Lalo Zanelli & Ombu " Memoria Colectiva "

Publié le par Guillaume Lagrée

Lalo Zanelli & Ombu: " Memoria Colectiva "

Buda Musique. 2010.

Lalo Zanelli

 

La photographie de Lalo Zanelli est l'oeuvre de l'Hispanisant Juan Carlos HERNANDEZ. Toute utilisation de cette oeuvre sans l'autorisation de son auteur constitue une violation du Code de la propriété intellectuelle passible de sanctions civiles et pénales.

Lalo Zanelli: piano, guitare acoustique, charango, percussions, chant, compositions, arrangements

Tomas Gubitsch: guitare électrique

Juanjo Mosalini: bandonéon

Carlos " El Tero " Buschini: basse

Martin Bruhn: batterie, percussions

+ quelques invités que vous découvrirez dans l'album.

 

République Argentine - La Plata

A Ruben Dario

 

Ni les attraits des plus aimables Argentines,

Ni les courses à cheval dans la pampa,

N'ont le pouvoir de distraire de son spleen

Le Consul Général de France à la Plata!

 

On raconte tout bas l'histoire du pauvre homme:

Sa vie fut traversée d'un fatal amour,

Et il prit la funeste manie de l'opium;

Il occupait alors le poste à Singapoore...

 

- Il aime à galoper par nos plaines amères,

Il jalouse la vie sauvage du gaucho,

Puis il se retourne vers son palais consulaire,

Et sa tristesse le drape comme un poncho...

 

Il ne s'aperçoit pas, je n'en suis que trop sûre,

Que Lolita Valdez le regarde en souriant,

Malgré sa tempe qui grisonne, et sa figure

Ravagée par les fièvres d'Extrême-Orient...

 

Henry J.M Levet " Cartes postales "

 

Lalo Zanelli est devenu mondialement connu comme membre du Gotan Project. Il développe aussi son oeuvre personnelle sous le nom générique d'Ombu, seule source d'ombre dans la pampa argentine. Pour soigner son spleen de Buenos Aires, rien de tel que de se retrouver entre exilés à Paris, d'inviter quelques amis et de sublimer ses émotions par la musique. La musique argentine ne se résume pas au tango dont la plus grande star Carlos Gardel naquit à Toulouse dans le même quartier que Claude Nougaro. Il y a la milonga et tant d'autres styles que Lalo Zanelli fait découvrir à l'ignorant que je suis, en finesse, mélangeant tradition et modernité, spleen de Paris et de Buenos Aires. Le chanteur me convainc moins que le musicien mais le musicien est si intéressant qu'il emporte la mise. 

Je n'ai vu ce groupe qu'une fois sur scène. C'était le 10 mai 2005. Je m'en souviens bien. Il est grand temps d'y replonger. Ce sera le mardi 15 février 2011 à partir de 20h30 au Café de la Danse à Paris. En voici un avant-goût.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article