Le Mississipi, dernier Etat à ratifier l'abolition de l'esclavage, le 7 février 2013

Publié le par Guillaume Lagrée

 

" L'esclavage fut une bénédiction. Sans l'esclavage, il n'y aurait jamais eu de Jazz. " (Max Roach).

Lectrices électrices, lecteurs électeurs, sachez que l'Etat du Mississipi est le dernier à avoir officiellement ratifié le 13e amendement à la Constitution des Etats-Unis d'Amérique, celui qui, en 1865, a aboli l'esclavage et donné prétexte à la Guere de Sécession. L'instrument de ratification a été déposé officiellement le jeudi 7 février 2013. Le Mississipi faisait partie de la Confédération en 1865.

Après avoir vu le film " Lincoln " de Steven Spielberg, un citoyen du Mississipi, originaire d'Inde,le Docteur Rajan Batra, s'est aperçu que son Etat était le seul des Etats-Uns d'Amérique à ne pas avoir déposé l'instrument de ratification du 13e amendement auprès du Gouvenement fédéral. Le texte était ratifié depuis 1995 par le Congrès et le Sénat du Mississipi. Il a fait bouger les choses. Pour les anglophones, l'histoire est racontée par le Clarion Ledger, quotidien de Jackson, Mississipi, USA.  

Les juristes noteront que l'esclavage reste légal aux Etats-Unis d'Amérique comme peine pénale aux termes du 13e amendement. C'est pourquoi les travaux forcés existent toujours au Pénitentier d'Etat de Louisiane à Angola. Le vieux temps n'est pas toujours bon, contrairement à ce que disent les chansons. Pas toutes les chansons. Billie Holiday chantait déjà " Strange Fruit " en 1939 à la grande frayeur de sa maison de disques, Columbia.

 

Avec le mouvement des droits civiques, le ton est devenu plus revendicatif. En concert aux Pays-Bas en 1965, Nina Simone joue et chante sa chanson " Mississipi Goddam ". Nina Simone, pour toujours " Young, Gifted and Black ". Depuis, le Mississipi a évolué. Rien à ajouter.

 

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article