sensation qu'elle donne à l'auditeur.

" Elsa aime " (Aldo Romano). Les cymbales scintillent sous les baguettes. L'orgue et la guitare le rejoignent. Tout cela est joyeux et entraînant. Je reconnais le répertoire du trio. C'est une madeleine de Proust musicale que ce rendez-vous de fin d'année avec le trio Bex, Catherine, Romano, au Sunset, à Paris. Elsa aime joyeusement. Tout  baigne.

" Letter for my mother " (Philip Catherine). Lettre à ma mère pour les francophones forcenés. Apparemment, cet homme aime sa mère. L'affection filiale s'entend. Les amoureux s'en vont. Un autre rendez-vous les attend. " Sinon ils vont faire un scandale ". Qui sont ces ils? Que scandale feraient-ils? Nous ne le saurons jamais et cela n'a aucune importance d'ailleurs. Le trio, lui, déroule tranquillement son tapis sonore. 

S'ensuit un morceau plus énergique. Aldo est aux baguettes. Ca pulse bien. La guitare tranche sur l'ensemble. Ca swingue dur. Solo d'Emmanuel Bex qui creuse le sujet légèrement souligné par les balais d'Aldo Romano. Il en grogne de plaisir, l'animal. Le trio repart. Ca envoie du lourd-léger comme disent les boxeurs. 

" My foolish heart ", un standard. Une ballade. Le souvenir de Chet Baker plane forcément sur cette chanson qu'il chantait si bien. Avec cette instrumentation, Cela change le point de vue. La musique a son âme propre.Comme les deux dames nippones, je hoche la tête en mesure. Cela caresse l'âme. Solo de guitare tout en retenue. Bex y ajoute sa voix trafiquée par le Vocoder, un de se jeux favoris. Le public est ravi. Il reprend la main marchant à petit pas, comme un danseur de java. Retour du trio glissant sur le final.

" Danse pour Victor ", hommage de Philip Catherine à Victor Feldman, pianiste, vibraphoniste, batteur, compositeur, directeur musical britannique, auteur notamment du fameux thème " Seven steps to heaven " immortalisé par Miles Davis. La guitare commence, vive et légère. Aldo Romano ponctue de quelques coups de baguettes et Emmanuel Bex lance une belle sarabande. Le thème joué par la guitare est gracieux à souhait.

PAUSE

Je suis en vacances et n'ai pas à me lever tôt le lendemain. Malheureusement, un coup de barre m'atteint et je ne suis plus en état de profiter d'une si délicieuse musique. Ma chronique cesse donc ici et maintenant.

 

Pour vous faire votre propre idée de ce trio, vous trouverez sous cet article, lectrices raffinées, lecteurs distingués, un bref extrait vidéo de son concert du vendredi 30 décembre 2016 au Sunset.

A titre de comparaison, j'y ajoute un extrait audio de l'album " Poisson nageur " chef d'oeuvre du trio Emmanuel Bex, Gérard Marais, Aldo Romano.

La photographie d'Emmanuel Bex est l'oeuvre du Ténébreux Juan Carlos HERNANDEZ. Toute utilisation de cette oeuvre sans autorisation de son auteur constitue une violation du Code de la propriété intellectuelle passible de sanctions civiles et pénales.

Emmanuel Bex par Juan Carlos HERNANDEZ

Emmanuel Bex par Juan Carlos HERNANDEZ

Commenter cet article