Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Edouard Ferlet " Think Bach. Opus 2 " au Sunside

Publié le par Guillaume Lagrée

" Think Bach. Opus 2 "

Edouard Ferlet

Paris. Le Sunside.

Mercredi 30 août 2017. 21h

Edouard Ferlet: piano

Lectrices agiles, lecteurs habiles, je vous ai déjà parlé des aventures cosmicomiques du pianiste et compositeur français Edouard Ferlet avec John Sebastian Bach, le fameux compositeur et chef d'orchestre de Jazz allemand. D'abord en solo avec " Think Bach " (2012) puis en duo avec la claveciniste Violaine Cochard " Bach Plucked/Unplucked " (2015). En 2017, Edouard Ferlet poursuit son exploration de l'œuvre du Swingman teuton avec " Think Bach Opus 2 ", album que je n'ai pas encore écouté. 

Justement, ce soir, au Sunside, Edouard Ferlet joue des extraits de ses deux albums solo consacrés au Funky German. Ce n'est pas encore la rentrée scolaire. Devant moi, une mère, un père et leurs deux fils d'âge scolaire (10 et 12 ans a priori). C'est bien. Il faut former le goût de la nouvelle génération.

Notes éthérées qui viennent voiler la rigueur de Bach. Bach c'est un jeu de construction. Edouard Ferlet le démonte, le recompose, sans perdre le swing original. Les murs du Sunside ont été repeints. Leur blancheur immaculée est en harmonie avec l'austère pureté de cette musique.

Oh, la jolie vague d'émotions qui nous emporte! C'est beau comme une mer où il serait interdit de se baigner. Ca chante en friselis blancs comme l'écume des vagues. Bref, c'est beau. Lectrices habiles, lecteurs agiles, pour une autre interprétation Jazz de Giovanni Sebastiano Bach, écoutez les " Variations on Goldberg Variations " du pianiste franco-américain Dan Tepfer

" Les Bacchantes ", jeu de mot subtil qui ne vous aura pas échappé lectrices agiles, lecteurs habiles. D'après une Chaconne et deux notes du Clavier bien tempéré. 

" Anthèse " . Edouard fait glisser des cordes entre les cordes du piano. Il se rassied au piano pour jouer quoi? Du Bach, pardi! Trop éthéré à mon goût. 

" Analecta ", premier titre du premier album. Là, ça danse! Comme il convient pour Bach. Le temps est au passé recomposé. C'est net, énergique, vif, précis, bref c'est du Bach transformé mais pas déformé. La source est toujours vive et claire. 

" Magdalena " dédié à la deuxième épouse de Jean Sébastien Bach. 2 épouses, 20 enfants. Respect. Ce morceau est dédié à  toutes les femmes de l'ombre. Magdalena était la copiste de son mari qui était myope. Sauf qu'un musicologue gallois a démontré qu'elle ne fut pas que copiste mais aussi compositrice. Bach serait donc un usurpateur! Certaines de ses œuvres les plus célèbres ne seraient pas de lui! Pour clore le débat, l'Allemagne a interdit l'accès à ses archives à ce musicologue féministe. Thème de Prélude si célèbre que Maurane l'a chanté. Thème superbe qu'Edouard Ferlet rend plus liquide encore.

Retour à la machine à coudre géniale. Le point B comme Bach. Encore un standard du classique. Composé par Bach ou son épouse? Il n'y avait pas de société de droit d'auteur à l'époque. Beaumarchais l'a inventé en France, après la mort de Bach. C'était une des " Variations Goldberg ". 

" La stance du sabre " inspirée par " La danse du sabre " (1942) de Aram Katchakourian (1903-1978). La dernière fois que j'ai entendu cette œuvre sur scène, c'était avec mon frère au Palais omnisports de Paris Bercy le 1er septembre 1993 par Prince & The New Power Generation. Sur scène, Mayte Garcia, l'épouse de Prince, dansait avec un sabre posé sur sa tête. Le sabre n'est pas tombé. Inoubliable. 

Edouard commence par jouer de la batterie avec des baguettes dans les cordes du piano. Puis il fait des percussions avec les deux mains sur le corps du susnommé instrument. Puis la main droite qui tapote et la main gauche qui pianote. C'est léger, entraînant et charmant. Il finit tout de même par jouer des deux mains sur le clavier.

