Au revoir Paris

Publié le par Guillaume Lagrée

 

Tour Eiffel

 

 

La photographie de la Tour Eiffel est l'oeuvre du Coriace Juan Carlos HERNANDEZ. Toute utilisation de cette oeuvre sans l'autorisation de son auteur constitue une violation du Code de la propriété intellectuelle passible de sanctions civiles et pénales.

 

Lectrices citadines, lecteurs urbains, j'ai l'honneur et l'avantage de vous annoncer mon départ de Paris le vendredi 1er novembre 2013.

Changement de ville, de métier, de vie.

Géographiquement, je me rapproche bigrement du photographe exclusif de ce blog, le Genevois Juan Carlos HERNANDEZ.

Il est donc fort possible que des chroniques de concerts réalisées en duo figurent bientôt sur ce blog.

Par contre, vous n'y trouverez plus de sélection mensuelle des concerts parisiens et les chroniques desdits concerts se feront rares.

En compensation, vous y trouverez plus de chroniques d'albums.

Par ailleurs, 815 articles figurent sur ce blog. Les avez vous tous lus? Non? Qu'attendez vous, sapristi?

Comme Marie-Paule Belle, je reste un irréductible Provincial.

" La Parisienne " de et par Marie Paule Belle. Rien à ajouter.

 

Commenter cet article

Yves 31/10/2013 17:45

Mes meilleurs vœux vous accompagnent dans votre nouvelle vie. C'est à la fois une bonne nouvelle pour vous et une assez mauvaise pour moi fidèle lecteur de votre blog. J'aimais biens justement les
conseils des concerts à venir, les impressions de concerts Je serai lecteur, On se croisait parfois dans les salles. Je continuai bien sur à vous suivre.J'aurai vous voir aller vers la Bretagne et
non la Suisse. Portez vous bien et prenez soin de vous. Vive le Jazz, Vive je jars jase Jazz. Yv.

Guillaume Lagrée 31/10/2013 18:49



Merci Yves. C'est très gentil de votre part, fidèle lecteur.


Je ne doute pas que vous continuerez de suivre sans moi les Leçons de Jazz d'Antoine Hervé transférées au Petit Journal Montparnasse.


Ne manquez pas le festival Jazzycolors qui a lieu tout le mois de novembre à Paris. Je publierai
bientôt une chronique de la compilation de ce festival.


Vive le Jazz. Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté.


Guillaume