La collecte des droits d'auteur en France en 2013 par la SACEM

Publié le par Guillaume Lagrée

 

 

Lectrices expertes, lecteurs comptables, après l'importance de la musique dans le commerce, étudions, grâce à la SACEM, la répartition des droits d'auteur en France en 2013.

La société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique compte 149 263 membres représentant 164 nationalités différentes. 88% des sociétaires sont Français.

En 2013, 810 000 000€ de droits d'auteurs ont été collectés par la SCAEM (+ 1,7%).

Avec 281 700 000€, les concerts, spectacles, tournées, discothèques, musiques de sonorisation progressent de 3,1% par rapport à 2012 et constituent le premier secteur de revenu (34%) des sociétaires de la SACEM. 

Le spectacle vivant (concerts, tournées, festivals) en progression de 16,6% représente à lui seul 11% de l'ensemble des revenus de 2013. Pour le Jazz, musique d'improvisation, composition de l'instant, la pensée de Jean-Paul Sartre est toujours valable: " Le Jazz, c'est comme les bananes, ça se consomme sur place ".

Avec 24 700 000€, Internet représente 3% des revenus collectés par la SACEM, soit +20,5% par rapport à 2012. Ce blog y contribue à sa mesure.

Avec 236 700 000€, les médias audiovisuels (radio,TV) restent stables (-0,1%) et forment la 2e source de revenus pour les autteurs, compositeurs, éditeurs de musique en France.

Avec 80 000 000€, l'international baisse de 2,3% par rapport à 2012 notamment à cause de l'Euro fort. Le répertoire de la SACEM est le 2e à l'étranger après le répertoire anglo-américain.

Il reste 67 000 000€ pour la copie privée et 65 400 000€ pour le secteur phono vidéo.

En lisant attentivement ce blog, vous vous apercevrez que plusieurs albums chroniqués ont reçu une aide à la création de la SACEM. En 2013, 14 900 000€ ont été investis dans la création pour soutenir 1630 projets contre 1537 en 2012 (+6%). Sur 810 000 000€ collectés, cela fait 1,84% de réinvestis dans la création. Pour une société d'auteurs, compositeurs et éditeurs de musique, il y a certainement moyen de faire plus et mieux.

Le 27 juillet 1965, au Festival de Jazz d'Antibes-Juan-les-Pins,en France, dans les Alpes Maritimes,sur la rive Nord de la Mer Méditerranée, le quartet composé de John Coltrane (saxophone ténor), Mac Coy Tyner (piano), Jimmy Garrison (contrebasse) et Elvin Jones (batterie) jouait " Naima ". Document conservé par l'INA et diffusé par Mezzo dans le cadre de son programme Jazz Archive le jeudi 13 mars 2014 à 20h30. Pour de telles sensations, le retour sur investissement après avoir payé sa place de concert est inestimable. C'est dire s'il faut aller aux festivals de Jazz écouter la beauté se créer dans la nuit et le moment. Rien à ajouter.

 

Commenter cet article