RECLAME: Le Traceur de Voix (Voice Tracer) de Philips

Publié le par Guillaume Lagrée

 

RECLAME

 

Lectrices princières, lecteurs princiers, comme le chante  Prince, dans son album " Graffiti Bridge " , " There is joy in repetition ".

Pour répéter, il faut du matériel, un microphone, des écouteurs, des amplificateurs etc. Si vous n'êtes pas acteur ou musicien professionnel mais que vous avez envie de vous enregistrer chantant, récitant ou de faire de même avec vos enfants pour qu'lls disent un poème, chantent une chanson,  Philips a créé un objet fort commode, fort simple à utiliser, parfaitement damain comme on dit en Bretagne gallèse, le Traceur de Voix ( " Voice Tracer " in english). Cet appareil, sur la vente duquel je ne touche aucun pourcentage mais que j'ai testé personnellement, permet très aisément en suivant le manuel d'instruction, d'enregistrer du son (voix, musique, environnement) puis de le charger sur votre ordinateur personnel et donc de le diffuser ensuite.

C'est là que surgit un problème juridique et moral que nul ne peut ignorer. S'il s'agit de votre propre production et que vous souhaitez la diffuser au monde entier, c'est votre affaire. Par contre, si vous vous servez du Traceur de Voix (Voice Tracer) pour enregistrer un concert d'un artiste, le charger sur votre ordinateur puis le diffuser sans lui demander son autorisation, vous violez ses droits d'auteur et donc, en France, le Code de la propriété intellectuelle. C'est à la fois une faute morale de voler le travail d'autrui et un risque juridique, civil et pénal. Si vous faites cela dans un concert de Prince par exemple et que ses avocats retrouvent votre trace grâce à l'adresse IP de votre ordinateur personnel, cela risque de vous coûter TRES cher.

Vous l'avez donc bien compris, respectables lectrices, sages lecteurs, le Traceur de Voix (Voice Tracer) de Philips est destiné à un usage personnel exclusivement. Cette réserve étant posée, l'engin est vraiment commode et facile à utiliser pour enfants, adultes ou nobles vieillards.

Après cette réclame pour cet appareil moderne, un peu de nostalgie, camarades. Il fut un temps où il se passait des choses en direct à la télévision française. Ici, sur Antenne 2, en 1979, l'émission Chorus présentée par Antoine de Caunes nous offre Don Cherry en concert au Théâtre de l'Empire, là même où Jacques Martin martyrisait les enfants à la même époque pour la même chaîne de télévision. Je ne vous en dis pas plus lectrices interloquées, lecteurs estomaqués. Dégustez, savourez, profitez, laissez vous emporter.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article