Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Aldo Romano " New Blood " Quartet en concert au Sunside

Publié le par Guillaume Lagrée

 

Aldo Romano

" New Blood " Quartet

Paris. Le Sunside.

Jeudi 29 août 2013. 21h.

 

Aldo Romano: batterie

Michel Bénita: contrebasse

Alessandro Lanzoni: piano

Baptiste Herbin: saxophone alto

 

Aldo Romano

 

La photographie d'Aldo Romano est l'oeuvre du Fiable Juan Carlos HERNANDEZ. Toute utilisation de cette oeuvre sans l'autorisation de son auteur constitue une violation du Code de la propiété intellectuelle passible de sanctions civiles et pénales.

 

Ca commence par un solo du pianiste. Problème de son. Une espèce d'effet de souffle bizarre. Ce garçon a beaucoup écouté Bill Evans. C'est " Ask me now " de Thelonious Monk traité à la manière de Bill Evans. Un peu de fougue italienne au final.

Après ce solo introductif, les autres musiciens montent sur scène. Ca joue hard bop années 60. Logique puisqu'ils jouent la musique de " The Connection " (Freddie Redd, 1960), tragédie racontant l'histoire de Jazzmen junkies attendant leur dealer qui se révélera être une seule et même personne (" The connection "), adaptée au cinéma par Shirley Clarke (1962). Ici, mainfestement, aucun musicien n'est camé. Heureusement pour eux. Baptiste Herbin fait un Jackie Mac Lean très convaincant. La rythmique tourne tranquille. Pulsation bien régulière de la batterie. Nous revenons plus de cinquante ans en arrière. Nihil novi sub sole mais c'est fait avec amour et conviction. On ferme les yeux et on se croirait à Paris au Blue Note. Sauf que le pianiste n'est ni Bud Powell ni Martial Solal. Il n'a pas le sens de la démesure dans la folie pour le premier, dans la logique pour le second.

Solo de batterie sec, lourd pour lancer le groupe. Ca joue vite et sec, bien dans l'esprit hard bop. " Jouer Be Bop, c'est comme jouer au Scrabble mais sans les voyelles " (Duke Ellington). Solo de sax alto. Impeccable. Baptiste Herbin fait très bien ce qui lui est demandé de faire: Jackie Mac Lean. Il sait aussi jouer parfaitement le rôle de Johny Hodges. Il me reste maintenant à le découvrir jouant Baptiste Herbin. Assise devant moi, une mamie connaisseuse, bavarde, remuante, se penche pour regarder les mains du pianiste. A croire qu'elle fait partie du spectacle tant elle se montre. La rythmique joue souple, le sax sec. Le tout est bien fouetté. Nous ne sommes plus en 1963. Les musiciens boivent de l'eau pendant le concert.

Léger tapotis de batterie. Le trio part tout en souplesse, en balancement. Ca swingue. Le sax est devenu velouté, sensuel. Ca tombe bien. Je suis entouré de couples amoureux. Baptiste pousse dans les graves de l'instrument, tendant vers le ténor. Ca balance comme dans un rocking chair, ce qui fait du bien vu l'inconfort légendaire des chaises du Sunside, dépassé seulement par celui des poufs du Sunset, à l'étage en dessous. Aldo tricote avec légèreté et élégance.  La mamie se penche pour le voir jouer. Elle a pourtant bien dit en s'installant qu'elle n'avait pas besoin de le voir, qu'elle voyait Aldo Romano en concert depuis des années. Elle cède à sa passion. Baptiste attaque très fort, s'assouplissant, se calment en un instant. Ce jeune homme maîtrise son instrument. Aldo Romano joue superbement. Il mène son quartet à la pointe de ses baguettes.

Baptiste sort de scène pour laisser jouer la rythmique. Une ballade à l'évidence. Aldo a pris ses balais. Ambiance " Coucher de soleil sur la Riviera ". Il y a déjà le piano, il manque la belle fille en lamé avec la coupe de Champagne. A moins qu'elle ne préfère un cocktail. La question reste ouverte. Un dernier plongeon dans la piscine et c'est fini.

