" Zouk Out " Mario Canonge

Publié le par Guillaume Lagrée

Mario Canonge

" Zouk Out "

Aztec Musique. 2018

Mario Canonge: piano, percussions, choeurs, compositions, arrangements, direction musicale

Michel Alibo: guitare basse électrique, percussions, choeurs

Arnaud Dolmen: batterie, percussions, choeurs

Adriano Tenorio: percussions

+ 13 invités détaillés dans l'album " Zouk Out ".

 

Bienvenue au 49e abonné de ce blog. Que les Dieux et les Muses le protègent!

 

Lectrices Afro, lecteurs Caribéens, en 2019, je vous ai chanté les louanges de deux albums en trio du pianiste Guadeloupéen Alain Jean-Marie: " Tropical Jazz Trio " & " Pensativa ".

Je vous ai aussi chroniqué un concert du programme Zouk Out du pianiste Martiniquais Mario Canonge. C'était en trio à Paris, au Sunside, fin août 2019. 

Il est temps de vous vanter les mérites de l'album " Zouk Out " sorti le 2 novembre 2018. A un quartet percutant (piano, basse, batterie, percussions), s'ajoutent au fil des morceaux 13 musiciens et chanteurs différents. 

Mario Canonge est Martiniquais donc Antillais, Caribéen, Américain, Français, Européen, avec des ancêtres Africains. Ses identités multiples se reflètent dans sa musique. En partant du Zouk, musique populaire antillaise, il l'enrichit, l'affine, le sculpte à la flamme du Jazz. 

Le Zouk s'entend dans la pulsation de la basse et de la batterie. Le Jazz  et la Biguine dans le jeu du pianiste. Le Brésilien Adriano Tenorio ajoute d'autres couleurs aux percussions. Pas de Zouk sans chanson sucrée (au sucre de canne, bien sûr!). Ralph Thamar s'en charge pour les chansons 5 & 8 avec Annick Tangorra. Pas trop mon truc. Après écoute, un ami Martiniquais estime aussi que cette voix ne colle pas avec le raffinement de cette musique.

Comme le titre l'indique, Zouk out, le zouk n'est que le point de départ de cette musique. C'est ainsi que Mario Canonge et ses hommes créolisent le thème " Shaft " du Black Moses, Isaac Hayes (1942-2008), grand classique de la Soul Music, avec " Shaft Zouk " (6). 

Je suis particulièrement charmé par le morceau d'ouverture " Yekri " (1). Auquel répond celui de clôture " Yekri Elwa " (11) en version chanson. La puissance du " Karnaval Blues " (3) & l'élégance des " Murmures rebelles " (4) ne manqueront pas de vous séduire, lectrices Afro, lecteurs Caribéens. 

Vous pouvez danser enlacés sur le " Zouk Out " ou l'écouter sagement, selon votre bon plaisir, lectrices Afro, lecteurs Caribéens. Espérons retrouver ce programme sur scène en formation élargie mais, même en trio, cette musique vaut d'être savourée en concert

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article