Martial Solal & Dave Liebman " Masters in Paris "

Publié le par Guillaume Lagrée

Martial Solal par Juan Carlos HERNANDEZ

Martial Solal par Juan Carlos HERNANDEZ

Martial Solal & Dave Liebman

" Masters in Paris "

Sunnyside Records. 2020

Martial Solal: piano, composition (4 & 9)

Dave Liebman: saxophone soprano & ténor, composition (5)

Concert enregistré à Paris, à la Maison de la Radio, au studio 104, le samedi 29 octobre 2016. Dans le cadre de l'émission " Jazz sur le Vif " de France Musique

Lectrices distinguées, lecteurs raffinés, remerciez Jean-Charles Richard, saxophoniste français, époux de Claudia Solal (chanteuse), pour avoir organisé la rencontre entre son beau-père, Martial Solal & son Maître, Dave Liebman.

Le résultat est conforme à mes espérances i.e au-delà des superlatifs. Je vous en ai déjà chanté les louanges pour un concert à Paris au Sunside le 10 décembre 2015 (j'y étais), un concert dans un château de Gironde en 2016 (je n'y étais pas) publié sous le titre " Masters in Bordeaux " et un concert à Paris à la Maison de la Radio le 29 octobre 2016 (j'y étais avec Marc Benham, pianiste français adoubé par Martial Solal) .

C'est ce dernier concert parisien enregistré pour l'émission " Jazz sur le Vif " d'Arnaud Merlin sur France Musique qui nous est proposé à l'achat sous forme d'un album intitulé " Masters in Paris " afin que, musiciens ou mélomanes, nous prenions sans cesse la leçon des Maîtres que sont Martial Solal & Dave Liebman.

Ces deux musiciens sont faits pour s'entendre car ils ont horreur de s'ennuyer. Même avec leurs partenaires sur plusieurs décennies, Lee Konitz pour Martial Solal , Marc Copland pour Dave Liebman, ils ont toujours trouvé moyen de se renouveler en jouant les mêmes thèmes avec le même partenaire. La monogamie, c'est varier les gammes avec un seul partenaire. 

Ces deux Maîtres de la surprise ne cessent de se perdre pour mieux se retrouver, de déstabiliser leur partenaire pour trouver un nouvel équilibre de jeu. Que ce soit sur leurs compositions (In and out & Coming Yesterday pour Martial Solal, Small One, la charmante valse de Dave Liebman) ou sur les standards, le sens de l'écoute, le jeu de questions réponses, la diversité du jeu proposé ne peuvent que vous enchanter, lectrices raffinées, lecteurs sophistiquées.

Pour les standards, la version de " Night and Day " (4) est certes moins rassurante que celle du duo Kenny Barron & Stan Getz mais tellement plus surprenante. Cf vidéo sous cet article.

Ils entament avec " Night  in Tunisia ", standard que Martial Solal a maintes fois joué avec son compositeur, Dizzy Gillespie. Le thème est reconnaissable. Martial, avec l'âge, va à l'essentiel. Il ne cherche plus à raconter plusieurs histoires en même temps, il ne fait plus de longues introductions qui masquent le thème avant de le dévoiler par fragments. Non, il joue le thème. Dave Liebman aussi mais avec des variations si subtiles, des échanges si nourris que l'auditeur en reste ébloui.

La même méthode vaut pour " Satin Doll " de Duke Ellington (6)," Summertime " de Georges Gershwin (7) et "What is this thing called love? " (8). Comment ces vieux messieurs, nés en 1927 pour Martial, en 1946 pour David, font-ils pour faire du neuf avec des thèmes aussi éculés? C'est leur secret et vous l'apprendrez en les écoutant attentivement, lectrices raffinées, lecteurs sophistiqués.

Quant aux compositions personnelles, 3/9 dont 2 de Martial Solal, j'ai une affection particulière pour " Small One " (5) composé par Dave Liebman pour la fille d'un ami. C'est une charmante valse où Martial Solal démontre, une fois encore, aux auditeurs sans oreilles et sans coeur, que son jeu n'est pas froid, contrairement à une légende tenace.

Qu'ils jouent l'un pour l'autre, l'un avec l'autre, l"un contre l'autre ou l'un sans l'autre, Martial Solal & Dave Liebman sont irréductiblement uniques. La rencontre de ces deux personnalités s'est produite, a donné des merveilles que nous pouvons écouter sans cesse pour profiter d'un bain de Beauté. A un prix modique puisqu'une fois l'album " Masters in Paris " acquis, vous pourrez l'écouter autant que vous voudrez, lectrices raffinées, lecteurs sophistiqués. Pourquoi vous priver de ce plaisir recommandé pour votre santé? A consommer sans modération. 

Les photographies de Martial Solal & Dave Liebman sont l'oeuvre du Talentueux Juan Carlos HERNANDEZToute utilisation de ces oeuvres sans l'autorisation de leur auteur constituent une violation du Code de la propriété intellectuelle passible de sanctions civiles et pénales

Dave Liebman par Juan Carlos HERNANDEZ

Dave Liebman par Juan Carlos HERNANDEZ

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article