Après cet intermède méditerranéen, retour de Baptiste Herbin sur scène et du Hard Bop. Ca sonne un peu exercice de style, tout de même. Une dernière claque de batterie et Aldo enchaîne aussi sec, à l'américaine, ne laissant pas au public le temps de finir d'applaudir. La pression ne se relâche pas et c'est bien. Ca échange dur entre les quatre. La mamie continue son show. Maintenant, elle fait sonner son collier, une sorte de chaîne d'esclave en bois. En se levant, elle se prend de bec avec son voisin de devant qui n'a pas apprécié son manège (éventail, écharpe, pieds, mouvements, commentaires).

PAUSE

J'ai ma dose de hard bop pour ce soir. Le bon vent me dit que ma mie m'attend. Le concert se finira sans moi. Comme l'écrit fort justement Raphaelle Tchamitchian pour Citizenjazz, il s'agit d' " une production lisse et propre, bien loin de l'urgence de l'original ". Rien à ajouter.

Enfin, si. Mon voisin de gauche, celui dont la mamie remuante confondait le mojito avec le sien, a assisté au deuxième set. Voici ses impressions qu'il m'a aimablement transmises. Merci à lui pour sa vigilance.

Le second set était nettement meilleur, même si pas fondamentalement différent. Simplement, dans le style, le choix et l'échange, meilleur. Aldo Romano semblait dormir comme une vieille chouette veillant dans le grenier sur ses fantômes, mais il ne dormait pas, et il a deux ou trois fois installé un bel espace sonore dans lequel les autres ont plongé. Un jeune trompettiste est monté sur scène vers la fin, mais je ne le connais pas. C'est le bassiste, Michel Bénita, ce soir-là, qui nous a le plus séduits. 

Partager cet article

Repost 0

Fêtons les 40 ans de l'AMR à Genève, en Suisse, le 14 septembre 2013!

Publié le par Guillaume Lagrée

 

Lectrices lionnes, lecteurs tigres, venez rugir de plaisir aux  40 ans de l'AMR, 10 rue des Alpes, à Genève, en Suisse, le samedi 14 septembre 2013 de 16h à 2h du matin. Entrée libre pour toutes les festivités. Concerts, victuailles, breuvages, bal, tout est prévu dans le respect de l'ordre public et des bonnes moeurs bien entendu. Depuis 1973, sans désemparer, l'Association pour l'encouragement de la Musique impRovisée offre au Jazz à Genève un lieu de création, d'enseignement, de transmission. Cela se fête. Pour les Français, la salle de l'AMR, le Sud des Alpes, se trouve à 200m à pied de la gare CFF de Genève-Cornavin où arrivent les TGV et TER en provenance de France. Pas de problème de stationnement de véhicule automobile donc.

Le Genevois Juan Carlos HERNANDEZ, membre viril et actif de l'AMR, photographe exclusif de ce blog, y sera présent. Son oeuvre ci-dessous est protégée par le Code de la propriété intellectuelle. Toute utilisation de cette oeuvre sans l'autorisation de son auteur est passible de sanctions civiles et pénales.

 

24.03.2012 passage charles mingus de l'amr par jc hernandez

 

 

Avant la fête, un moment de calme. Le trio de Bill Carrothers (piano) en concert  à l'AMR, filmé par Juan Carlos Hernandez. Rien à ajouter.

 

Partager cet article

Repost 0

Festival " Femmes en Jazz " à Rueil Malmaison (92) du 17 au 22 septembre 2013

Publié le par Guillaume Lagrée

 

5e festival de Jazz de Rueil Malmaison

" Femmes en Jazz "

Rueil-Malmaison, Hauts de Seine, Ile de France, France

du mardi 17 au dimanche 22 septembre 2013

Billets en vente au Théâtre André Malraux de Rueil-Malmaison

 

Lectrices exigeantes, lecteurs sélectifs, parmi les Dames du temps présent qui enchanteront Rueil-Malmaison durant le Festival " Femmes en Jazz " du mardi 17 au dimanche 22 septembre 2013, je vous conseille particulièrement le concert du groupe mixte de Didier Levallet (contrebasse) avec François Laizeau (batterie), Airelle Besson (trompette), Sylvaine Hélary (flûtes) et Céline Bonacina (saxophones) le samedi 21 septembre 2013 à 15h sur le parvis de la Médiathèque Jacques Baumel. Une très belle façon de conclure l'été et de commencer l'automne Que cela ne vous empêche pas d'aller assister à d'autres concerts bien entendu.

