Nicolas Genest " Hati "

Publié le par Guillaume Lagrée

Nicolas Genest

" Hati "

Sorti le 30 mai 2012.

Un album Plus Loin Music distribué par Harmonia Mundi

Nicolas Genest: bugle

Celine Wadler: chant indien

Didier Teste: sitar

Stefanus Vivens: claviers

Hubert Dupont: contrebasse

Philippe Foch: batterie, tablas

Stéphane Edouard: percussions

Invités:

Prabhu Edouard: tablas, kanjira

Magic Malik Mezzadri: flûte

Vincent Segal: violoncelle

Eric du Faÿ et les violons et altos des Petites Mains Symphoniques.

 

Lectrices indulgentes, lecteurs généreux, j'ai deux aveux à vous faire en commençant cette chronique.

Tout d'abord, mon ignorance de la musique indienne est abyssale. Ensuite, pour ce qui est des mélanges entre Jazz et Inde, je reste fasciné par Don Cherry (Le voici en concert à Bombay avec Trilok Gurtu: percussions. Vous m'en direz des nouvelles).

Ceci étant dit, le nouvel album " Hati " de Nicolas Genest est fort agréable à l'oreille. D'abord, parce qu'il joue du bugle au son plus doux, plus chaud, plus velouté, plus grave que la trompette. Ensuite parce qu'il mélange avec élégance de multiples influences: Jazz, Inde, Pop Music sans se perdre. Parfois ça berce, parfois ça dérange. Il n'y a pas de musique pour flatter les bas instincts. L'instrumentation sort de l'ordinaire de l'album de Jazz. Beaucoup de percussions mais cela donne du rythme, pas du matraquage. La chanteuse ondule superbement sa voix en harmonie avec les instruments. L'ensemble dégage de la joie, de la bonté, de la générosité. De la douceur sans mièvrerie. Tout cela fait grand bien.

 

En concert avec plein d'invités à Paris, au Zèbre de Belleville, le mardi 12 juin 2012 à 20h30 (ouverture des portes, breuvages et victuailles à partir de 19H30).

Pour ceux qui ne pourront y assister, voici ce que cela donnait lors d'un précédent concert. Profitons en corps et âme. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article