Renaud Detruit & Florent Sepchat " Fines lames "

Publié le par Guillaume Lagrée

Renaud Detruit

&

Florent Sepchat

" Fines lames "

Collectif La Saugrenue

Une production Cristal Records

Sortie le vendredi 10 mars 2017.

En format digital exclusivement.

Fines lames est composé de

Renaud Detruit: vibraphone, marimba

&

Florent Sepchat: accordéon

Concerts de sortie:

- à Paris, Ile de France, France, au Sunset, mercredi 11 avril à 20h30;

- à Paris, Ile de France, France, à la Bellevilloise, mercredi 3 mai à 20h30;

- à Orléans, Loiret, Centre Val de Loire, France, jeudi 22 juin à 23h dans le cadre du festival Orléans Jazz;

- à Sainte-Maure-de-Touraine, Indre et Loire, Centre  Val de Loire, France, mercredi 23 août à 19h, pour le festival Jazz O' cor des fermes;

- à Orléans, Loiret, Centre Val de Loire, France, vendredi 22 septembre à 18h30, sur la scène extérieure du festival de Loire.

 

Lectrices averties, lecteurs avisés, il ne vous a pas échappé que le titre " Fines lames " pour désigner un duo composé d'un vibraphoniste et d'un accordéoniste est un jeu de mots subtil puisque chacun joue d'un instrument composé de lames.

Pour mériter un tel titre, encore faut-il jouer en finesse. C'est bien le cas ici. La diversité de leur matériau sonore de départ en est un indice. 4 compositions du vibraphoniste (n° 2,3,9 et 10), du jazz d'hier ( " Very early " de Bill Evans, n°7 et " Sang mêlé " d'Eddy Louiss, n°8) et d'aujourd'hui ( " Pouki Pouki " d'Airelle Besson, n°4). Enfin les morceaux n° 116 et 153 du Mikrokosmos de Bela Bartók (n°5 et 6).

Avec toutes ces musiques, deux hommes dialoguent. Malgré le titre de leur duo, il ne s'agit pas d'un duel. Ils nous charment avec " Pouki Pouki ", composition destinée à devenir un standard à mon avis, nous emportent avec leurs " Reflets d'influence " (n°2 et 9).

En un verbe, cette musique me charme. Elle est sentimentale sans sentimentalisme, minimaliste sans être minime. Elle respire le bon goût et l'élégance. Tact et mesure. Tout est dit.

Commenter cet article