Jérome Sabbagh aux commandes de la Péniche Anako

Publié le par Guillaume Lagrée

Jérôme Sabbagh Quartet

Péniche Anako

Paris

Jeudi 26 octobre 2017. 20h.

 

Jérôme Sabbagh : saxophone ténor, compositions

Greg Tuohey : guitare électrique, compositions

Joe Martin : contrebasse

Kush Abadey : batterie

 

 

 

Ca swingue tout de suite. Son énergique du ténor. Batteur aux baguettes. Pulsation efficace de la contrebasse. Guitariste léger et rapide. Jérôme fait signe visuellement et musicalement à Greg. Il s’efface et cède la place. Jeu plus classique que Ben Monder le précédent guitariste de Jérôme Sabbagh. Il va vite sans effort visible, signe de maîtrise. Joe joue d’une contrebasse que lui a prêté un ami de Paris. Manifestement, cela ne le freine pas. Un petit final funky. C’était «Vintage» (Jérôme Sabbagh)

 

«A note from the dancer »(Greg Tuohey). Une ballade classique. Ca balance souplement.  Batteur aux balais. Basse bien en place. Solo de guitare. Ca ronronner chaudement.

 

Petit solo de guitare pour introduire. Kush pétrit bien aux balais. Le sax s’ajoute. Le batteur passe aux baguettes. Le son de guitare devient saturé. Bref, c’est plus énergique.

 

Le groupe repart. Kush aux baguettes. Ca swingue. Joli duo sax & contrebasse qui avance à pas de chat. Vif, léger, souple. Bonne relance du batteur et le quartet repart.

 

Le groupe démarre sur un tempo énergique. La rythmique monte en puissance, le sax aussi. Solo de guitare bien impulsé par basse et batterie. Beau solo de contrebasse, très dansant, ponctué avec finesse par les baguettes sur les cymbales. Le batteur s’efface. Le son de la contrebasse vibre dans mon ventre. Guitare et batterie remettent la pulsation et Jérôme démarre.

 

Pour finir le premier set, «You are on my mind » (Jérôme Sabbagh). Une chanson d’amour joyeuse. Batteur aux baguettes. Le quartet déroule.

 

PAUSE
 

Non seulement j’ai école le lendemain mais, en plus, comme guitariste du quartet de Jéôme Sabbagh, je préfère largement Ben Monder à Greg Tuohey. La chronique cesse donc ici.

 

La photographie de Jérôme Sabbagh est l'œuvre de l'Indémodable Juan Carlos HERNANDEZ. Toute utilisation de cette œuvre sans l'autorisation de son auteur constitue une violation du Code de la propriété intellectuelle passible de sanctions civiles et pénales

 

Jérôme Sabbagh par Juan Carlos HERNANDEZ

Jérôme Sabbagh par Juan Carlos HERNANDEZ

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article