Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

En revenant de l'exposition " Musique et cinéma: le mariage du siècle? " à la Cité de la Musique (Paris)

Publié le par Guillaume Lagrée

 

" Musique et cinéma:

le mariage du siècle? "

Cité de la Musique. Paris.

Exposition visible jusqu'au dimanche 18 août 2013

 

New York

La photographie de New York est l'oeuvre du Cinéphile Juan Carlos HERNANDEZ. Toute utilisation de cette oeuvre sans l'autorisation de son auteur constitue une violation du Code de la propriété intellectuelle passible de sanctions civiles et pénales.

Lectrices cinéphiles, lecteurs mélomanes, je vous ai déjà parlé du film " The Cool World ", du festival "  En avant la musique! "  qui a lieu au Forum des Images à Paris jusqu'au dimanche 21 avril 2013, du festival Jazz et Cinémas qui aura lieu du  vendredi 12 au dimanche 14 avril 2013 à Paris ainsi que des expositions sur "  Miles Davis: We Want Miles! " et "  Django Reinhardt: le Swing de Paris " à la Cité de la Musique, toujours à Paris.

Me voici de retour de l'exposition " Musique et cinéma: le mariage du siècle? " qui se tient jusqu'au dimanche 18 août 2013 à la Cité de la Musique à Paris, 19e arrondissement, métro Porte de Pantin.    

L'exposition est très riche, fouillée, détaillée, du cinéma muet à nos jours, de la composition de la musique de film à l'utilisation de musiques existantes, des films faits pour la musique aux musiques faites pour les films, du cinéma américain au cinéma français en passant par les cinéma italien, japonais et russe (les cinémas indiens, africains et arabes mériteraient une autre exposition puisqu'ils ne figurent pas dans celle-ci). C'est rempli d'images, de sons, d'explications,d'émotions mais il y a trop de monde le dimanche après-midi pour en profiter (rançon du succès), pas assez de postes d'écoute qui sont de plus mal fichus (un vrai casque avec deux écouteurs, c'est mieux qu'un ersatz de téléphone 1900 avec un seul écouteur).

Je n'ai pas compris la logique du cheminement de l'expostion. Je vous laisse la trouver, lectrices cinéphiles, lecteurs mélomanes. Néanmoins je vous conseille la visite et je vous livre mes Impressions sur cette exposition.

" Le couple musique-cinéma est devenu un couple célèbre, un couple à histoires prompt aux querelles vire aux projets de divorce mais générateur aussi de quelques chefs d'oeuvre lorsque l'entente, la compréhension, l'amour pour tout dire, unit ou confond les deux pensées créatrices ". Georges Hacquard, 1959. 

Richard Wagner projetait un "art total ". Pour cela, il fit créer son théâtre à Bayreuth. Qu'aurait-il fait avec le cinéma, les effets spéciaux, l'ordinateur?

Ennio Morricone écrivait la musique avant que Sergio Leone ne tourne le film. Cas rare où le cinéaste s'adaptait au compositeur alors que l'inverse est le plus fréquent.

Le premier film parlant date de 1927 et se nomme " Le chanteur de Jazz ". Le rôle principal est tenu par Al Jolson, un Blanc grimé en Noir, dans la tradition des ministrel shows du XIX° siècle.

Auparavant, pour le cinéma muet, les compsiteurs créaient des musiques d'accompagnement jouées pendant les projections des films. Stéphane Grappelli a commencé sa carrière de violoniste en jouant dans les cinémas. Camille Saint Saëns, Arthur Honegger, Erik Satie, Darius Milhaud composèrent pour le cinéma muet en France.

Pour " Les parapluies de Cherbourg " de Jacques Demy (1964), premier film entièrement chanté, dialogues compris, Michel Legrand composa une musique ininterrompue, enregistrée avant le film et les acteurs jouèrent en play back. Les producteurs étaient sceptiques mais le film fit un triomphe: prix Louis Delluc, palme d'or à Cannes et succès public.