Pour finir " Mécanique organique " puisque Bach jouait du clavecin et de l'orgue. 

PAUSE

Belle tension dès le démarrage. Ca swingue diablement. Un air chantant, léger s'élève. Beau décalage main droite main gauche. Les notes s'égrènent et sèment du plaisir.

Edouard Ferlet n'explique pas ce qu'il met dans son piano pour obtenir des sons si étranges. Secret de fabrication du maître queux. 

" A la suite de Jean " tiré du premier album, titre qui résume bien l'esprit de l'œuvre d'Edouard Ferlet. Prendre la suite de Bach, ce n'est pas seulement jouer ses suites mais poursuivre le chemin qu'il nous indique avec la sensibilité et les connaissances d'un musicien né  3 siècles après le Maître de Leipzig. Ici, il  a lu la partition dans un miroir, inversant tout. Ce qui monte descend et réciproquement. Ca fonctionne. C'est bon comme marcher pieds nus dans l'herbe tendre. 

" Le vol du frelon " tiré de l'album " Pentagramme " basé sur les compositeurs russes en duo avec le pianiste classique Paul Beynet. Dans le grave, c'est le vol du frelon. Dans l'aigu c'est sa piqure. Très évocateur en cette fin d'été. Joli.

Edouard Ferlet fait la promotion d'un album pas encore en vente. De plus en plus fort! Un trio avec Airelle Besson (trompette) et Stéphane Kerecki (contrebasse). Subtil, forcément subtil. " L'histoire d'une enfant de Saint Agil ". Rien à voir avec " Les disparus de Saint Agil " semble t-il. A partir d'une improvisation d'Edouard Ferlet dans une école de campagne, une enfant a inventé une histoire qui a charmé Edouard Ferlet. Un air fragile qui se déploie petit à petit comme l'imagination d'une petite fille. 

Retour à Bach, ce génie de la machine à écrire. 

Ca se poursuit avec du Bach. Je suis resté jusqu'à la fin, rappel inclus mais ma chronique cesse ici, lectrices agiles, lecteurs habiles.

Ma chronique ne raconte pas les propos, plaisanteries et facéties du pédagogue ludique qu'est Edouard Ferlet. Pour les découvrir, allez l'écouter en concert, lectrices agiles, lecteurs habiles.  

La photographie d'Edouard Ferlet est l'œuvre de l'Abominable Juan Carlos HERNANDEZ. Toute utilisation de cette œuvre sans l'autorisation de son auteur constitue une violation du Code de la propriété intellectuelle passible de sanctions civiles et pénales.

Edouard Ferlet par Juan Carlos HERNANDEZ

Edouard Ferlet par Juan Carlos HERNANDEZ

Partager cet article

Repost 0

Sélection de concerts de Jazz à Nantes et à Paris pour septembre 2017

Publié le par Guillaume Lagrée

Sublimes lectrices, somptueux lecteurs, c'est avec ma mauvaise foi habituelle que je vous propose la sélection suivante de concerts de Jazz à Nantes et à Paris pour le mois de septembre 2017.

A Nantes (44) et au fil de l'Erdre, la plus belle rivière de France selon François Ier, ont lieu les Rendez-vous de l'Erdre du mercredi 30 août au dimanche 3 septembre, union du Jazz et de la belle plaisance. Médéric Collignon en sera le fil conducteur. J'ai maintes fois chanté les louanges de ce turbulent trompinettiste, vocaliste, bruitiste, acoustique et électrique. Mon correspondant à Nantes, l'honorable Monsieur P, suivra ce festival pour ce blog. Tous les concerts sont gratuits.  

Toujours à Nantes, au Pannonica, la saison reprend en fanfare avec Thomas de Pourquery & Supersonic " Sound of love " qui joueront Sun Ra en concert à la salle Paul Fort vendredi 29 septembre à 21h.

A Paris, c'est évidemment le festival Jazz à la Villette qui mobilisera toute votre attention, sublimes lectrices, somptueux lecteurs, jusqu'au mercredi 13 septembre avec son in et son off, ses expositions, ses films, ses master classes.