 

Voici le double mixte Airelle Besson (trompette)/Nelson Veras (guitare). Rien à ajouter.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Festival des Nuits de Nacre à Tulle (19) du 12 au 15 septembre 2013

Publié le par Guillaume Lagrée

 

Festival des Nuits de Nacre

Tulle, Corrèze, Limousin, France

Du jeudi 12 au dimanche 15 septembre 2013

 

C'est à Tulle en Corrèze, dans le Limousin, que se trouve la dernière manufacture d'accordéons, instrument surnommé le piano du pauvre ou le piano à bretelles. C'est donc à Tulle, en toute logique, que l'accordéon sera fêté sous toutes ses formes pendant le festival des Nuits de Nacre du jeudi 12 au dimanche 15 septembre 2013. Des visites guidées de la manufacture seront d'ailleurs organisées durant le festival.

Parmi les musiciens présents, Marcel Azzola (à qui Jacques Brel lance: " Chauffe, Marcel, chauffe "! dans " Vesoul "), Didier Lockwood, l'Argentin Juan José Mosalini et la Japonaise francophile et francophone Hiroko Ito en artiste fil rouge du festival.

 

Voici Hiroko Ito jouant sa composition " Dans la brume " à Tokyo. La jouera t-elle à Tulle? Réponse lors de ses concerts aux Nuits de Nacre.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

PJ5 " Word "

Publié le par Guillaume Lagrée

 

 

PJ5

" Word "

Produit par Paul Jarret/ SUCH Production/Collectif BLO

Distribué par Harmonia Mundi

Sortie le mardi 22 octobre 2013

Concert de sortie le mercredi 23 octobre 2013 à 20h30

à Paris, au New Morning

 

Le PJ5 est composé de:

Paul Jarret: guitares, compositions

Maxence Ravelomanantsoa: saxophone ténor

Léo Pellet: trombone

Alexandre Perrot: contrebasse

Ariel Tessier: batterie

Invités:

Stéphane Guillaume: clarinette basse (1), saxophone soprano (11)

Isabel Sörling: chant (3)

Benjamin Belloir: bugle (3)

Bertrand Luzignant: bugle (3)

Anthony Caillet: euphonium (3)

 

 

Lectrices passionnantes, lecteurs passionnés, je vous ai déjà parlé d'un concert du collectif BLO où figurait le quintette du guitariste français Paul Jarret surnommé le PJ5, sans aucun rapport avec un service secret de sa Gracieuse Majesté la Reine bien entendu.

Voici maintenant le premier album de ce groupe, entièrement composé par son directeur musical, Paul Jarret. " Ma devise: attaquer dès la première mesure " (Prince). Leçon bien appliquée par ces jeunes garçons. Ils m'ont attrapé dès la première mesure de " Stammer " qui entame l'album et ne m'ont lâché qu'à la dernière du solo de guitare auquel l'auditeur est invité à donner un nom " Give it a name " qui le conclut. L'impression est tellement forte que je ne cesse d'écouter cet album, une vingtaine de fois avant d'écrire cette chronique.

Il y a certes un léger flottement avec la " Far North Suite " (clin d'oeil à Duke Ellington et sa Far East Suite?), 3e morceau un peu long à mon goût mais pas assez pour me perdre en route. Je suis tellement accroché par les deux premiers " Stammer " et " Over the lazy dog " que je continue mon chemin, me délassant avec les brefs solos de guitare (" Ode " et " Give it a name ") et surtout me prélassant dans un champ de cendres " Ashfield " (n°6). J'adore ce morceau. J'espère qu'il passera sans cesse à la radio, à la télévision, sur le Net même si j'en doute.

Ce groupe a l'esprit rock comme le nom de groupe l'indique (clin d'oeil au MC5 ?), l'énergie rock qui vous empêche de vous endormir et la souplesse, la liberté du Jazz composé et dirigé de main de maître par Paul Jarret. Bien des jeunes jazzmen composent des thèmes ennuyeux, prétentieux qui sentent la performance et la volonté de choquer le bourgeois. Pas de ça ici. Les thèmes ont des allures de chansons. Ils vous racontent des histoires, vous captivent, vous restent dans la tête mais ce ne sont pas des tubes, brillants et creux, selon la définition due à Boris Vian

L'instrumentation est originale puisqu'il n'y a ni piano ni claviers, que le trombone et non la trompette répond au saxophone. Certes trombone signifie " grosse trompette " en italien mais cela ne donne ni le même son ni la même impression que le duo sax ténor/trompette que Miles Davis porta à sa plus haute expression. Stéphane Guillaume, avec sa merveilleuse polyvalence, ajoute son grain de sel à la clarinette basse puis au saxophone soprano. Le morceau d'inspiration nordique " Far north suite " (n°3), avec une chanteuse suédoise, est encore plus moelleux grâce aux bugles et à l'euphonium ce qui donne une ambiance de Jazz froid, ethéré, scandinave qui n'est pas ma tasse de thé mais plaira beaucoup.