" Autour de minuit " de Bertrand Tavernier (1986), film inspiré de l'amitié entre Francis Paudras, joué par François Cluzet et le pianiste be bop Bud Powell joué par Dexter Gordon, saxophoniste ténor qui avait joué avec Bud Powell. La musique du film était composée par Herbie Hancock. Eric Le Lann jouait dans le groupe. Film vivement recommandé aux mélomanes comme aux cinéphiles.

" West Side Story " film de 1960 avec une musique de Leonard Bernstein. 10 Oscars dont celui de la musique de film. Le mythe de Roméo et Juliette modernisé avec les gangs de jeunes de New York.

" Dans l'homme qui en savait trop " d'Alfred Hitchcock, Bernard Hermann, le compositeur, dirige la musique lors d'un concert à l'Albert Hall de Londres. Le coup de feu doit être tiré pendant un coup de cymbales pour que le bruit soit couvert. L'héroïne comprend ce qui va arriver. Parviendra t-elle à empêcher le crime? Voyez le film pour le savoir.

Charles Chaplin écrivait et dirigeait ses musiques de films y compris pour ses films muets lorsqu'il les fit passer en parlant.

" Avec Fellini, au contraire, ce sont des vacances avant tout parce que chaque chose est décidée à l'avance et qu'on n'en change plus. Et puis, avec lui, on s'amuse " Nino Rota, intervista dal 1972.

A Hollywood, dans les années 1930, arrivée massive de compositeurs en provenance d'Europe de l'Est. Ce n'était pas seulement pour l'argent et le confort comme il est écrit dans l'exposition. C'était tout simplement une question de survie car nombre de ces compositeurs étaient Juifs. Entre Hitler en Allemagne et Staline en URSS, mieux valait pour eux partir aux Etats Unis d'Amérique. Si vous n'arriviez pas à vous échapper, vous finissiez comme Eddie Rosner, le Jazzman du goulag ou mort dans des conditions que vous ne souhaiteriez pas à votre pire ennemi.

" La musique est une petite flamme placée sous l'écran pour l'embraser " Aaron Copland.

Pour " L'Affaire Thomas Crowne " (1968), le film durait 5h au départ et le réalisateur ne savait pas comment le monter. Michel Legrand proposa d'écrire 1h30 de musique ininterrompue et que le film soit monté en fonction de la musique. Le réalisateur fut enthousiaste, le producteur beaucoup moins. Le résultat fut un triomphe: Oscar pour Michel Legrand notamment.

" Rien ne me semble plus vulgaire que le synchronisme musical dans les films " ( Jean Cocteau, premier Président de l'Académie du Jazz).

Einsenstein à propos de Prokofiev: " Sa musique est étonamment plastique, elle n'est jamais une illustration: elle montre d'une façon étonnante la marche des événements, leur structure dynamique dans laquelle se concrétise l'émotion ".

Exemples de relations fructueuses entre réalisateurs et Jazzmen compositeurs de musiques de films:

- Roman Polanski et Krisztof Komeda (Pologne)

- Joseph Losey et Alan Dankworth  (Royaume Uni de Grande Bretagne et d'Irlande du Nord)

- Spike Lee et Terence Blanchard (Etats Unis d'Amérique)

Vous l'avez compris, lectrices cinéphiles, lecteurs mélomanes, cette exposition va bien au delà des relations entre Jazz et cinéma puisqu'il s'agit des musiques de film en général. Je finirai mon billet par le Jazz justement avec la partition originale d'A bout de souffle  (1960) de Jean-Luc Godard par Martial Solal, visible dans l'exposition. Godard voulait un banjo. Solal amena un banjo et un grand orchestre de Jazz. Le motif de base est une quinte diminuée chère au Be Bop mais qui se trouve déjà dans le chant grégorien et encore dans le heavy metal (ascendante pour la tension, descendante pour l'amour). Pour en savoir plus, je vous renvoie à la lecture d'une interview de Martial Solal par la RAI sur cette musique, transcrite par mes soins.

