Claudia Solal & Benjamin Moussay en lévitation au Triton

Publié le par Guillaume Lagrée

Butter in my Brain

 

Le Triton

Les Lilas (93)

Samedi 21 octobre 2017. 20h

 

Claudia Solal : chant

Benjamin Moussay : piano, claviers

 

Concert de sortie de l’album « Butter in my brain »

 

Ma chronique sera brève car mes notes ne sont pas lisibles, même pour moi.

 

En toute logique, ils commencent par le premier morceau de l’album. «  The grass is greener " . Une description de voyage. A pied parce qu’on n’a jamais trouvé mieux pour aller lentement. La musique, elle, va d’un pas léger et rapide. Avec tours et détours. Bref une déambulation situationniste en musique.

« Nightcap for sparrows » morceau dédié à Amalia, la fille de Claudia. Il y a un passage dans cette chanson sur le temps et le tourment qui est mon préféré dans l’album. En concert, le charme opère aussi.

« The house that Jack built » est trop petite, manque d’espace, de lumière, de verdure (cf. 1ère chanson). C’est aussi le titre d’une nursery rhyme, d’une chanson de Metallica et du prochain film de Lars Von Trier. Ici, l’influence vient plutôt de la comptine anglaise. Jack n’est pas éco responsable car il laisse les lumières allumées en permanence. C’est mal mais la chanson est belle.

« Multi track girl », la fille multi réseaux . « Je circule librement sur tous les réseaux » (Paul Morand). Clavier électrique logique vu le titre. Avec une ligne de basse très efficace. Ca sonne comme une fuite face à un univers hostile mais la fille résiste.

Une improvisation. Claudia saisit un livre, déclame un texte de façon unique et Benjamin improvise lui aussi. Ils le jouent ainsi ce soir. Ils ne le joueront pas  demain ou différemment. Le souffle étiré de la voix répond aux notes prolongées du piano et réciproquement.

Le titre album « Butter in my brain ». Dans les commerces français, le beurre pasteurisé est devenu rare et cher car les Chinois en consomment de plus en plus. Par contre, le beurre au lait cru, plus goûteux, reste à un prix raisonnable car la demande est stable. Pareil pour cette musique. Elle est rare, goûteuse, non pasteurisée et d’un prix raisonnable.

Ma chronique cesse ici faute de pouvoir transcrire mes hiéroglyphes.

Vous l’avez compris, lectrices esthètes, lecteurs raffinés, vous retrouverez dans un concert du duo Claudia Solal & Benjamin Moussay l’ambiance lunaire, rêveuse et somnambulique qui me charme tant dans leur album «  Butter in my brain ». Vous y trouverez aussi une dose supplémentaire de risque, d’improvisation propre au Jazz sur scène. Bref, en privé comme en public, beurrez vos cerveaux avec le duo Claudia Solal & Benjamin Moussay

Claudia Solal & Benjamin Moussay en lévitation au Triton
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article