Les femmes des années 80 chères à Michel Sardou ont fait de beaux garçons. Ils nous offrent de la belle musique. Merci à elles et merci à eux.

 

Assez de mots. Laissons parler Paul Jarret et son PJ5. " Word ". Rien à ajouter.

 

Partager cet article

Repost 0

La Fête de l'Humanité, version Jazz, du 13 au 15 septembre 2013 à la Courneuve (93)

Publié le par Guillaume Lagrée

 

Lectrices libérales, lecteurs libertaires, si comme Pierre Desproges,  vous considérez que  " l'Humanité est au Parti communiste ce que l'oeil est à la vue, son organe central ", vous ne vous priverez pas de vous rendre à l'édition 2013 de la  Fête de l'Humanité du vendredi 13 au dimanche 15 septembre 2013 au parc départemental Georges Valbon, à la Courneuve, Seine Saint Denis, Ile de France, France.

Pour y semer paisiblement le trouble et la confusion, vous demanderez poliment au rayon librairie " Le livre noir du communisme. Crimes, terreur, répression " (Collection Bouquins, Editions Robert Laffont, Paris, 2000, 930 p) ainsi que, plus court et plus drôle mais plus difficile à trouver dans le commerce capitaliste, " Le communisme est-il soluble dans l'alcool? " d'Antoine et Philippe Meyer (Editions Le Seuil, collections Points, Paris, 1979. Chaque histoire drôle racontée dans le livre valait plusieurs années de camp de travail pour qui était surpris à la raconter derrière le Rideau de fer avant 1989). Puis, en amateur de Jazz avisé, vous demanderez des nouvelles de la santé d'Eddie Rosner, le Jazzman du Goulag.

Après avoir testé l'esprit de tolérance des camarades, vous pourrez vous rendre tranquillement au stand Jazz Hum'Ah! qui ouvrira le vendredi 13 septembre 2013 à 18h30. 

Au programme:

Vendredi 13 septembre à 20h30: le quintette d'Alain Jean-Marie (piano) avec Samuel Hubert (contrebasse), Anne Pacéo (batterie), Guillaume Naturel (sax ténor) et Airelle Besson (trompette).   

Samedi 14 septembre à 13h: le duo Elise Caron (chant)/Edward Perraud (batterie, percussions, électronique).

Samedi 14 septembre à 19h: Looking for Parker avec Manu Codjia (guitare électrique), Christophe Marguet (batterie) et Géraldine Laurent (saxophone alto).

Samedi 14 septembre à 21h: le sextet Laïka (hommage à la plus célèbre chienne de l'Union des Républiques Socialistes Soviétiques?) avec Anne Pacéo (batterie), Airelle Besson (trompette), Pierre-Alain Goualch (piano), Laïka (voix), Eric Maria Couturier (violoncelle) et Chris Thomas (contrebasse).

Dimanche 15 septembre à 15h: Macha Gharibian (piano, chant) en quintette. 

Dimanche 15 septembre à 17h: Dominique Fillon (piano) en quintette. Il s'agit bien du frère de François Fillon, Premier ministre de la République française de 2007 à 2012 ce qui montre l'esprit de tolérance des camarades que vous aurez testé avant le concert, lectrices libérales, lecteurs libertaires.

Dimanche 15 septembre à 19h: Trio Sam Sunset.

Par ailleurs, vous pourrez danser en toute liberté au Bal des Amis par la Compagnie Bernard Lubat le samedi 14 septembre 2013 à partir de 21h.

 

Le Jazz peut être compatible avec le communisme mais pas longtemps. Pour preuve, voici un extrait du film sur " Eddie Rosner, le Jazzman du Goulag ". En 1940, Eddie Rosner, ayant échappé à la Wermacht en fuyant la Pologne vers l'Est, fut chargé par le Premier secrétaire du parti communiste de Biélorussie, un de ses fans, de créer un orchestre de Jazz pour soutenir le moral de l'Armée Rouge. C'est ainsi que les soldats biélorusses découvrirent " Saint Louis Blues ". A la même époque, en application du pacte germano-soviétique et des consignes de l'Internationale Commmuniste, Maurice Thorez, secrétaire général du Parti communiste français de 1930 à 1964, avait déserté l'armée française dès le 2 octobre 1939 et s'était caché à Moscou en attendant la fin d'une guerre contre le nazisme et le fascisme à laquelle il ne participa jamais. Rien à ajouter.

