Le Meilleur du Jazz en 2021

Publié le par Guillaume Lagrée

Martial Solal par Juan Carlos HERNANDEZ

Martial Solal par Juan Carlos HERNANDEZ

Lectrices vénérées, lecteurs vénérables, tous mes voeux de santé et de félicité. En 2022, la flamme du Jazz ne s'éteindra pas!

Maintenant que l'an 2021 est une affaire classée, qu'en reste t-il concernant les albums de Jazz sortis entre le 1er janvier et le 31 décembre 2021?

Parmi ceux mentionnés sur ce blog, j'en retiens 5 en toute partialité et iniquité.

Mon classement sera très simple:

- album instrumental de l'année: Martial Solal " Coming Yesterday ". Cf extrait audio & photographie au dessus de cet article.

- album vocal de l'année: Jo Harrop " The heart wants "

- album orchestral et pour enfants de l'année: Orchestre national de Jazz " Dracula ". Cf vidéo sous cet article.

- album cosmopolite de l'année: Tomas Liska & Invisible World " Hope

- album voyageur de l'année: " Sleeper Train " par le quartet Chesnel - Chiffoleau - Loustalot - Pasqua

 

I. Album instrumental, en concert, en solo de l'année:

Martial Solal " Coming Yesterday ". Parce que c'est Martial Solal (1927), que son oeuvre comme compositeur et interprète est immense, qu'il s'agit de son dernier concert enregistré à Paris, salle Gaveau, temple du piano classique, le mercredi 23 janvier 2019, parce que j'ai eu le privilège d'assister à ce concert, parce que c'est un solo de piano qui sonne comme un orchestre au complet, qu'il soit philarmonique ou cuivré, parce que c'est le testament musical d'un Maître offert aux musiciens et aux mélomanes, parce que Martial Solal achève une oeuvre dont une pierre angulaire est un concert en trio à Paris, salle Gaveau en 1963,  parce qu'hier arrive avec demain dans cet album et que le passé, le présent et le futur s'y mélangent harmonieusement sans conditionnel.

II. Album vocal de l'année:

Jo Harrop " The heart wants ". Parce que cette Anglaise est une découverte pour moi, parce que Jo Harrop est une femme qui compose, chante, joue et interprète, parce qu'elle est une Femme et non pas un produit commercial, parce que j'ai un faible irrépressible pour les grandes brunes à la voix chaude, parce qu'elle sait varier les styles entre Jazz, Blues, Folk & Soul, parce qu'en écoutant son album je me suis reproché d'avoir raté ses concerts passés à Paris, parce que j'espère que le Brexit et la Covid ne l'empêcheront pas de venir chanter en France, à Paris et ailleurs, prochainement.

III. Album orchestral et pour enfants de l'année

Orchestre national de Jazz, " Dracula ". Parce que l'Orchestre National de Jazz est unique au monde, parce que le Jazz prend toute sa dimension en grand orchestre, parce que c'est le premier album pour enfants de l'ONJ, parce que c'est une réussite qui rafraîchit une histoire bien connue, parce qu'il est bon que les enfants initient les parents au Jazz, parce que le Jazz n'est ni mort ni même ringard, parce qu'il restera une musique vivante s'il intéresse la jeune garde, parce que j'ai envie de voir ce spectacle sur scène bien que je ne sois pas père de famille, parce que cette musique est faite pour toutes les générations de 6 à 666 ans.

IV. Album cosmopolite de l'année

Tomas Liska & Invisible World, " Hope ". Parce que je fais confiance au festival " Jazzycolors " pour découvrir des musiques nouvelles chaque année sauf annulation pour cause de pandémie mondiale, parce que je suis allé à ce concert sans jamais avoir entendu une note de Tomas Liska & Invisible World, parce que j'ai acheté l'album à la pause tant cette musique m'est devenue indispensable dès la première écoute, parce que le Swing Mitteleuropa de ce groupe est irrésistible à mes oreilles, parce que voir et entendre deux Tchèques, un Serbe et un Turc jouer & chanter ensemble à Paris en France, c'est un excellent antidote aux discours xénophobes qui pullulent, parce que l'Europe ne se résume pas à l'Union européenne, parce que ces musiciens ne renient rien de leurs origines et font vivre la pensée de Gustav Mahler, compositeur emblématique de la Mitteleuropa: " La tradition, ce n'est pas la vénération des cendres mais la préservation du feu ". 

Deuxième album cosmopolite pour " Sleeping Beauty " du Blazin Quartet de Sdrjan Ivanovic, né en Yougoslavie, grandi en Grèce pour échapper à la guerre, formé au Jazz aux Pays-Bas et qui vit en France aujourd'hui.

V. Album voyageur de l'année

Chesneel - Chiffoleau - Loustalot - Pasqua, " Sleeper Train ". Parce que par manque de temps, d'argent, de santé, de passeport, de test, de vaccin, il était compliqué de voyager en 2021; parce que 4 Français qui vous font faire le tour du monde en un album, c'est rare; parce qu'ambiances, climats, couleurs, mélodies, rythmes changent d'un morceau à l'autre sans changer de musicien ni d'instrument; parce que ce quartet prouve qu'avec une formule classique en jazz (piano, contrebasse, batterie, trompette & bugle), il est possible de faire du neuf; parce qu'au lieu de composer froidement des musiques fades, ils jouent avec chaleur des musiques savoureuses; parce que le seul morceau français de cet album vient de l'île de La Réunion; parce que ce quartet assure autant en concert qu'en studio.

La photographie de Martial Solal est l'oeuvre de l'Incontournable Juan Carlos HERNANDEZ. Toute utilisation de cette oeuvre sans l'autorisation de son auteur constitue une violation du Code de la propriété intellectuelle passible de sanctions civiles et pénales 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article