Sélection de concerts de Jazz à Paris et en Normandie (Orne) pour octobre 2012

Publié le par Guillaume Lagrée

Lectrices voyageuses, lecteurs sans frontière, c'est avec l'aplomb d'un plombier-chauffagiste face à une cuve de fuel que je vous ai sélectionné quelques concerts de Jazz à Paris et en Normandie pour le mois d'octobre 2012.

Tout d'abord, afin de ne pas oublier que le Jazz est à l'origine une musique de danse, allez prendre le bon air de la campagne en Basse Normandie, dans l'Orne, pour le festival Jazz Orne Danse (pour les lectrices distraites et les lecteurs inattentifs, je signale le lien subtil entre le français Orne et l'anglais Horn d'où Jazz Orne évidemment) du mercredi 17 au samedi 27 octobre 2012. Au menu, dans diverses villes de l'Orne, des compagnies inconnues et d'autres fameuses comme les Ballets Jazz de Montréal (Québec, Canada) qui fêtent leurs 40 ans, la compagnie parisienne Arthur Plasschaert qui fête ses 50 ans, le Ballet Jazz Art qui fête ses 30 ans. Il y aura des spectacles pour le grand public et d'autres pour un public esthète, raffiné et ultra sélectif. A vous de choisir selon votre bon plaisir.

A Paris, l'événement Jazz du mois d'octobre, c'est l'ouverture le samedi 6 octobre 2012 à la  Cité de la Musique de l'exposition " Django Reinhardt. Le Swing de Paris " qui durera jusqu'au dimanche 23 janvier 2013. Je vous en parlerai après l'avoir vu mais ne m'attendez pas pour y aller, saperlipopette! Si elle est aussi intéressante que celle sur  Miles Davis au même endroit en 2009, elle vaut certainement le déplacement. Il y aura aussi des concerts de Jazz manouche à la Cité de la Musique durant l'exposition.

Voici ce que j'ai repéré dans les salles parisienne où passe du Jazz vivant joué en direct.

Matthieu-Martouret-.jpg

 

La photographie de Matthieu Marthouret est l'oeuvre du Groovy Juan Carlos HERNANDEZ. Toute utilisation de cette oeuvre sans l'autorisation de son auteur constitue une violation du Code de la propriété intellectuelle passible de sanctions civiles et pénales.

Les Disquaires:

dans ce bar parisien, près de Bastille, presque chaque soir, à 20h, un concert de Jazz à entrée libre. Consommations obligatoires: il faut que de l'argent entre dans les caisses pour payer les artistes et faire vivre le lieu. Plein de jeunes musiciens que je ne connais pas encore y passent. C'est là qu'il faut être pour voir et écouter pousser les jeunes bourgeons qui, espérons le, deviendront des arbres majestueux porteurs de beaux fruits.

Mercredi 3 à 20h: le Bounce Trio de Matthieu Marthouret (orgue Hammond), Toine Thys (sax ténor), Gautier Garrigue (batterie).

La Java:

Mardi 2 à 20h30: Son libre. Marteau rouge + Médéric Collignon + Bernard Lubat. Impossible de vous annoncer ce qui va se passer avec des gaillards aussi imprévisibles. 

Lundi 15 à 20h30: deux trios de Sylvain Kassap (clarinettes) pour le prix d'un. Un bel agitateur avec un esprit de savant et une âme d'enfant.

New Morning:

Mardi 2 à 20h30: Andy Weston African Rhythms Trio. Pour vous en donner une idée, je vous envoie vers ma chronique d'un précédent concert de Randy Weston au Musée du Quai Branly à Paris en 2009.

Mercredi 3 à 20h30: The Blackbyrds. Sortez les costumes à paillettes et les bottes à plate forme. Let the groove on!  

Jeudi 4 à 20h30: Sylvain Beuf (saxophones) en quartet électrique avec Manu Codjia (guitare). A découvrir. 

Jeudi 25 à 20h30: Allan Holdsworth seul avec sa guitare. Un extra terrestre ne se décrit pas. Il s'agit d'être prêt à le découvrir.

Vendredi 26 à 20h30: le Quintette de la batteuse Anne Pacéo. Classe.

Duc des Lombards:

Mardi 2 et mercredi 3 à 20h et 22h: l'hommage à Chet Baker du trio composé par Eric Le Lann (trompette), Gildas Boclé (contrebasse) et Nelson Veras (guitare). J'ai écrit le plus grand bien de ce trio en février puis en mars 2012. Je ne pense pas changer d'avis sur le sujet en octobre.

Studio de l'Ermitage:

Mercredi 10 à 20h30: Frapadingos. Une dizaine de percussionnistes sud-américains sur scène sous la houlette de l'Argentin Minino Garay. Le nom du groupe est suffisamment clair pour que je m'abstienne de tout commentaire.    