 

Partager cet article

Repost 0

RECLAME: programmation Jazz pour la saison 2013-2014 de l'Espace Sorano à Vincennes (94)

Publié le par Guillaume Lagrée

RECLAME

Programmation Jazz  pour la saison 2013-2014

de l'Espace Sorano à Vincennes, Val de Marne, Ile de France, France.

 

Glenn Ferris

 

 

 

 

La photographie de Glenn Ferris est l'oeuvre du Cuivré Juan Carlos HERNANDEZ. Toute utilisation de cette oeuvre sans l'autorisation de son auteur constitue une violation du Code de la propriété intellectuelle passible de sanctions civiles et pénales.

" Le jazz a trouvé sa place dans les murs de l'Espace Sorano.
L’intimité du théâtre, l’acoustique de la salle et la proximité de la scène sont de véritables atouts pour accueillir une musique qui mérite d’être entendue et vue de près."
Vincent Bessières, programmateur
SAISON 2013/2014

* Samedi 12 octobre 2013 // Ari Hoenig Trio avec Gilad Hekselman

* Samedi 9 novembre 2013 // Paris Jazz Underground Sextet " Open Night "

* Samedi 7 décembre 2013 // Bex/Ferris/Goubert " BFG "

* Samedi 11 janvier 2014 // Olivier Bogé Quartet avec
Baptiste Trotignon & Jeff Ballard

* Samedi 8 février 2014 // Samy Daussat invite Tchavolo Schmitt

* Samedi 8 mars 2014 // Eric Le Lann Trio " I Remember Chet "

* Samedi 5 avril 2014 // Baptiste Herbin/Pierrick Pedron " One Shot " (inédit)

* Du vendredi 16 au  dimanche 18 mai 2014 // Festival Tempo Jazz

+ D'INFOS? CLIQUEZ ICI
Espace Daniel Sorano - 16 rue Charles Pathé - 94300 Vincennes
Métro Château de Vincennes - RER Vincennes

 

Lectrices fidèles, lecteurs attentifs, vous avez forcément noté combien j'insiste et persiste à chanter les louanges de l'hommage à Chet Baker d'Eric Le Lann (trompette) en trio avec Gildas Boclé (contrebasse) et Nelson Veras (guitare). 

Après les avoir écouté jouer " Zingaro " d'Antonio Carlos Jobim en introduction de cet article de réclame, écoutez les le jouer en concert au Caveau des légendes à Paris. Rien à ajouter.

 

Partager cet article

Repost 0

Sélection de concerts de Jazz à Paris pour septembre 2013

Publié le par Guillaume Lagrée

 

Lectrices aimées, lecteurs aimables, puisque les grands magasins affichent tous leur programme de rentrée, voici celui du Jazz pour septembre 2013 à Paris.

Un dernier festival pour finir l'été à Paris, celui de Jazz à la Villette du mardi 3 au dimanche 15 septembre avec notamment le 60e anniversaire du saxophoniste et compositeur américain John Zorn fêté sous forme d'un marathon musical en 3 parties à 16h, 19h et 22h le samedi 7 septembre.

 

mederic collignon 040

 

La photographie de Médéric Collignon est l'oeuvre du Spectaculaire Juan Carlos HERNANDEZ. Toute utilisation de cette oeuvre sans l'autorisation de son auteur constitue une violation du Code de la propriété intellectuelle passible de sanctions civiles et pénales.

 

La Java

 

Vendredi 13 de 22h à l'aube: Electro Swing Club pour faire danser les cats et les souris aux sons mêlés du Jazz et de l'électro.

Lundi 16 à 20h: Jazz à la Java rend hommage au trompettiste Bernard Vitet mort le 3 juillet 2013 avec notamment Denis Colin, Sylvain Kassap, Michel Portal, Vincent Segal, Benoît Delbecq.


New Morning


Vendredi 27, samedi 28, dimanche 29 à partir de 19h: Gwoka Jazz Festival. Jazz made in Guadeloupe mais sans Alain Jean-Marie malheureusement.


