Blue Giant. Volume 8. Le manga Jazz de Shinchi Ishizuka

Publié le par Guillaume Lagrée

Blue Giant

Le manga Jazz de Shinichi Ishizuka. Volume 8.

Glénat Manga. 2019.

Lectrices manga, lecteurs Jazz, vous avez déjà dévoré les volumes 1, 2, 3 , 4, 5, 6 & 7 de Blue Giant. Tenor saxophone: Myamoto Dai où Shinichi Ishizuka nous raconte comment un jeune provincial japonais devient le plus grand Jazzman au monde.

Nous voici au 8e volume de ses aventures. Il y en a 10. Faites comme le héros de ce manga. Tenez bon! Ne lâchez rien! Sauf sur scène bien sûr.

Le trio Jass continue son chemin. Toujours pas de place pour les dames et demoiselles dans les aventures de ces messieurs. Ils sont trop concentrés sur la musique. Résultat: cela se ressent dans leur jeu. Ils manquent de vécu. Du moins, c'est ce qu'a reproché le programmateur du So Blue, LE club de Jazz à Tokyo au pianiste du trio dans le volume 7

Yukinori, le pianiste, cherche à dépasser ses limites. A franchir les portes de la technique pour entrer dans le domaine du Désir pur. A jouer en pilote automatique comme le font si bien les héros du saxophoniste Myamoto Dai, Sonny Rollins et Lee Konitz. C'est notre héros qui l'aidera à passer de la démonstration à l'expression lors d'un concert mémorable du trio.

Quant au batteur, Tamada, il est comme Ringo Starr chez les Beatles. Le copain de tous mais le plus limité techniquement. Conscient de ses lacunes, il a voulu renoncer mais est resté à la demande des autres membres du trio. Il travaille dur avec professeur et méthodes pour être capable de sortir des soli qui arrachent les spectateurs de leurs sièges, comme ceux d'Art Blakey

De plus, ils rencontrent d'autres musiciens de Jazz japonais, plus vieux, désabusés voire complètement paumés. Leur exemple ne les décourage pas. Ils poursuivent leur chemin vers l'excellence. 

L'auteur, Shinichi Ishizuka, tient toujours son pari. Transcrire le rythme d'une ville, Tokyo, d'une musique, le Jazz, de vies, celles des membres du trio Jass, en dessins. En noir et blanc, parfois interrompu par la couleur.

De nouveau, chaque chapitre porte le titre d'un standard de Jazz, en accord avec l'épisode raconté.

Le 57e se nomme " But not for me ". Cf vidéo ci-dessous pour l'interprétation de Chet Baker (trompette & chant).

Le 61e est intitulé " Now's the time " (Charlie Parker). Cf extrait audio au dessus de cet article. 

Ce manga compte 10 volumes. Le 9e paraîtra en France en janvier 2020. " Patience, patience dans l'azur. Chaque atome de silence est la promesse d'un fruit mûr ". (Paul Valéry). 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article