Nicolas Folmer " Sphere "

Publié le par Guillaume Lagrée

 

 

Nicolas Folmer

" Sphere "

Cristal Records. Harmonia Mundi. 2014

Enregistré en concert à l'Opéra de Lyon    

Nicolas Folmer: trompette, compositions

Emil Spanyi: piano

Laurent Vernerey: contrebasse

Daniel Humair: batterie

Michel Portal (1,3,9): clarinette basse, saxophone soprano

Dave Liebman (2,4,7,8): saxophones ténors&soprano, flûte ethnique

Daniel Humair

La photographie de Daniel Humair est l'oeuvre du Véloce Juan Carlos HERNANDEZ.Toute utilisation de cette oeuvre sans l'autorisation de son auteur constitue une violation du Code de la propriété intellectuelle passible de sanctions civiles et pénales.

Comme Johnny Griffin le fut pour Olivier Témime, Daniel Humair est, pour Nicolas Folmer, un Maître de désobéissance. Mon premier souvenir de Nicolas Folmer, c'était comme soliste de l'Orchestre National de Jazz dirigé par Didier Levallet jouant à Paris, au théâtre des Champs Elysées, le répertoire de l'Atomic Big Band (1946-1948) de Dizzy Gillespie avec son pianiste d'origine, John Lewis. Il manquait à Nicolas Folmer le grain de folie pour sublimer sa technique impeccable. Il ne peut pas jouer aussi vite, aussi haut, aussi fort que Dizzy. Miles Davis a préféré créer le Cool Jazz plutôt que de s'échiner à jouer comme Dizzy. J'ai revu Nicolas Folmer sur scène, en 2008, à Paris, au Duc des Lombards, jouant la musique de Michel Legrand avec le Maître au piano. De fait, le patron sur scène, c'était Michel Legrand et personne d'autre. Cet homme est plus grand que la vie comme disent les Américains.

Je l'entends ici, de nouveau sur scène, au fil de plusieurs concerts donnés à l'Opéra de Lyon, avec un groupe d'aînés bien plus jeunes à l'état d'esprit qu'à l'état civil: Daniel Humair, Michel Portal, Dave Liebman. L'ombre de Miles Davis plane sur certains morceaux tant dans le jeu du leader que dans celui de la rythmique qui rappelle celle du Miles Davis quintet en 1967 (" Stratosphere " qui ouvre l'album est particulièrement évident à ce sujet. " Boules de neige " qui le conclue aussi).Pour autant, avec Daniel Humair et Michel Portal, le Free Jazz européen secoue les certitudes de ce musicien 1er prix de conservatoire. Daniel Humair ne joue pas aussi librement ici qu'avec Benjamin Moussay, par exemple mais il met toujours sa patte sur la pâte sonore du groupe, maintenant l'attention de l'auditeur sans cesse en éveil. 

Ce n'est pas encore la révolution sonore mais il y a de plus en en plus d'allant, de mouvement dans la musique de Nicolas Folmer. Dave Liebman, Michel Portal, Daniel Humair auraient pu le bousculer encore plus mais après tout, Nicolas Folmer compose et dirige la musique. Il est donc normal qu'elle porte sa marque qui, fort heureusement pour l'auditeur, s'éloigne des pensums insipides de Wynton Marsalis dont il fut un disciple français.

Puisque la musique de ce groupe est captée en concert, vous pourrez l'apprécier sur scène, lectrices solides, lecteurs vigoureux, à Paris au Duc des Lombards le samedi 1er mars 2014, à Quimper (29) aux Aprem'Jazz le dimanche 2 mars 2014, à Elancourt (78) le samedi 29 mars 2014.

N'ayant pas trouvé d'illustration (audio)visuelle de l'album " Sphere " de Nicolas Folmer, voici ce que j'ai trouvé de plus proche: Nicolas Folmer en quartet avec Daniel Humair.

 

 

Commenter cet article