Le Triton (rue du Coq français,Les Lilas, métro Mairie des Lilas)


Dimanche 22 de 14h à minuit: une orgie de musique pour l'inauguration de la nouvelle salle du Triton!

Dans les deux salles, au fil de la journée, vous trouverez une multitude d'artistes figurant sur ce blog: Aldo Romano, Emmanuel Bex, Claudia Solal&Benjamin Moussay, Elise Caron&Denis Chouillet, Médéric Collignon, Michel Portal, Yvan Robilliard, Médéric Collignon, Daniel Humair, Sophia Domancich " Snakes and ladders ", Edward Perraud, Benoît Delbecq &Antonin Tri Hoang... Pour tenir le choc de ces heures de musique improvisée, le Triton est aussi un bar et un restaurant. Inauguration en présence de M. Claude Bartolone, président de l'Assemblée Nationale.


Duc des Lombards


Jeudi 26 à 20h et 22h, vendredi 27 à 17h30 (masterclass), vendredi 27 à 20h et 22h, samedi 28 à 20h et 22h: Zigaboo Modeliste, batteur légendaire de la Nouvelle Orléans (The Meters, Dr John, Allen Toussaint et Keith Richards).

Lundi 30 à 20h et 22h: Grégory Privat (piano) & The Children of Cyparis dont Manu Codjia (guitare électrique) fait partie.


Sunset-Sunside


Mardi 3, mercredi 4, jeudi 5 à partir de 20h: Les Trophées du Sunside. Concerts gratuits. J'étais juré en 2012. Voici la nouvelle récolte des jeunes pousses du Jazz français.

Samedi 7 à 21h30: Lenny Popkin Trio avec Lenny Popkin (sax ténor)/Gilles Naturel (contrebasse)/Carol Tristano (batterie). Si comme M et moi, vous êtes un(e) nostalgic du Cool, ce trio a tout pour vous plaire, lectrices aimées, lecteurs aimables.

Samedi 14 à 21h30: Jean-Philippe Scali Sextet. Voilà un saxophoniste que j'aime à mettre en " Evidence " tant sa musique dégage de joie et d'énergie.

Jeudi 19 à 21h30: Simon Goubert Back Ground Quintet avec Sophia Domancich (piano). Un tambour majeur et un couple créatif.

Mercredi 25 à 20h30: le trio Sylvain Cathala (saxophone ténor), Pierre Durand (guitare électrique), Franck Vaillant (batterie) sera enregistré Live au Sunset pour une sortie d'album en 2014. Soyez nombreux, attentifs et participatifs à ce concert, lectrices aimées, lecteurs aimables.

Samedi 28 à 21h30: Macha Gharibian (piano, chant). Cette Vénus vient de Mars!

Dimanche 29 à 16h: Concert conférence de Jacques Vidal (contrebasse) sur Wes Montgomery ( " L'homme au pouce d'or ") avec Gilles Clément (guitare électrique).

Lundi 30 à 21h: Manuel Valera Trio. Un pianiste cubain de New York. A découvrir sur pièces et sur place.

Théâtre de Belleville

Dimanche 8 à 19h: Edouard Ferlet (piano) joue " Think Bach ", son voyage en solitaire à travers l'oeuvre pour clavier du Maître de Leipzig.

Les Disquaires

Mercredi 4 à 20h: le " Word out Trio " du pianiste Jim Funnell qui a changé d'accompagnateurs: Mattias Szandai (contrebasse) et John Betsch ( batterie). Concert gratuit. Consommations obligatoires. Les Disquaires sont un bar et une salle de concerts.

Festival d'Ile de France

Samedi 14 à 19h30: Sylvain Kassap invite pour son concert Manifeste! Carmen Maria Vage (chant), Jacques Mahieux (chant), D'De Kabal (beatboxing, voix) pour une relecture festive des chants contestataires à la friche des magasins de la CCIP (Chambre de Commerce et d'Industrie de Paris) au bord du canal de l'Ourcq à Pantin, Seine Saint Denis, Ile de France, France.

 

Pour vous mettre au vert sans quitter Paris, le festival Classique au Vert vous attend au Parc floral de Paris, les samedis et dimanches après-midi jusqu'au dimanche 15 septembre à 16h.

