jozef dumoulin&lidlboj " trees are always right "

Publié le par Guillaume Lagrée

 

JOZEF DUMOULIN AND LIDBLEBOJ

trees are always right

Bee Jazz Records. 2009.

download-copie-5


Lynn Cassiers
: voix, jouets et effets
Bo Van der Werf: saxophone baryon, ewi et effets
Eric Thielemans: batterie, jouets et effets
Jozef Dumoulin: claviers, guitare, effets et programmation

La photographie de Jozef Dumoulin est l'oeuvre du Funky JUAN CARLOS HERNANDEZ.


Les arbres ont toujours raison. Raison d'exister, de nous offrir gratuitement leur beauté, leur ombre, leur oxygène, leur parfum, leurs fleurs, leurs fruits. Sur cette Terre, il n'y a pas assez d'arbres et il n'y a pas assez de musiciens comme Jozef Dumoulin.

Comment peut-on produire autant de musique, de sons, d'émotion à quatre?

Tout y passe: le jazz, l'électronique, la pop music, le romantisme, l'érotisme, le mystère (n°4), le démon de la danse (n°2), l'allusion à un chevalier teutonique casseur de prix qui nous procure le grand frisson (n°5), le bizarre, le dérangeant.

Cette musique est faite pour hanter vos nuits solitaires, pour danser sur la piste, pour lire au coin du feu. Le morceau final sonne comme un adieu aux larmes, la promesse de matins enchantés après des nuits troublées, la venue du printemps après l'hiver.

Après de si grandes délices, il ne reste plus qu'à s'incliner et à remercier M. Jozef Dumoulin et ses amis. Vive la Belgique!

Pour les Parisiens, ce quartet sera en concert au Sunset le samedi 20 mars 2010 à 22h. J'y serai. Et vous?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Olivier 25/10/2010 16:08


Merci, cher Guillaume, de m'avoir permis de découvrir ce disque original... Jozef Dumoulin a décidément une approche à part, avec cette imbrication de petits motifs rythmiques et ces nombreux
décalages... Le travail sur le son est poussé, et son originalité mêlée à celle des compositions et des ambiances proposées donnent une dimension particulière à ce disque pas comme les autres...


Guillaume Lagrée 26/10/2010 00:26



Ca valait la peine de gagner le concours Olivier!