Nola French Connection Brass Band

Publié le par Guillaume Lagrée

Nola French Connection

Brass Band

Fo Feo Productions. 2018.

En concert à Paris, à La Boule Noire, lundi 15 et mardi 16 octobre 2018 à 19h30

 

Nola French Connection Brass Band est composé de :

Hippolyte Lefevre: trompette, chant, compositions

Gabriel Levasseur: trompette, chant

Nicolas Benedetti: trombone, chant

Michaël Balue: trombone, chant

Bastien Weeger: saxophone, chant

Johan Barrer: grosse caisse

Florent Berteau: caisse claire

Tao Erlich: percussions

Remi Cretal: Sousaphone

Lectrices anglicistes, lecteurs anglophones, il ne vous a pas échappé que NOLA signifie New Orleans LouisianA. C'est dans cette ville de création française, qui garde un quartier français, quelques noms français et la langue cajun, créole francophone, qu'une fanfare française a plongé pour trouver une nouvelle source d'inspiration.

 Le résultat est efficace: 7 compositions originales pour 38mn de musique à danser. Invitez parents, amis et voisins, prévoyez boissons et victuailles, écartez les meubles et montez le son. Vous avez de quoi lancer votre soirée. Libérez votre esprit et votre Q suivra comme dit George Clinton, le Grand Maître du Parlafunkadelicmenthang. 

Les amateurs distingués de Jazz reconnaîtront une citation de " My favorite things ", valse fétiche de John Coltrane sur " W for Weird " (n°6).

Si vous voulez être possédés par le démon de la danse, lectrices anglicistes, lecteurs anglophones, passez l'album de Nola French Connection chez vous en dansant avec le casque audio sur les oreilles, si vos voisins ne méritent pas de danser avec vous, sans casque s'ils le méritent ou rendez-vous à Paris, à la Boule Noire, lundi 15 et mardi 16 octobre 2018 à 19h30 pour profiter de cette musique comme il se doit, sur scène et en direct.  Emmenez vos enfants. Vu l'heure et la musique, ils ont le droit de danser eux aussi, sapristi!

En extrait audio, " Turn it up " (n°2). En vidéo, " We're bout to party " (n°1).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article