En cadeau bonus, le compte rendu d'un entretien entre Martial Solal et Olivier Calmel sur " La musique de film " organisé par votre serviteur.

Puisque l'exposition " Musique et cinéma: le mariage du siècle? " montre la scène finale d'A bout de souffle de Jean Luc Godard, par esprit de contradiction, je vous offre la scène d'ouverture, lectrices cinéphiles, lecteurs mélomanes. Bonne visite de l'exposition.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

Où écouter Matthieu Marthouret du 8 au 10 mai 2013?

Publié le par Guillaume Lagrée

 

Matthieu-Martouret-.jpg

 

La photographie de Matthieu Marthouret est l'oeuvre de l'Organique Juan Carlos HERNANDEZ. Toute utilisation de cette oeuvre sans autorisation de son auteur constitue une violation du Code de la propriété intellectuelle passible de sanctions civiles et pénales.

 

Lectrices oisives, lecteurs désoeuvrés, pendant que vous fêterez la Victoire sur le nazisme le mercredi 8 mai, l'Ascension et/ou la Journée de l'Europe le jeudi 9 mai, prendrez congé pour vous remettre de ces festivités le vendredi 10 mai, l'organiste et pianiste Matthieu Marthouret sera lui au charbon, groovant et swinguant en France pour votre plus grand plaisir de Coutances (50) à Chartres (28) en passant par Paris (75).

 

Matthieu Marthouret Organ Quartet
Mercredi 8 mai à 0h30
Manche, Basse Normandie, France
caveau des Unelles (concert + jam session)


BOUNCE TRIO
jeudi 9 mai à 21h30

60, rue des Lombards
75001 Paris
01 40 26 46 60

 


Vendredi 10 mai à 21h30
13 place de la cathédrale
28000 Chartres
Eure et Loir, Centre, France.
02 37 21 12 12

Voici l'Organ Quartet de Matthieu Marthouret jouant " Upbeats ". Et hop! 

 

Partager cet article

Repost0

Concert du Quartette de Michel Edelin le 12 avril à l'Alibi à Paris

Publié le par Guillaume Lagrée

 

 

Vendredi 12 avril 2013 à 21 H
à 
L’ALIBI à PARIS
Péniche La Demoiselle
Face au 57 quai de Seine
75019 PARIS (La Villette)
Métro Stalingrad ou Crimée

Concert du Michel EDELIN QUARTET

Jacques 
Di Donato (clarinette, sax soprano)
Stéphane Kérecki  (contrebasse)
Simon Goubert (batterie) 
Michel Edelin ( flûtes)
Jean-Jacques Avenel, empêché, est remplacé par Stéphane Kérecki.

A l’occasion de la parution de “
Resurgence” (label Rogueart ,http://web.roguart.com/ 
contact@roguart.com)
Extraits : http://micheledelin.nuxit.net/Ecoutes/Ecoutequartet.html

 

Pour vous mettre en appétit, lectrices percutantes, lecteurs percussifs, voici un solo de Simon Goubert (batterie) lors d'un précédent concert du quartette de Michel Edelin au Petit Faucheux, à Tours, Indre et Loire, Centre, France. Bonne dégustation.

 

Partager cet article

Repost0

COMMUNIQUE: signature d'un accord entre la SACEM, Universal Music et Youtube

Publié le par Guillaume Lagrée

COMMUNIQUE

DE LA SACEM

 

Bonjour à tous,

 

Veuillez trouver ci-joint et ci-dessous le CP relatif à l'accord conclu entre la Sacem et YouTube, présenté en vidéo par Cécile Rap-Veber, Directeur des Licences de la Sacem.

 

Cordialement,

 

http://www.youtube.com/watch?v=0kB44jdwPF0

 

 

La SACEM, Universal Music Publishing International, et YouTube signent un accord de portée internationale au bénéfice des auteurs et compositeurs.