Pour ceux qui ne peuvent assister aux concerts, écoutez les émissions Jazz Club et Jazz sur le Vif sur France Musique et Jazz Live sur TSF Jazz.

Sunset - Sunside

Vendredi 1er, 21h, Sunside: Grégory Privat & Sonny Troupé (piano & gwo ka). Un duo guadeloupéen lumineux.

Mardi 5, mercredi 6, jeudi 7 à partir de 19h30: trophées du Sunside. Concerts gratuits au Sunset et au Sunside. 3-4 concerts par soirée. Découvrez la relève du Jazz en France.

Vendredi 8, samedi 9 à 21h30 au Sunside: Julien Lourau " Saigon " quartet avec Laurent Coq (piano). La face acoustique de Julien Lourau (sax ténor). 

Mardi 12 à 21h30 au Sunset: Guillaume Ramaye Reunion Project. Un pianiste réunionnais qui mêle le Jazz à la musique de son île natale.

Mercredi 13 à 21h30 au Sunside: Robin Mansanti Quartet. Trompette, bugle et chant. La succession musicale de Chet Baker est assurée. 

Jeudi 14 à 20h30 au Sunset: Bill Hart Trio. Un Américain guitariste électrique. Classieux. 

Mercredi 20 à 19h30 au Sunside: Fabrice di Falco Quartet. Un contre ténor martiniquais qui chante des airs baroques accompagné par un trio de Jazz. Surprenant. 

Mercredi 27 à 21h au Sunside: Gilles Barikoski Quartet avec Romain Pilon (guitare). Classieux.

Vendredi 29 et samedi 30 à 21h30: Jeremy Pelt quintet enregistré Live au Sunside. Vos applaudissements et vos encouragements à ce trompettiste américain seront enregistrés lectrices sublimes, lecteurs somptueux!

Studio de l'Ermitage

Mardi 5 à 20h30: Benoît Delbecq & The Recyclers. Selon le New York Times, a brilliant and unconventional French pianist. Pas mieux. Concert du festival Jazz à la Villette.

New Morning

Samedi 23 et dimanche 24 à 20h: Gwo Ka Jazz Festival. Puisque le Jazz est une musique caribéenne dès sa naissance à La Nouvelle Orléans, fêtons le Jazz des Antilles françaises! Avec Mario Canonge (Martinique, piano) notamment. 

Le Flow

Vendredi 22 à 19h30: soirée africaine avec Debademba puis l'African Salsa Orchestra. L'Afrique, c'est chic! Parrainée par RFI Talent. 

Maison de la Radio

Samedi 30 à 20h30: Mathieu Donarier Trio suivi de l'orchestre de Patrice Caratini. Concert diffusé dans le cadre de l'émission Jazz sur le vif sur France Musique

 

Baiser Salé

Au Baiser Salé, plusieurs artistes sont en résidence, non surveillée, depuis des années.

Lundi 4 et lundi 11 à 21h30: la Jam Session de François Constantin (percussions) invite Olivier Ker Ourio (harmonica), Fred Nardin (orgue Hammond) et Arnaud Dolmen (batterie). Si vous êtes à la hauteur, jouez ou chantez avec eux lectrices sublimes, lecteurs somptueux. 

Mercredi 13, 20 et 27 à 19h: Mario Canonge & Michel Zenino. Un piano, une contrebasse. Rien de plus, rien de trop.

Jeudi 14 à 21h30: Rick Margitza Quartet. Le dernier saxophoniste de Miles Davis vit, joue et enseigne à Paris. Profitons en. 

Vendredi 15 à 21h30: Mario Canonge & Michel Zenino Quintet'Up. Le duo passe au quintet augmenté.

Mardi 19 à 21h30: Bruno Schorp " Into The World ". Concert de sortie d'album en quintet pour le contrebassiste de mon mariage. 

Jeudi 21 et 28, vendredi 22 et 29, samedi 23 et 30 à 21h30: " Jazz Afro Groove ". Etienne Mbappe Quintet. Avant de partir en tournée aux USA comme sideman de John Mac Laughlin, Etienne Mbappe présente son groupe à Paris. 

Bal Blomet

Jeudi 28 à 20h30: Camille Bertault, chanteuse française qui balance son Jase en français. Déjà chantée sur ce blog. Une Dame du temps présent qui fait oublier celles du temps jadis.

