Stan Getz&Kenny Barron People Time

Publié le par Guillaume Lagrée

 

 

 

People Time. The Complete Recordings. 7 CD.

Emarcy
. Universal Music France. 2009.

Stan Getz: saxophone ténor
Kenny Barron: piano

Enregistré en concert au Café Montmartre, Copenhague, Danemark, les 3, 4, 5 et 6 mars 1991.

" En fait, nous aimerions tous sonner comme cela. La vérité est que nous ne le pouvons pas " (John Coltrane parlant de Stan Getz au nom de la confrérie des saxophonistes ténors).

Amateurs de bruit et de fureur, fuyez cette musique. Elle n'est pas pour vous. Plus que d'une musique, d'un concert, il s'agit ici d'une leçon de vie. Trois mois avant de mourir du cancer, Stan Getz nous livre son chant du cygne en compagnie de son dernier accompagnateur, le dernier pianiste selon lui, Kenny Barron. La souffrance est là. Stan Getz a du mal sur les tempos rapides. Son son n'est plus si pur, si aérien. En échange, jamais il ne s'est autant livré, mis à nu.

Quel courage pour commencer ces concerts par " I am all right, I am okay " alors que le crabe le ronge! Quelle élégance pour cette dernière version des "Feuilles mortes " ('" Autumn leaves " pour les Américains). Ils jouent aussi une autre chanson française " Que reste t-il de nos amours?" de Charles Trénet ( " I wish You love " pour les Américains). Pour cette version de " First song (for Ruth) ", Charlie Haden écrit un mot de remerciement dans la pochette de l'album. C'est bien le moins. Enfin, il y a " People Time " de Benny Carter, le temps des gens, de s'aimer, de se retrouver, de dire adieu comme Clément Marot.
" Adieu la cour, adieu les dames
Adieu les filles et les femmes
Adieu la vie, adieu la danse
Adieu mesure, adieu cadence
"

L'accompagnement de Kenny Barron est au delà des superlatifs. Il soutient, il supplée, il emmène Stan Getz au delà de la souffrance, jusqu'au bout du voyage.

Merci au producteur français Jean Philippe Allard pour avoir produit cette musique.

Elle peut se déguster de deux manières: soit avec le double CD People Time qui contient les meilleurs moments des concerts sélectionnés par Stan Getz lui même avant son décès, soit l'intégrale en 7 CD à déguster à petites gorgées comme les heureux spectateurs de ces concerts au café Montmartre à Copenhague.

" Stan Getz, quel cadeau pour le monde! " ( Joe Henderson)

 


 

Commenter cet article

quelqu'un tu connais 14/03/2010 09:09


Merci d'avoir indiqué les noms des chansons pour les américains, Monsieur Lagrée.


Guillaume Lagrée 14/03/2010 09:20


La maison ne recule devant aucun sacrifice pour satisfaire son aimable clientèle.