 

Paris, le 3 avril 2013

La Société des Auteurs Compositeurs et Editeurs de Musique (SACEM), Universal Music Publishing International (UMPI), et YouTube ont annoncé avoir conclu un nouvel accord définissant les conditions de l'utilisation dans 127 pays à travers l'Europe, le Moyen-Orient, l'Afrique, et l'Asie, du répertoire de la SACEM et du répertoire anglo-américain d'UMPI dans les vidéos présentes sur You Tube. Ce contrat permet une plus grande transparence, en raison d'une meilleure coordination dans l'échange des données, tout en assurant une juste rémunération des ayants droit en étant pleinement associés aux revenus générés par la plateforme.   

L'accord couvre tous les types de vidéos diffusées sur YouTube, y compris les contenus générés par les utilisateurs.

Cette convention a été conclue dans le cadre de DEAL (Direct European Administration and Licensing), initiative commune de la SACEM et d'UMPI pour la création d'un pôle unique, réunissant des ressources conjointes à la fois techniques et opérationnelles, de délivrance de licences multi-territoriales pour tout type de média en ligne, au rang desquelles figure désormais cet accord avec YouTube.

Les droits des auteurs et compositeurs d'Universal Music Publishing membres des autres sociétés d'auteurs européennes resteront toutefois soumis aux accords conclus par ces dernières avec You Tube.

 

Jean-Noël TRONC, Directeur Général de la SACEM : « La SACEM est fière d'être la première société d'auteurs au monde à signer un accord de cette ampleur avec YouTube, leader mondial des plateformes de vidéos musicales. Ce contrat témoigne de notre volonté d'améliorer tant la visibilité des créations de nos membres, et celles représentées par notre partenaire UMPI, que leurs rémunérations, et ce, avec YouTube, vecteur incontournable de découverte d'œuvres musicale sur internet. »

 

Zach Horowitz, Président Directeur Général d'Universal Music Publishing Group : « Universal Music Publishing International se félicite de cet accord avec YouTube, conclu dans le cadre de DEAL, qui va permettre la juste rémunération des auteurs et compositeurs que nous avons le privilège de représenter. Le marché du numérique ne peut se développer que si les créateurs reçoivent une rémunération juste aux termes d'accords de licences innovants et efficaces. Nous sommes fiers d'être à l'avant-garde de cette évolution avec notre partenaire la SACEM. »

 

Robert Kyncl, Directeur des Partenariats Monde de YouTube : « Grâce à de tels partenariats, YouTube démontre être un tremplin tant pour les artistes établis que pour la future génération de talents musicaux, et ce, à travers le monde. Nous sommes ravis d'avoir pu trouver un accord avec la SACEM et UMPI qui, en s'ajoutant aux licences locales existantes avec les sociétés d'auteur de plus de 40 pays, est une très bonne nouvelle pour les compositeurs, les auteurs, les artistes, et toute la filière musicale dans son ensemble. »

 

À propos de la SACEM

La SACEM a pour vocation de représenter et défendre les intérêts des auteurs, des compositeurs et des éditeurs de musique en vue de promouvoir la création musicale. Sa mission essentielle est de collecter les droits d'auteur et de les répartir aux ayants droit dont les œuvres ont été diffusées ou reproduites. Organisme privé, la SACEM est une société civile à but non lucratif gérée par les créateurs et les éditeurs de musique. Elle compte près de 145 000 sociétaires français ou étrangers et pouvant représenter plus de 62 millions d'œuvres musicales composant le répertoire mondial.

