Blue Giant. Volume 7. Le manga Jazz de Shinchi Ishizuka

Publié le par Guillaume Lagrée

Herbie Hancock par Juan Carlos HERNANDEZ

Herbie Hancock par Juan Carlos HERNANDEZ

Blue Giant

Le manga Jazz de Shinichi Ishizuka. Volume 7.

Glénat Manga. 2019.

Lectrices Jazz, lecteurs manga, vous avez déjà dévoré les volumes 1, 2, 3 , 4, 5 & 6 de Blue Giant. Tenor saxophone: Myamoto Dai où Shinichi Ishizuka nous raconte comment un jeune provincial japonais devient le plus grand Jazzman au monde.

Nous voici au 7e volume de ses aventures. Le trio est constitué: saxophone ténor, piano, batterie. Pas de bassiste. Il se nomme Jass en hommage aux racines de cette musique. Le premier concert a accueilli 5 personnes. Parmi les 5, un guitariste nippon réputé, M Kawakita qui fait le boeuf avec eux sur scène et en écrit du bien sur Twitter. Ca leur amène du monde. Le buzz positif commence à marcher.

Nos jeunes gens deviennent ambitieux. Le pianiste du groupe veut faire jouer ce trio d'amateurs, de moins de 20 ans, au So Blue, le plus grand club de Jazz de Tokyo, là où passent toutes les vieilles gloires américaines, payées à prix d'or devant un public nombreux et aisé. Ce club est manifestement inspiré du Blue Note à Tokyo. Pour Paris, le New Morning serait un type de club proche mais le New Morning n'est pas réservé au Jazz. 

Ils arrivent à même à convaincre le programmateur du So Blue de venir les écouter. Sauf que ça ne passe pas. Des trois musiciens du trio, notre héros au son si personnel, son copain batteur débutant et le jeune pianiste sûr de lui, un des trois lui déplaît fortement. Vous saurez lequel en lisant le volume 7 de Blue Giant, lectrices Jazz, lecteurs manga. 

En plus de son rythme habituel qui suggère la pulsation de la musique par le dessin, des quelques pages couleur qui viennent briser le noir et blanc, Shinichi Ishizuka nous réserve une belle surprise avec une interview exclusive de deux Géants du Jazz, Herbie Hancock & Wayne Shorter. Ils nous racontent leur enfance, leur jeunesse, comment ils sont devenus musiciens de Jazz, la différence entre ce métier et celui de musicien classique ou de rock. Wayne Shorter, passionné de science fiction, écrivait des bandes dessinées avant de devenir musicien. Le dialogue est riche et détendu avec Shinichi Ishizuka, auteur du manga Blue Giant

De nouveau, chaque chapitre porte le titre d'un standard du Jazz.

Ainsi le chapitre 51 s'intitule " The Sidewinder ", titre album de Lee Morgan. Cf vidéo sous cet article. 

Le chapitre 53 est dénommé " Un poco loco " (Bud Powell). Cf extrait audio au dessus de cet article. 

La photographie d'Herbie Hancock est l'oeuvre du Sidérant Juan Carlos HERNANDEZ. Toute utilisation de cette oeuvre sans l'autorisation de son auteur constitue une violation du Code de la propriété intellectuelle passible de sanctions civiles et pénales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article