Pour le maintien du bureau du Jazz à Radio France, Citoyens, signons la pétition!

Publié le par Guillaume Lagrée

 

Tour Eiffel

 

La photographie du plus célèbre relais radiophonique au monde est l'oeuvre de l'Etranger Juan Carlos HERNANDEZ. Toute utilisation de cette oeuvre sans l'autorisation de son auteur constitue une violation du Code de la propriété intellectuelle pssaible de sanctions civiles et pénales.

Lectrices étrangères, lecteurs allochtones, la France, mon pays, est décidément étrangement formaliste.

Le Jazz y bénéficie d'une Académie, d'un Orchestre National, d'un Nouveau Dictionnaire et d'un bureau à Radio France.

Le Centre d'information du Jazz, lui, a déjà disparu.

Le bureau du Jazz, créé en 1961 par Lucien Malson, ouvre depuis plus de 50 ans sans relâche pour diffuser le Jazz et la musique improvisée en France et en dehors grâce au réseau de radios partenaires.

Après le Centre d'Information du Jazz, l'émission " Jazz sur le vif ", le bureau du Jazz est lui aussi voué à disparaître puisque Xavier Prévost, son chef de bureau, animateur de " Jazz sur le vif " a été licencié.

Celles et ceux qui ne se résignent pas à cette perte, justifiée par des choix budgétaires validés par le Parlement, expression de la représentation nationale, peuvent signer la

Pétition

pour le maintien du Bureau du Jazz et plus généralement d'une diffusion du Jazz par Radio France, afin que le service public radiophonique reste le garant de l'expression de la diversité culturelle en France.

 

Ne comptons pas sur les radios privées, dépendant des vendeurs de réclames, pour diffuser en concert le Sounds Quartet de Marc Buronfosse jouant " After the second round ". Trop beau, trop étrange. Agissons pour que le Jazz, en France, ne soit pas seulement le nom d'un parfum. Rien à ajouter.

 

Commenter cet article