 

Voici Lenny Popkin en trio à Paris, au Duc des Lombards. Tel qu'en Lui-même enfin l'éternité le change (Stéphane Mallarmé).

 

Partager cet article

Repost 0

RIP George Duke (1946-2013)

Publié le par Guillaume Lagrée

 

 

George Duke, Sorcier des claviers, est mort le 5 août 2013. Il avait 67 ans et venait de sortir en juillet 2013 son dernier album dédié à son épouse décédée en 2012. 

A l'âge de 4 ans, ayant vu Duke Ellington à la télévision, il réclama aussitôt à sa mère un piano. 

Il fit beaucoup de soupe, pas mal de guimauve, vendit des millions d'albums comme leader, compositeur, accompagnateur. Par exemple, sur l'album " Tutu " de Miles Davis (1986), George Duke joue des claviers sur sa composition " Backyard Ritual ". 

Quand il jouait avec Frank Zappa, comme ici en 1975, vous ne saviez jamais ce qu'il allait faire et mieux valait ne pas le savoir comme le dit si bien Zappa en présentant le solo de George Duke. " You can't do that on stage anymore " (Frank Zappa). Pour autant d'invention, merci George.

 

Partager cet article

Repost 0

Où écouter Jean-Charles Richard en France et en Suisse en août 2013?

Publié le par Guillaume Lagrée

 

 

Lectrices curieuses, lecteurs impatients, une question brûle vos lèvres depuis le jeudi 1er août. Où écouter le Divin Chauve Jean-Charles Richard au mois d'août 2013 en France et en Suisse? La réponse se trouve ci-dessous.



Le Grand Escalier "Génération Y" 
Avec Anne Quillier (piano), Elie Chowanek (basse), Paul Berne (batterie), Aymeric Sache (clarinette, saxophone), Antoine Mermet (voix, saxophone), Paco Andreo (trombone), Martin Gioani (guitare), Jean Charles Richard (saxophone, direction)
Lundi 5 Août à 21h à Crest, Drôme, Rhône Alpes, France.
Dans le cadre du festival Crest Jazz Festival (en collaboration avec Jazz(s)Ra)
JAV Contrebande" invite Jean Charles RICHARD
Pascal BERNE (direction - arrangements)
Lundi 5 Août à 22h30 à Crest, Drôme, Rhône Alpes, France.
Dans le cadre du festival Crest Jazz Festival (en collaboration avec Jazz(s)Ra)
JIM & CIE 
 
Jean Charles Richard (direction artistique, compositions et saxophone soprano), Laurent Coulondre (piano), Raphaël Matheu (trompette), Alexandre Galinié (saxophones), Louis Navarro (contrebasse), Rodolphe
Tissinier (trombone), Jérémy Bergès (batterie), Amaury Chaumond (guitare)
Mardi 6 Août à 20h30
L'Astrada, Scène conventionnée à Marciac, Gers, Aquitaine, France.
Dans le cadre de Jazz in Marciac
Jean Charles RICHARD TRIO " TRACES "
Jean Charles Richard (saxophones, compositions), Peter Herbert (contrebasse) et Wolfgang Reisinger (batterie)
Mardi 6 août à 22h
L'Astrada, Scène conventionnée à Marciac, Gers, Aquitaine, France.
Dans le cadre de Jazz in Marciac
Quatuor CALLISTO
Avec Vincent DAVID, Baptiste HERBIN, Stéphane GUILLAUME et Jean Charles RICHARD
Lundi 12 août à 21h à Poitiers, Vienne, Poitou Charentes , France.(Auditorium St Germain)
Dans le cadre du Festival Sax en Mouvement.
Entrée 5€
Conférence Publique, animée par le quatuor CALLISTO
"Parcours Croisés, l'interprète d'aujourd'hui"
Mardi 13 août à Poitiers, Vienne, Poitou Charentes, France. (Auditorium St Germain), de 9h30 à 11h
 
Dans le cadre du Festival Sax en Mouvement.
Entrée 5€

Daniel MILLE TRIO 
Avec Daniel MILLE (accordéon, compositions), Pascal BERNE (contrebasse), et Jean Charles RICHARD (saxophones)
Samedi 31 août à Vevey , Vaud, Suisse.

Voici ce que donne le trio " Traces " de Jean-Charles Richard en concert, lectrices curieuses, lecteurs impatients. Voici ma chronique d'une soirée spéciale Jean-Charles Richard à Paris. Rien à ajouter.

 

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>