Pan Piper

Lundi 18 à 20h: Airelle Besson, la fée de la trompette vient nous enchanter avec deux concerts pour le prix d'un, en duo puis en trio. 

La Gare Jazz

Une ancienne gare du chemin de fer de petite ceinture désaffectée depuis 1934, transformée en club de Jazz depuis fin août par le gars qui avait créé La Fontaine au début du 2e millénaire. Comme à La Fontaine, les consommations ne sont pas chères et les musiciens payés au chapeau. A votre bon cœur, Messieurs, Dames!

Vendredi 22 et samedi 23 à 21h: Médéric Collignon. Artiste trublion assez souvent louangé sur ce blog pour ne plus le présenter.

Vendredi 29 et samedi 30 à 21h: Riccardo del Fra. Open Book. Il Maestro contrabbassista presenta il suo nuovo progetto musicale al pubblico. 

 

 

Péniche Anako

Ce lieu ouvert aux musiques du monde est chassé de Paris par la Mairie. A la place, il est prévu d'installer une péniche marchande d'un groupe de distribution mondialement connu et une péniche d'une grosse machine culturelle. Si, comme moi, vous n'êtes pas d'accord, signez la pétition,lectrices sublimes, lecteurs somptueux.

Péniche Marcounet

Vendredi 8 à 18h: William Chabbey Trio. Guitariste de Jazz dans la pure tradition des années 1950. Classieux. 

Mercredi 13 à 18h: Lucky Dog. Quartet maintes fois louangé sur ce blog.

Le Triton

Les Lilas, Seine-Saint-Denis, Ile de France, France

Métro Mairie des Lilas (ligne 11)

Samedi 16 à 20h: Print invite Benjamin Moussay (piano). Sylvain Cathala et Stéphane Payen unissent leurs saxophones. 

Vendredi 22 à 21h: Joëlle Léandre (contrebasse) & Marc Ducret (guitare électrique). Dialogue de colosses sonores. Ames insensibles, s'abstenir. 

Samedi 23 à 21h: concert de sortie d'album. Aldo Romano " Mélodies en noir et blanc " en trio avec Michel Benita (contrebasse) et Dino Rubino (piano). 

Jeudi 28 à 20h: Metal invite Jozef Dumoulin. Spécial, forcément spécial.

 

La photographie de Médéric Collignon est l'œuvre de l'Epatant Juan Carlos HERNANDEZ. Toute utilisation de cette œuvre sans l'autorisation de son auteur constitue une violation du Code de la propriété intellectuelle passible de sanctions civiles et pénales

Médéric Collignon par Juan Carlos HERNANDEZ

Médéric Collignon par Juan Carlos HERNANDEZ

Partager cet article

Repost 0

" Le Roi René " René Urtreger par Agnès Desarthe

Publié le par Guillaume Lagrée

Le Roi René

René Urtreger par Agnès Desarthe

Editions Odile Jacob, Paris, 2016, 268 p. 

Lectrices lettrées, lecteurs lettristes, je vous ai déjà parlé de " Martial Solal, compositeur de l'instant ", livre d'entretiens de Martial avec Xavier Prévost, accompagné d'un DVD qui permet d'écouter la conversation et Martial illustrant ses propos au piano.

Ce qu'a mené Agnès Desarthe avec René Urtreger est un projet différent, la vie d'un homme plutôt que celle d'un créateur. Agnès Desarthe n'est pas journaliste et producteur comme Xavier Prévost, elle est écrivain et traductrice. Elle est aussi épouse et mère de famille nombreuse. Bref, ce n'est pas seulement le sujet qui change mais la façon de l'aborder. 

René Urtreger est né à Paris en 1934 dans une famille de Juifs polonais. Martial Solal est né à Alger en 1927 dans une famille de Juifs français. Azkhénaze en Europe, Sépharade en Afrique. Cela change tout. Martial Solal et sa famille furent sauvés par le débarquement allié à Alger en 1943. La mère de René Urtreger fut capturée par les nazis et mourut à Auschwitz. Le reste de sa famille échappa à la Shoah mais aucune femme n'a pu remplacer les caresses de sa mère pour René Urtreger . 

