Concert-conférence sur Erik Satie à Paris le dimanche 30 septembre à 17h

Publié le par Guillaume Lagrée

 

 

Lectrices raffinées, lecteurs esthètes, sachez que vous pourrez assister le dimanche 30 septembre 2012 à 17h à L'Atelier du Verbe, à Paris, à un concert conférence sur Erik Satie (surnommé Esoterik Satie par son ami et concitoyen honfleurais Alphonse Allais) par Corinne Cordier, pianiste et musicologue.

La musique d'Erik Satie sera jouée, expliquée, démontée, démontrée, illustrée pour les petits et les grands, les savants et les ignorants. Amenez-y vos enfants.

Certes, Erik Satie ne fait pas l'objet d'une entrée dans le Nouveau dictionnaire du Jazz. Toutefois, son influence sur le Jazz est immense. Ne serait-ce que sur le pianiste Bill Evans qui lui-même, plus de 30 ans après sa mort, continue d'influencer le Jazz. Il suffit d'écouter " Peace piece " de Bill Evans après la " Première gymnopédie " d'Erik Satie (je recommande la version du pianiste et chef d'orchestre de Jazz et de variétés Michel Legrand chez Erato) pour le comprendre. Ainsi que sur le souffleur de cristaux sonores Jimmy Giuffre. Pas de piano Jazz sans Claude Debussy et Erik Satie.

Voici la première Gnossienne d'Erik Satie jouée par le pianiste français Alexandre Tharaud. Les Gnossiennes de Satie ont inspiré des Rockers (Blood, Sweat and Tears), des DJ ( DJ Spooky, Budha Bar), un chanteur français pétri de Jazz (Arthur H) et elle n'ont pas fini de nous intriguer par leur simplicité et leur pureté." Pourquoi jouer beaucoup de notes alors qu'il suffit de jouer les plus belles? ". " Ce qui compte en musique, ce ne sont pas les notes, ce sont les silences entre les notes ". Ces pensées de Miles Davis semblent avoir été écrites pour Erik Satie.

Commenter cet article