Elise Caron Lucas Gillet " A thin sea of flesh " Dylan Thomas Poems

Publié le par Guillaume Lagrée

ELISE CARON

LUCAS GILLET

" A THIN SEA OF FLESH " .DYLAN THOMAS POEMS.

Le Chant du Monde. 2009.

Elise Caron: chant

Lucas Gillet: claviers, compositions

Jean Gillet: basses, batteries, guitares

+ divers invités précisés dans l'album

Elise-Caron.jpg

La photographie d'Elise Caron est l'oeuvre du Fameux Juan Carlos HERNANDEZ.

Le renouveau de la Pop anglaise viendrait-il des Françaises? La question mérite d'être posée. Foin des minauderies mielleuses des minettes mièvres qui peuplent les boites à images et à sons! Avec Claudia Solal et Sophia Domancich, voici que paraît comme l'aurore, belle comme la lune, resplendissante comme le soleil et redoutable comme une armée sous les bannières, la Grande Elise Caron.

Les poèmes du Gallois Dylan Thomas sont pour moi aussi incompréhensibles en anglais que le sont ceux de Paul Valéry et Stéphane Mallarmé en français. Peu importe. Ici ce n'est pas le sens qui compte mais les sons et l'essence. La musique composée par Lucas Gillet mêle habilement les sons électriques et éclectiques de la Pop anglaise, le Swing hérité du Jazz et un souci de clarté, de lisibilité très français. Ni cuivres, ni vents. Des claviers, les cordes des guitares et des basses, des peaux et des cymbales et la voix envoûtante, enivrante d'Elise Caron. C'est tout et c'est beaucoup. C'est bien plus qu'il n'en faut pour nous rendre heureux. Mes chansons préférées sont " Foster the light " (n°4), " And death shall have no dominion " (n°6). Rien ne vous empêche d'en aimer d'autres tant cet album bref et dense déborde de trésors.

Tant que cette musique sera écoutée et aimée, " And death shall have no dominion "...

Commenter cet article