Marc Benham " Herbst "

Publié le par Guillaume Lagrée

Marc Benham

" Herbst "

Frémeaux&Associés. 2013.

 

Marc Benham: piano

Comment éviter qu'un album de piano solo ne soit pas ennuyeux pour l'auditeur de bonne volonté qui se trouve face au même type sur le même instrument tout du long sans autre possibilité de réplique que de couper la musique? En variant les plaisirs, les jeux, les styles, les compositions. En jouant court et dense. C'est ce que fait à merveille, Marc Benham, évident disciple de Martial Solal par la clarté, la limpidité, la virtuosité de son propos mais qui a l'intelligence de ne pas le copier. Marc Benham a commencé le piano par la musique classique, a ensuite découvert les charmes du stride de la Jazz Era (les années 1920) et a fait toutes sortes de métier au piano: Jazz, cirque, variétés, croisières, bars, accompagnement de films muets. De toutes ces expériences, il a su dégager sa personnalité tout en restant ouvert, curieux. Cela s'entend tout du long de cet album solo.

De plus, cet homme a de l'humour. La preuve, sur la pochette de l'album, se trouve représenté un manchot au piano. Sauf que pour trouver ce pianiste manchot il faut être sourd comme un pot. 

Il joue aussi bien des standards de Jazz comme " Just You, just me " (n°1), " Think of one " (TS Monk, n°3), " Angelica " (Duke Ellington, n°4) que des fantaisies comme sa version de " Super Mario Land " (n°14) la musique du fameux jeu vidéo. Il sait aussi composer avec goût comme son " Idée de Buenos Aires " (n°6) où je n'ai pas entendu de tango ou son " Beau Blaise " (n°7) qui me rappelle un collègue et ami à qui je l'ai fait écouter d'ailleurs. 

Et puis il y a le morceau titre où il déploie un feu d'artifice de musicalité et de sentimentalité passant d'un jeu classique au stride mâtiné de jazz contemporain. " Herbst " (n°2) en allemand, c'est l'automne. Lectrices sophstiquées, lecteurs raffinés, vous vous demandez déjà s'il s'est inspiré dans ce morceau de Jozef Haydn, de Franz Schubert, de  Gustav Malher ou d'Arnold Schoenberg qui ont tous écrit un morceau comprenant " Herbst " dans le titre. Ma foi, j'avoue que je n'en sais rien. Je vous laisse chercher mais plutôt que de gâcher votre écoute à la recherche d'influences réelles ou supposées, profitez de la musique, sapristi!

Marc Benham sera en concert à Paris au Caveau des légendes le vendredi 31 mai 2013 à 21h30 en solo et en trio, puis en solo à Melle, Deux Sèvres, Poitou Charentes, France le mercredi 5 juin 2013 à 20h . Voici, pour finir cette chronique, le dernier morceau de l'album " Herbst " , " Super Mario Land " (n°14). Amusez vous bien, lectrices sophistiquées, lecteurs raffinés.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article