" Cuba Cuba ! " Manuel Anoyvega Mora

Publié le par Guillaume Lagrée

Manuel Anoyvega Mora

" Cuba Cuba ! "

Fo Feo productions. 2019.

Manuel Anoyvega Mora: piano, composition

Pierre Guillemant: contrebasse

Abraham Mansfarroll: batterie

Inor Solotongo: percussions

Guillaume Naturel: saxophone, flûte

Lectrices Afro, lecteurs Cubains, le premier album du pianiste Manuel Anoyvega Mora, " Cuba Cuba " ne saurait vous échapper. Né en 1960 à Cuba, il vit, joue et enseigne en France depuis 1995. Il lui a fallu 20 ans de réflexion avant de sortir son premier album en Lider. Il fut notamment le pianiste du grand orchestre de Ernesto Tito Puentes (1928-2017), trompettiste cubain installé en France depuis 1953. 

Manuel Anovyvega Mora a pris le temps de mûrir son projet, d'écrire les morceaux. Dans le style afro cubain mais pas dans le genre clinquant et facile. D'abord parce qu'il s'agit d'un quartet, pas d'un grand orchestre. Ensuite parce qu'il n'en avait pas envie. Bien sûr, ça danse  et chante mais en souplesse. Ecoutez par exemple " Ilduara Carrandy " (5). Guillaume Naturel serait-il le frère de Gilles Naturel (contrebasse)? Avec le saxophone ténor et la flûte, il est le seul souffleur du groupe, très percutant, puisque la rythmique est renforcée par les percussions d'Inor Solotongo, un autre Cubain de Paris. 

Le pianiste a manifestement beaucoup écouté de musique classique. Cela s'entend dans son morceau en solo " Soplos de Musas " (6). Après cet intermède méditatif, le groupe conclut en dansant avec les deux airs les plus entraînants de l'album " Cuba Cuba! Perla preciosa  " (7) & " Frescoson " (8).

Que vous vouliez danser ou écouter, " Cuba Cuba " de Manuel Anoyvega Mora est fait pour vous, lectrices Afro, lecteurs Cubains. Un ami Martiniquais, bien plus connaisseur que moi dans ce genre de musique, la qualifie de voluptueuse. A consommer sans modération.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article