Les remerciements du théâtre de Bielefeld (Allemagne)

Publié le par Guillaume Lagrée

 

Lectrices germanistes, lecteurs germanophiles, je vous avoue que je ne parle pas un mot d'allemand. Toutefois, un mien ami, Monsieur L, germaniste et germanophone, de passage à Bielefeld, Land de Rhénanie du Nord-Westphalie, Allemagne, a recommandé mes talents à un sien ami, le Citoyen Jon Philipp von Linden, conseiller dramatique du théâtre de Bielefled qui devait présenter un concert de l'orchestre philarmonique de Bielefled où une partie du programme était dédiée à des compositeurs de Jazz (Sonny Rollins, Miles Davis, Duke Ellington, Jerome Kern, Charlie Shavers, Juan Tizol). Jon est un fin connaisseur de la musique dite classique, pas du jazz. Il ne savait comment présenter ce programme avec des informations pertinentes. Il s'en est ouvert à Monsieur L qui l'a orienté vers moi. J'ai derechef répondu au Citoyen von Linden qui s'en est servi pour alimenter son propos introductif au concert le lundi 17 septembre 2012 au Théâtre de Bielefeld. Voici ses remerciements qu'il souhaite voir publiés sur ce blog. Les voici écrits en français par Jon Philipp von Linden:

 

Comme conseiller dramatique au théâtre de Bielefeld, je suis, entre autres, responsable pour des introductions de concerts, parfois aussi pour la présentation des concerts, comme par exemple lundi dernier, 17 septembre 2012. Ce jour-là, les membres de notre orchestre philharmonique jouaient un programme Swing-Jazz avec des standards de Duke Ellington, Miles Davis, Charles Shavers, Sonny Rollins, Juan Tizol et John Coltrane. Pour préparer ma présentation et l’introduction, qui devait évidement mettre l’accent sur d’autres aspects, j’ai recherché quelques informations sur l’internet, mais on n'y trouve souvent que de la connaissance générale.

Par le biais d’un ami commun, j’ai rencontré Guillaume Lagrée qui m’a envoyé dans les plus brefs délais des citations, des anecdotes et des commentaires magnifiques sur les pièces et leurs compositeurs. Ainsi, la présentation et le concert ont tourné en une chose exceptionelle. Merci beaucoup à Guillaume Lagrée !


Jón Philipp von Linden

 

Merci beaucoup à Jon pour sa confiance. C'est la première fois que mes propos servent à introduire un concert.  Que ce soit sur une scène allemande dédiée au classique est un grand honneur. Ce soir là, l'orchestre philarmonique de Bielefled a notamment joué " Impressions " de John Coltrane. Voici comment Coltrane jouait sa composition avec Eric Dolphy en Allemagne, à Baden Baden, en 1961.

 

Commenter cet article

matti 27/09/2012 20:18

Bonsoir ,

Merci pour cette précision , en effet , je ne connaissais pas le sens des trois lettres MPS .

J' aime beaucoup ce label pour les beaux disques de Solal , en particulier le duo avec Konitz à Berlin dont vous avez présenté un morceau récemment et la Suite for trio .

Je suis aussi un admirateur de Mangelsdorff , surtout des disques où joue The One And Only Elvin Jones .

Guillaume Lagrée 27/09/2012 21:21



Sans oublier le magnifique album Koller/Zoller/Solal dont un extrait illustre un de mes articles.


Bonne recherche fidèle abonné.






matti 27/09/2012 10:14

Bonjour ,

Grande découverte hier à la Médiathèque Musicale de Paris aux Halles : 12 cd résumant l' activité de la marque berlinoise , je crois , Free Music Production regroupés dans un coffret avec un beau
livre en format LP de plus de 200 pages :
j' ai pu écouter 3 morceaux di premier cd consacré à un enregistrement de 1975 du Globe Unity Orchestra : très beau .

Qu' on se le dise !!!

Guillaume Lagrée 27/09/2012 19:50



Fidèle abonné,


n'oubliez pas le label allemand MPS (Most Perfect Sound) qui est au Jazz ce que Deutsche Gramophon est au classique pour le soin apporté aux enregistrements. Martial Solal s'en souvient avec
plaisir dans une interview qu'il m'accorda pour Citizenjazz en 2005.



matti 26/09/2012 11:13

Avez-vous des infos sur la nouvelle génération du jazz allemand ?
Un site précieux , celui du Jazzinstitut de Darnstadt , qu' on se le dise !

Guillaume Lagrée 26/09/2012 20:10



Pas la moindre. Désolé.