 

À propos d'Universal Music Publishing International

UMPI est l'un des plus grands éditeurs de musique au monde et représente tous les genres musicaux et parmi les plus célèbres des créateurs et des catalogues, d'aujourd'hui comme d'hier, avec notamment : ABBA, Adele, Alex Da Kid, Lily Allen, Beach Boys, Beastie Boys, Irving Berlin, Justin Bieber, Leonard Bernstein, Bjork, Café Tacuba, Mariah Carey, Desmond Child, The Clash, Coldplay, Elvis Costello, The Cure, Eminem, Ester Dean, Jörgen Elofsson, Danny Elfman, Gloria and Emilio Estefan, Billy Joel, Juan Gabriel, Al Green, Axl Rose (Guns N' Roses), Jimi Hendrix, Hunter Hayes, Imagine Dragons, Elton John/Bernie Taupin, Joy Division, R. Kelly, The Killers, BB King, Luke Laird, Linkin Park, the Mamas and Papas, Henry Mancini, Maroon 5, Miguel, Mumford & Sons, Randy Newman, Steve Perry, Otis Redding, Darius Rucker, Carole Bayer Sager, Gustavo Santaolalla, Sex Pistols, Paul Simon, Britney Spears, 3 Doors Down, Justin Timberlake, T-Pain, U2, Diane Warren, Andrew Lloyd Webber, Wisin Y Yandel, et Bill Withers. UMPI est également leader en matière de musique classique, de Gospel et musique religieuse, ainsi que de musique d'illustration. De plus, UMPI joue un rôle majeur dans les secteurs de l'audiovisuel et du cinéma en étant l'éditeur des musiques des productions de Warner Bros, Entertainment, Universal Studios, HBO, DreamWorks, NBC, et Sesame Workshop, entre autres. Plus d'informations sont disponibles sur www.umusicpub.com. Vous pouvez aussi suivre l'actualité d'UMPI et être destinataire d'informations et photos exclusives en suivant @UMPIG sur Twitter et Instagram, en vous abonnant à la page dédiée « Universal Music Publishing Group » sur Facebook, ou encore en rejoignant notre communauté sur Foursquare en LinkedIn.

 

À propos de YouTube

YouTube est la plus grande plateforme communautaire de vidéo sur l'internet, et permet à des millions d'internautes de découvrir, de regarder et de partager des vidéos originales. YouTube propose également un forum permettant aux utilisateurs de se rencontrer, mais aussi d'informer et d'inspirer d'autres personnes situées aux quatre coins du globe. Ce forum fonctionne comme une plate-forme de distribution destinée aux créateurs de contenus originaux et aux annonceurs, quelle que soit leur taille. YouTube LLC est située à San Bruno, Californie, et est une société de Google Inc.

 

Lectrices curieuses, lecteurs fouineurs, vous vous demandez certainement combien concrètement vont toucher les Jazzmen et Jazzwomen diffusés sur Youtube, site qui a passé un accord avec over-blog ce qui me permet d'ajouter leurs vidéos en illustration des articles de ce blog. J'ai posé la question à la SACEM. Voici sa réponse dont je l'ai remercié: 

 

Tout dépend de la date de mise en ligne de leur vidéo. Si la vidéo a été mise en ligne en 2013, comme nous venons tout juste de signer l’accord, les répartitions se feront dans plusieurs mois.


Pour les vues 2010-2012, le paiement devrait se faire en juillet 2013 et sur cette période la Sacem paiera les vues France. Les calculs n’étant pas encore terminés, nous ne pouvons pas encore communiquer de montants.

Pour les vues 2006 à 2009, le paiement s'est fait en avril 2011 par analogie avec les droits qu’a reçus le créateur sur la période. La Sacem a payé les vues France.

 

Quant au pourcentage attribué à l'auteur, à l'interprète, à Youtube, à EMI,à la SACEM, chut, c'est un secret. Par exemple, entre Médéric Collignon (artiste SACEM), Stacey Kent (qui n'est pas une artiste Universal) et Ben E King, l'auteur de " Stand by me " pour la diffusion de la vidéo ci-dessous.Que cela ne vous empêche pas de l'apprécier lectrices curieuses, lecteurs fouineurs.

 

Partager cet article

Repost0

<< < 1 2 3