Bruno Angelini&Giovanni Falzone If Duo " Songs. Volume 2 "

Publié le par Guillaume Lagrée

L'If Duo est composé de

Bruno Angelini: piano

Giovanni Falzone: trompette

Abalone Productions. 2012.

Giovanni Falzone + Bruno Angelini

 

La photographie de Giovanni Falzone et Bruno Angelini est l'oeuvre de l'Eveillé  Juan Carlos HERNANDEZ. Toute utilisation de cette photographie sans l'autorisation de son auteur constitue une violation du Code de la propriété intellectuelle passible de sanctions civiles et pénales.

Le premier album de l'If Duo intitulé tout simplement " Songs volume 1 " a été composé par le trompettiste italien Giovanni Falzone. Le second album intitulé en toute logique " Songs volume 2 " a été composé par le pianiste français Bruno Angelini sauf le 8e et dernier morceau " La vie est un songe " composé par le duo et dont le titre fait miroir au premier " La vie est un mensonge ". Feront-ils un " Songs. volume 3 " composé de reprises? 

J'ai eu la chance d'assister à la naissance de ce second album lors d'un concert au Deux Pièces Cuisine, au Blanc Mesnil (Seine Saint Denis, Ile de France, France). C'était le 17 juin 2011 et je croyais assister à l'enregistrement de l'album. Feinte. En fait, l'If Duo a enregistré sa nouvelle musique dans le même lieu, sans public, les 15 et 16 juin. Qu'importe! Je retrouve en écoutant ce disque toute la richesse, la subtilité de ce duo exigeant. Exigeant par sa formation. Les duos piano/trompette sont rares dans le Jazz. Louis Armstrong n'en fit qu'un mais c'est un chef d'oeuvre: " Weather Bird " en duo avec son pianiste Earl Hines. Martial Solal a enregistré un concert en duo avec Eric Le Lann (superbe), un album en studio avec Dave Douglas (pas à mon goût).

Exigeant par la musique produite. Puisqu'il n'existe pas de musique conçue pour le duo piano/trompette en Jazz (en existe t-il en Classique? Orgue/trompette oui mais piano/trompette?), l'if Duo la crée sur mesure pour lui et pour nous. Ce qui pourrait être austère, aride devient ondoyant, chatoyant, émouvant, dérangeant, stimulant grâce à l'invention permanente de Bruno Angelini et Giovanni Falzone. Ils exploitent leurs instruments au delà de leurs possibilités prévues sans adjuvant extérieur électr(on)ique. 

La révolte gronde dans " Déontologie Blues " (n°2) visant une certaine classe politique française et " Révolutions? " dédié aux printemps arabes (n°5). La douceur nous envahit avec " A place- Zen " (n°3). Bruno se sert aussi du matériau qu'il a composé pour le trio du chanteur Thierry Péala avec " Solange 2011 " (n°6) et " Il fanfarone " (n°4), hommage au cinéma italien ( " Il sorpasso " alias " Le fanfaron " de Dino Risi). J'ai testé avec Mademoiselle F. Sans connaître le film, elle a deviné à quoi faisait allusion à la musique. Je vous laisse jouer à ce jeu d'allusions, lectrices perspicaces, lecteurs efficaces.

Au final, ce qui résume le mieux l'oeuvre de l'If Duo c'est le titre du 7e morceau " L'indispensable liberté ". Liberté de créer, de réfléchir, d'émouvoir. If Duo peut se lire en anglais comme le duo des possibilités et en français comme le duo dédié à un arbre. L'if est un arbre toxique, mortel et symbole d'immortalité, un arbre fait pour décorer et construire des arcs. La vie, la mort, les possibilités, la décoration, l'arc, la longévité, l'immortalité autant d'objets, de concepts, de richesses spirituelles que l'auditeur sage, l'auditrice réfléchie peuvent, par exemple, associer à la musique de l'If Duo de Bruno Angelini et Giovanni Falzone au fil de leurs écoutes.

En concert, ils sont tout autant inspirants. Je souhaite les écouter à nouveau et que leur association continuera de nous enrichir coeur et âme. 

Commenter cet article