Bloom " dièse 1 "

Publié le par Guillaume Lagrée

Bloom

" dièse 1 "

Toutes voix dehors

Sortie le vendredi 23 août 2019

Concert de sortie vendredi 4 octobre 2019 à 19h30 & 21h30

au Duc des Lombards à Paris en France.

Bloom est à retrouver en concert gratuit à Paris, au Baiser Salé, mardi 15 octobre 2019 à 22h, dans le cadre du festival Jazz sur Seine

Bloom est composé de

Mélina Tobiana: chant, compositions

Laurence Ilous: chant, compositions

Léa Castro: chant

Martin Guimbellot: contrebasse

Nils Wekstein: percussions

Invités

Octavio Angarita: violoncelle (2)

Antoine Delprat: violon (2), composition (7)

Stéphane Moutot: saxophone ténor (9)

Edouard Monnin: piano (12)

 

Bienvenue au 49e abonné de ce blog. Que les Dieux et les Muses le protègent!

S'il s'agit d'une femme, qu'ils la protègent aussi.

 

Lectrices féminines, lecteurs féministes, retrouvez vous au son de Bloom, un trio vocal d'en chanteuses stimulé par un double messieurs contrebasse & percussions. 

Je vous ai déjà chanté les louanges de Léa Castro. Voici qu'elle s'allie à deux complices dont j'ignorais l'existence Mélina Tobiana et Laurence Ilous. 

Ces Dames sont amies. Cela s'entend. Elles nous envoient des ondes positives sans modération. Leur joie d'être ensemble, de se stimuler est un vrai bonheur pour l'auditeur. 

Elles chantent dans la tradition du Jazz, en acoustique, soutenus par une section rythmique minimale, légère, qui ne pose ni ne pèse jamais. Elles ont choisi un répertoire actuel. Pas de standards du Jazz mais plutôt ceux de la Pop. Par exemple, cette splendide version de " Shape of my heart " (3) de Sting que vous pouvez apprécier en vidéo sous cet article. Où l'étonnante version du " Crazy " (8) d'une Ornette qui n'est pas Coleman

Même sur une chanson triste comme " Shadows and fog " (2) elles dégagent des bonnes vibrations sans perdre l'émotion. 

Elles sont en même temps féminines et féministes. Cela s'entend d'emblée avec " Don't cry for Louie  " (1).

Elles sont aussi citoyennes avec une chanson que pourrait utiliser la Sécurité routière " Drinkin or drivin " (7). 

Ces Françaises chantent en anglais et en portugais. Cf " Canto de ossanha " (10). Elles font comme bon leur semble et c'est très bien ainsi.

En plus d'accompagnateurs qui les portent vers les sommets, le contrebassiste Martin Guimbellot et le percussionniste Nils Wkstein, les Dames de Bloom font place à des invités choisis avec soin selon leurs envies pour finir avec un pianiste, Edouard Monnin dans " Ezuz " (12).

Bloom est à consommer sans modération en différé avec l'album " dièse 1 " à partir du vendredi 23 août 2019 et en direct sur scène, au Duc des Lombards, à Paris en France, le vendredi 4 octobre 2019 à 19h30 & 21h30.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article