Edouard Ferlet " Think Bach Opus 2 "

Publié le par Guillaume Lagrée

Edouard Ferlet

" Think Bach Opus 2 "

Melisse. 2017.

Edouard Ferlet: piano, compositions (d'après Jean-Sébastien Bach)

Lectrices classiques, lecteurs baroques, je vous ai loué à maintes reprises les variations et improvisations sur Jean-Sébastien Bach du pianiste français Edouard Ferlet. En concert solo en  2017, en concert en duo en 2016 et en album duo avec la claveciniste Violaine Cochard en 2015, en concert et en album solo en 2012.

Edouard Ferlet poursuit sa route, à partir de Jean-Sébastien Bach, avec ce nouvel album solo intitulé tout simplement " Think Bach. Opus 2 ".

Le jeu de mots subtil du titre ne vous a pas échappé, lectrices classiques, lecteurs baroques. ll correspond à l'esprit d'Edouard Ferlet, jouer sérieusement sans se prendre au sérieux. " Je me méfie des gens sérieux. Avez vous remarqué que ce sont toujours eux qui font les pires conneries? " (Pierre Dac). 

Cet humour se trouve aussi dans les titres des morceaux. Un héritage de Martial Solal peut-être avec sa " Gavotte à Gaveau " et son " Averty c'est moi " par exemple. " Mécanique organique " (n°7) car Bach jouait de l'orgue et du clavecin mais pas de pianoforte. Quant au piano, il n'existait pas à son époque. Bach était un génie mais de là à concevoir sa musique pour un instrument qui n'existait pas de son vivant, n'exagérons pas. " Les Bacchantes " (n°6) hommage à Bach, à la Grèce antique, à Louis de Funès et Robert Dhéry réunis. 

Tout cela donne du grand piano. Pas du Bach joué ou interprété. Non, du Bach recomposé. Les airs d'origine sont toujours reconnaissables mais c'est toujours du Edouard Ferlet. Cela pourra choquer les puristes classiques ou baroques mais comme il s'agit de Jazz et de musique improvisée ( les Variations Goldberg de JS Bach ne sont que de la musique improvisée transcrite sur le papier à partir de laquelle il est toujours permis d'improviser sauf pour les élèves conservateurs du conservatoire), c'est légal.

Lectrices classiques, lecteurs baroques, en plus de l'album, vous pouvez vous offrir les partitions d'Edouard Ferlet, comparer avec celles de Jean-Sébastien Bach, étudier, jouer les unes et les autres puis créer votre propre œuvre à partir de là. Si vous savez lire, écrire et jouer de la musique bien sûr. Si, comme moi, vous n'êtes que mélomanes et pas musiciens, profitez de cette musique sans entrave.

 

La photographie d'Edouard Ferlet est l'œuvre de l'Indicible Juan Carlos HERNANDEZ. Toute utilisation de cette œuvre sans autorisation de son auteur constitue une violation du Code de la propriété intellectuelle passible de sanctions civiles et pénales.

Edouard Ferlet par Juan Carlos HERNANDEZ

Edouard Ferlet par Juan Carlos HERNANDEZ

Commenter cet article