Freedom Duo: Dan Tepfer & Leon Parker. Musique en chantier au Sunside.

Publié le par Guillaume Lagrée

Dan Tepfer & Leon Parker par David TEPFER

Dan Tepfer & Leon Parker par David TEPFER

Dan Tepfer & Leon Parker

Freedom Duo

Le Sunside. Paris.

Mercredi 30 octobre 2019. 20h30.

Concert diffusé en différé dans le Jazz Club d'Yvan Amar sur France Musique

Dan Tepfer: piano, melodica

Leon Parker: percussions, batterie

 

Lectrices aventurières, lecteurs aventureux, je vous ai déjà chanté les louanges du Freedom Duo composé de Dan Tepfer & Leon Parker. Ce soir, on improvise. Ce n'est pas du Pirandello, c'est du Jazz. Ils improvisent vraiment. Pas de répétition, pas de composition, pas de morceau, pas de titre, pas de partition. Ils discutent de tout sauf de musique. Ensuite, ils montent sur scène et ils ne causent plus, ils jouent. 

Leon Parker est toujours adepte du " Moins, c'est Plus " (Less is More in english). Une caisse claire, un tom, une cymbale. Rien de plus, rien de moins à sa disposition sur la scène. 

Dan lance une  vague douce depuis le piano. Bonne vibration. Apaisante. Leon aux balais. Le duo travaille en finesse. Balai main droite, baguette main gauche. Leon Parker varie les sensations. Montée en puissance avec les baguettes. Solo de tambour. Ca roule. Dan relance avec des traits vifs, secs. Ca balance, roule, interagit en permanence. Retour à la délicatesse. Leon joue mezzo voce mais la pulsation reste implacable. Un temps de silence pour être certain qu'ils ont fini puis nous applaudissons. 

Introduction méditative au piano. Leon se lève pour tapoter le piano et marquer le tempo. Il passe aux percussions corporelles en tapant son torse en rythme près du micro. Tout en chantonnant en rythme. Dan au piano. Leon répond en percussions sur son torse. Là aussi, il est rapide et précis. Leon se niche dans le corps du piano 1/4 de queue au couvercle ouvert pour mieux résonner avec les notes. Le tempo s'accélère entre piano travaillé aux cordes et percussions travaillées au corps. Duo de percussions sur le piano. Dan dans les cordes, Leon sur le bois. Sans compter les battements de mains et les claquements de doigts de Leon. Il se rassied et reprend ses baguettes sur ses tambours. Jeu subtilement funky entre piano et batterie minimale. Ca repart sur un air qui balance, quasiment une calypso. Une autre vague chaleureuse nous emporte. Ils se regardent, s'écoutent, se répondent sans parole.

Dan prend une pause pour expliquer la démarche du Freedom Duo. Exploration, improvisation simultanée. Ils parlent de beaucoup de choses ensemble mais jamais de ce qu'ils vont jouer, quand et comment.

Leon lance une sorte de marche militaire sur ses tambours. Dan répond au mélodica avec une sorte de marche triste. Puis il reprend le même thème au piano. Leon maintient le thème de la marche mais Dan commence à le submerger par les ailes depuis le piano. Ca descend puis remonte en puissance. La musique devient plus calme, rêveuse, aérienne. Leon fait des passes magiques en souplesse sur ses tambours. 

Leon se lève et commence en palmas comme disent les Espagnols. Dan, à son tour, tape le corps de son piano comme percussion. Leon passe au scat, sorte de percussion vocale. Dan se lance au piano, dans un air heurté. Nouveaux jeux sonores entre piano, scat et percussions corporelles. Le Freedom Duo crée de l'inouï au sens propre du terme. Complainte du melodica ponctuée par les battements de main de Leon Parker.

PAUSE

Leon installe le rythme aux balais. Dan joue une sorte de marche dans les cordes du piano. Ca balance tranquille. Dan repose les mains sur le clavier. Ca swingue, pardi! La tension monte. Ca accélère, ralentit. Leon nous foudroie à coups de tambours et de cymbales. Ca décolle puis atterrit en douceur. Tout s'arrête pour un son lointain de tambour. Dan est au mélodica. Il sculpte un air chantant. Il joue du piano main gauche et du mélodica main droite. Il se remet entièrement au piano et envoie du bois; Leon aussi. Ca martèle, avance. Ils défrichent la forêt des sons.

Gros coup de fatigue durant ce premier jeu du second set. J'ai école demain et mon cerveau n'est plus en état de suivre la partie. J'abandonne donc ici.

 

Le Freedom Duo n'a pas enregistré d'album. En extrait audio au dessus de cet article une improvisation en solo de Dan Tepfer au piano. La vidéo ci-dessous du Freedom Duo a été enregistrée en concert à Paris, au Sunside, le 9 mai 2018. Chaque concert du duo est improvisé. Aucun ne ressemble à l'autre. Je changerai la vidéo dès que je disposerai de celle du concert objet de cette chronique. 

 

 

La photographie de Dan Tepfer & Leon Parker est l'oeuvre de David TEPFER. Toute utilisation de cette oeuvre sans l'autorisation de son auteur constitue une violation du Code de la propriété intellectuelle passible de sanctions civiles et pénales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article