Cette absence, René Urtreger la porte en lui à vie. Elle explique certainement sa plongée dans l'enfer de la drogue. René Urtreger a survécu à la Shoah, à l'alcool, à l'héroïne, à la gloire précoce (le pianiste d'Ascenseur pour l'échafaud et de la tournée européenne de Miles Davis en 1957 c'est lui alors que Martial Solal n'a jamais joué avec Miles, à son grand regret), à la quasi disparition (pianiste de bar au Club Med ).

Le livre se divise en 9 chapitres chronologiques:

1. Un concert

2. Les premières années

3. La fin de l'enfance.

4. Le prodige

5. L'apprenti

6. La chute ascensionnelle

7. Les années Yé Yé

8. Renaître

9. Le présent, l'avenir

Les questions franches  d'Agnès Desarthe poussent René Urtreger à se livrer sans masque ni fard. Aussi franc dans ses mots que dans sa musique. 

Son souvenir de l'enregistrement d'Ascenseur pour l'échafaud? Avoir passé plus de temps à attendre son dealer qu'à jouer. Il n'y avait pas de téléphone portable à l'époque. 

Le seul pianiste à avoir accompagné Miles Davis et Claude François, c'est lui. Les seuls qu'il ait vu gifler leurs musiciens sur scène quand ils en étaient mécontents. Le témoin de son 1er mariage, avec Marianne, fut Barney Wilen. Le témoin de son second mariage fut Claude François. D'ailleurs, il épousait une Clodette, Lydia. Mais celle qui lui sauva la vie, c'est sa troisième épouse, Jacqueline (le même prénom que ma mère). Elle veille toujours sur lui.

La traque des Juifs de France par les nazis et les collabos, la résurrection dans le Paris d'après-guerre mais sans mère, "  les cousins et amis célèbres (Claude Berri, le cinéaste; Georges Kiejman, l'avocat et ministre), les anecdotes sur les Géants du Jazz de passage à Paris (il a beaucoup joué avec Chet Baker) , la came, la gloire, la défonce, la quasi disparition, la résurrection, la passion pour le sport, tout est raconté, traversé par l'énergie vitale de René Urtreger

La rencontre René Urtreger - Agnès Desarthe se prolonge avec un album en duo entre le pianiste et l'écrivain et traductrice devenue chanteuse. " Premier rendez-vous " sortira le vendredi 20 octobre 2017.

Lectrices médiévistes, lecteurs historiens, comme vous le savez, le seul Roi René, c'est évidemment René d'Anjou (1409-1480), Roi de Sicile, duc d'Anjou et comte de Provence, protecteur des arts et lettres et écrivain. 

 

René Urtreger sera en concert en trio à Paris au Sunside le vendredi 25 août et le samedi 26 août 2017 à 21h. Agnès Desarthe les rejoindra t-elle sur scène? Vous le saurez en y allant, lectrices lettrées, lecteurs lettristes.

Partager cet article

Repost 0

Solo pour Jeanne Moreau (1928-2017)

Publié le par Guillaume Lagrée

Solo pour Jeanne Moreau

(1928-2017)

Lectrices cinéphiles, lecteurs mélomanes, le décès de Jeanne Moreau n'a pu vous échapper. Actrice, chanteuse, elle nous a captivé avec sa voix rauque et son art du silence digne d'un solo de Miles Davis.

Pour un dossier fouillé sur sa vie et son œuvre, lisez Libération

Pour les Jazz Fans, Jeanne Moreau restera à jamais Florence errant sur les Champs Elysées à la recherche de son amant, Julien (Maurice Ronet), coincé dans l'Ascenseur pour l'échafaud (1958). 

Pour orner cette errance de Florence filmée par Louis Malle, qui était alors son amant, Miles Davis improvisa accompagné de René Urtreger (piano), Pierre Michelot (contrebasse) et Kenny Clarke (batterie). Barney Wilen , ici, se tait.

René Urtreger est toujours pianiste de Jazz. Il sera en concert avec son trio à Paris, au Sunside, le vendredi 25  août à 20h et le samedi 26 août à 21h.

Jouera t-il India Song (paroles de Marguerite Duras qui filma aussi Jeanne Moreau), cette " chanson, toi qui ne veut rien dire, toi qui me parle d'elle, maintenant disparue "?

Partager cet article

Repost 0