Mettons le Jazz en prison!

Publié le par Guillaume Lagrée

 

 

Prison Champ Dollon. Genève. 1.

 

La photographie des footballeurs en cage a été prise à la prison du Champ Dollon, Genève, Suisse, par le Libre Juan Carlos HERNANDEZ. Toute utilisation de cette photographie sans l'autorisation de son auteur constitue une violation du Code de la propriété intellectuelle passible de sanctions civiles et pénales.

 

 

Lectrices Free, lecteurs Jazz, sur les albums que je reçois, je dois en retenir 1 sur 5, après écoute, pour chronique sur ce blog.Le reste part à la Médiathèque de Montbéliard  (Doubs, Franche Comté, France) où une amie les recueille et les met à disposition du public. Un ami producteur, le Citoyen Jérôme Gransac , du label Les Disques de Lily, m'a dit que les médiathèques étaient de bons acheteurs pour les petits producteurs indépendants de musique qui doivent être encouragés comme les petits producteurs de fruits et légumes.

A qui d'autre offrir ces disques sachant que je ne veux pas revendre des objets que l'on m'a offert, contrairement à de nombreux professionnels de la profession? Aux prisons. Parce que l'Art, la Musique sont des outils de réinsertion, d'ouverture d'esprit, de civilisation, d'éducation, d'apprentissage de respect de soi et d'autrui. De plus, le budget des prisons, en France, est si faible, que leurs bibliothèques manquent de CD et de DVD. Je vous invite donc à me rejoindre, lectrices Free, lecteurs Jazz et à contacter, pour la France, la Direction de l'Administration Pénitentiaire au Ministère de la Justice pour remettre les CD et DVD dont vous ne voulez pas ou plus à destination des prisonniers.

Bien entendu, les CD et DVD en question ne doivent pas servir à transmettre des messages, des lames de rasoir, des puces de téléphones portables, des stupéfiants et autres produits illicites. C'est pourquoi ils doivent arriver aux prisons hermétiquement clos. Si le CD a déjà été ouvert, le mieux est de contacter le service compétent, la Direction de l'Administration Pénitentiaire pour la République française par exemple, afin de convenir d'une date, d'une heure, d'un mode de remise.

Bien entendu, vous pouvez aussi en offrir aux hôpitaux publics via le ministère de la Santé à ne pas confondre avec la prison du même nom à Paris.

 

Les musiciens de Jazz peuvent aussi aller jouer en prison comme le fit Dexter Gordon (1923-1990), Géant du saxophone ténor, qui après avoir séjourné,  pour des histoires de stupéfiants (détention d'héroïne), à la prison d'Attica, New York, USA, où une mutinerie réprimée dans le sang en 1971 (10 gardiens, 29 prisonnies tués) inspira à Archie Shepp son Attica Blues (1972), y revint pour y jouer.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article