DAG " Opening Summer "

Publié le par Guillaume Lagrée

 

DAG

" Opening Summer "

Les forces en présence. 2013.

Téléchargeable sur Sans bruit

 

Le trio DAG est composé de:

Sophia Domancich, piano

Jean Jacques Avenel, contrebasse

Simon Goubert, batterie

 

Concert enregistré le 25 juillet 2008, au Domaine d'O, dans le cadre du Festival de Radio France & Montpellier Languedoc Roussillon. Concert dédié à Johnny Griffin décédé quelques jours auparavant. 

 

 

En 2007, j'assistai à Paris au Sunside à un concert du trio DAG. Voici que, six ans après, sort un autre concert de ce trio de créateurs et d'improvisateurs. Jean Jacques Avenel fut le fidèle partenaire de Steve Lacy pendant 20 ans et une vingtaine d'albums. Sophia Domancich et Simon Goubert forment un couple à la ville et à la scène comme Lenny Popkin et Carol Tristano dans un autre genre de Jazz. Leur musique est riche, dense, complexe, exigeante. Elle prend le temps de se développer, de s'exprimer. Elle est si surprenante que le 3e morceau est indiqué comme une composition de Simon Goubert " Pour vous " alors que je maintiens avoir entendu Simon Goubert l'annoncer, après l'avoir joué, comme " Soliloque " de Sophia Domancich. Etonnant, non?

 

Avec une musique aussi exigeante pour l'auditeur, j'avoue avoir parfois lâché prise comme sur le 3e morceau justement. Par contre, cette musique peut aussi m'attraper, me faire accéder à des dimensions supérieures comme " As usual " de Steve LAcy (n°1) ou " Surface de réparation " (n°4) de Sophia Domancich qui n'a rien à voir avec le football mais simplement avec la beauté de l'expression, une surface dans laquelle les fautes sont réparées, et les émotions qu'elle suggère à cette créatrice et à ses fidèles complices. Les influences pianistiques sont à chercher, entre autres, du côté de Claude Debussy et Paul Bley. Tout se passe dans la retenue, la pudeur, l'écoute, l'échange. Même les solos de batterie comme ceux qui figurent sur " Surface de réparation " sont plutôt des breaks, des interventions que des démonstrations de force comme le sont souvent, malheureusement, les soli de batterie. L'album s'achève par l'annonce, par Simon Goubert, du morceau de Jean Jacques Avenel " Canoë ", mais, cruelle déception, l'album s'arrête avant que ce morceau ne commence. Dommage, je me souviens qu'il est beau ce morceau.

 

Parfois, cette musique me lâche et m'attrape dans un même morceau comme sur " Pourquoi pas? " (n°5) qui dure plus de 19mn. Pour vous, auditrices sophistiquées, auditeurs sophistiqués, ce processus d'attention et de relâche sera certainement différent. Sur un format classique en Jazz, le trio piano/contrebasse/batterie, cette musique a tant de tours et de détours à nous offrir, nous faire découvrir, parcourir, qu'elle vaut le voyage.

 

Voici le trio DAG lors d'un autre concert de 2008, à Paris, au New Morning, jouant " Pourquoi pas? " qui figure sur l'album " Opening Summer " (n°5) chroniqué ci-dessus mais dans une version qui dure 10mn de moins que sur l'album.

 

 

Commenter cet article