Mercredi 17 à 20h30: Tony Tixier Quartet. Tony Tixier est pianiste, frère du violoniste Scott Tixier. Lui aussi a du talent à offrir.

Mercredi 31 à 20h30: le duo Elise Caron (chant) & Edward Perraud (batterie) va bouleverser nos repères sensoriels. Ames insensibles, s'abstenir.

Le Triton:

Jeudi 18 à 21h, concert à entrée libre (consommations obligatoires): Stéphane Payen (saxophone), Ianik Taulet (batterie) et Dominique Pifarély (violon). J'ai eu la chance une fois dans ma vie d'assister à un concert du trio Levallet/Marais/Pifarély. C'était en 2001. Et dire qu'il y a des malheureux qui ont besoin de paradis artificiels pour s'évader alors que cette musique existe.

Café de la danse:

Mercredi 17 à 19h30, " La fête à Bobby ", un hommage à Bobby Lapointe par André Minvielle (chant,voix, facéties), Jean-Marie Machado (piano) et autres facétieux. Les jeunes générations vont enfin suivre la leçon de guitare sommaire, savoir pourquoi la maman des poissons elle est si gentille, les glaces vanille vont si bien avec les glaces citron. Bref, la fête à Bobby!

Mercredi 24 à 20h, concert de sortie de l'album " Think Bach " du pianiste Edouard Ferlet.Un concert fait pour que les lectrices Classiques et les lecteurs Jazzy se retrouvent partageant les mêmes émotions.

Salle Pleyel:

Mercredi 31 à 20h, Herbie Hancock en piano solo. A moins que votre religion vous interdise d'écouter du Jazz créé depuis 1962, auquel cas ce blog vous est interdit aussi, vous connaissez forcément l'importance d'Herbie Hancock, lectrices vertueuses, lecteurs virtuoses. En solo, au piano, à Paris, à Pleyel, c'est un luxe qu'il faut savoir s'offrir.

Sunset-Sunside:

Lundi 1er, mardi 2 à 20h et 22h: le saxophoniste Benny Golson en quintette. Dois je présenter l'ancien directeur musical des Jazz Messengers d'Art Blakey, le compositeur de Whisper not et I remember Clifford?

Vendredi 5 et samedi 6 à 21h, le nouveau trio du pianiste italien  Enrico Pieranunzi. La morbidezza al pianoforte. Classico, elegante, stimolante. Un fuoriclasse del Jazz.

Jeudi 11, vendredi 12, samedi 13 à 21h, le nouveau quartette du pianiste Pierre de Bethmann avec Vincent Artaud (contrebasse), Franck Agulhon (contrebasse) et David El Malek (batterie). Intéressant.

Mercredi 24 à 21h, jeudi 25 à 21h30: Jérôme Sabbagh (sax ténor) en trio avec Gary Wang (contrebasse) et Rodney Green (batterie). Jérôme Sabbagh, Parisien qui s'est imposé à New York, nous revient avec de nouveaux musiciens, de nouvelles idées, de nouvelles sensations. A ne pas manquer.

Jeudi 25 à 21h: Pierre Durand (guitare) suivi du Quartet de Sébastien Llado (trombone, conques). Deux artistes célébrés récemment sur ce blog réunis sur la même scène le même soir. Je n'y suis pour rien mais j'espère qu'il y aura du peuple et de la joie dans la salle.

Samedi 27 et dimanche 28 à 21h30: Ben Wendel (saxophone, basson, melodica), Dan Tepfer (piano), Joe Sanders (contrebasse), Nate Wood (batterie). Le duo Ben Wendel/Dan Tepfer m'avait enchanté un soir de juillet.  Les voici de retour et avec deux autres complices. De grandes délices en perspective.

Lundi 29 et mardi 30 à 21h: le pianiste américain Bill Carrothers en trio avec sa rythmique belge, Nicolas Thys (contrebasse) et Dré Pallemaerts  (batterie). Une valeur sûre.

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

matti 24/09/2012 06:47

Le mois d' octobre sera bien rempli .

Ce vendredi 28 septembre au Silo , entre Méréville et Saclas , dans le Sud de l' Esssonne , concert du trio formé par S. Domancich , Ph; Laccarière et Simon Goubert , c' est gratuit , on peut
manger sur place à partir de 19H00 , la musique c' est à 21h00 : je n' ai jamais entendu Domancich et Goubert , pourriez-vous en dire un mot ?
Merci et à bientôt.

Guillaume Lagrée 24/09/2012 07:30



Cher abonné


vous ne lisez pas attentivement ce blog.


Sinon vous auriez déjà lu les articles sur Sophia Domancich et Simon Goubert, couple à la ville et sur scène. Comme la chronique de l'album " Snakes and ladders " de Sophia Domancich
avec notamment Simon Goubert. Il y en a aussi dans mon ancien blog dont le lien se trouve sur l'actuel.


Evidemment, ça vaut le déplacement. Haute intensité poétique garantie. Bon concert.