Blue Giant. Volume 4 . Le manga Jazz de Shinichi Ishizuka

Publié le par Guillaume Lagrée

Blue Giant . Volume 4

Le manga Jazz de Shinichi Ishizuka

Glénat Manga. 2018.

Lectrices vénérées, lecteurs vénérables, je vous ai déjà parlé les volumes 1, 2 & 3 de Blue Giant, manga consacré à l'apprentissage du dur métier de jazzman par un apprenti saxophoniste nippon, Myamoto Dai. 

Cette série comprendra 10 volumes au total. Voici le quatrième. Notre héros mûrit. Apparemment, il est toujours puceau. Pas de fille dans cet épisode. Par contre, il franchit le pas, décide de quitter le foyer familial où il vit avec père et soeur pour aller à Tokyo devenir musicien professionnel. Acte de rupture fort: quitter sa famille, sa ville, ses amis de lycée, refuser le système japonais des concours d'entrée dans les universités.

Notre héros reste positif: c'est un fils et frère attentionné, un ami dévoué, un disciple fidèle de son Maître saxophoniste mais il a une ligne directrice et ne la lâche pas.

Un manga se lit de droite à gauche. La première page d'un livre occidental est ici la dernière et réciproquement. Attention aussi à l'ordre des cases.

L'auteur, Shinichi Ishizuka, connaît la musique. Son récit est vivant, dynamique. Les cases s'enchaînent à grande vitesse. Il n'y pas de violence mais il y a de l'action et du sentiment. La somme phénoménale de travail que représente l'accès au statut de musicien professionnel respecté et payé pour cela est bien décrite.

Chaque chapitre porte le titre d'un standard.

Le 25e se nomme Cherokee. Cf vidéo sous cet article pour la fameuse version de ce standard à l'origine du Be Bop (Charlie Parker le transforma sous le titre Ko Ko) par le quintette de Clifford Brown (trompette) et Max Roach (batterie). Harold Land est au sax ténor.

Le 26e se nomme Don't explain. Cf extrait audio au dessus de cet article pour la version chantée par Abbey Lincoln avec Kenny Dorham (trompette) et Sonny Rollins (sax ténor).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article