Moody's mood for France

Publié le par Guillaume Lagrée

 

" Le taux de change, c'est le bulletin de vote de l'étranger " (Paul Morand).

Citoyennes lectrices, citoyennes lecteurs, il est temps de réagir à la marchandisation permanente du Jazz. Le mot Jazz sert aujourd'hui à vendre des services bancaires, un véhicule automobiile terrestre et à prénommer la fille d'un dossiste français et d'une Miss France. Swing est le titre d'une revue d'annonces pour adultes. Quant au mot Moody, il est usurpé par une agence de notation qui vient de priver la France d'un A. La France sans A cela devient la Frnce, c'est imprononçable et cela n'a pas de sens. Georges Perec a fait disparaître le e. Puisque Moody's a fait disparaître le A, Patrick Besson a traité le sujet à la manière de  avec La disparition du A par Georges Pérec.

James Moody

 

La photographie de James Moody est l'oeuvre du Brûlant Juan Carlos HERNANDEZ. Toute utilisation de cette oeuvre sans l'autorisation de son auteur constitue une violation du Code de la propriété intellectuelle passible de sanctions civiles et pénales.

 

Face à cette usurpation, il convient de rappeler qu'il n'il y a qu'un seul Moody, James de son prénom (1925-2010), magnifique saxophoniste et flûtiste  qui aimait tellement jouer avec Dizzy Gillespie, qu'il jouait encore dans l'orchestre de Dizzy après la mort de celui-ci.

Voici le seul et l'unique James Moody jouant, au sein de groupe de Dizzy Gillespie, sa composition " Mmm Hmm ". Merci à la BBC d'avoir conservé ce délice pour nous. Régalez vous avec Monsieur James Moody.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article