Il était une voix André Francis (1925-2019)

Publié le par Guillaume Lagrée

Il était une voix

 André Francis

(1925-2019)

 

Lectrices radio, lecteurs phoniques, quand vous entendiez la voix d'André Francis présenter un concert ou une émission, que ce soit sur scène ou en studio, vous saviez que vous alliez vous régaler.

Au Festival international de Jazz d'Antibes-Juan-les-Pins, édition 1963, pour présenter le quintette de Miles Davis sur scène (cf extrait audio au dessus de cet article) et à Paris, dans les studios de l'ORTF, en 1972, (cf vidéo sous cet article), pour nous expliquer le groupe Mwandishi d'Herbie Hancock il fallait la voix d'André Francis, toujours chaleureuse, concise, courtoise et si française, spécialement en anglais (ah ses Herbie Hankook et ses Bill Evansse!).

De 1947 à 1996, année de sa retraite officielle, André Francis a présenté plus de 10 000 formations sur scène, créé le bureau du Jazz à Radio France, animé des émissions de Jazz sur Radio France et l'ORTF. 

Journaliste, animateur, organisateur, producteur, tous les moyens légaux lui étaient bons pour promouvoir la musique qu'il adorait, le Jazz. Il créa ainsi l'Académie du Jazz avec Jean Cocteau en 1955, le concours national de Jazz de la Défense en 1977 et l'Orchestre national de Jazz en 1986. Ces trois institutions existent encore. 

Lectrices radio, lecteurs phoniques, je vous renvoie vers le Blog de choc de mon illustre aîné Pierre de Chocqueuse pour partager ses souvenirs d'André Francis. 

Pour présenter le nonet de Thelonious Monk en concert à Paris, salle Pleyel,  en 1967 (c'est enregistré et en vente libre. Ecoute attentive recommandée), André Francis concluait: " J'espère que vous serez tous contents ". Oh oui, nous étions tous contents de vous entendre nous annoncer de si belles et si grandes musiques, M. André Francis. Merci pour tout. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article