Thelonious Monk et le Swing sauvés par Jurgen Groiner

Publié le par Guillaume Lagrée

 

Honorables lectrices, respectables lecteurs, rassurez vous, Jurgen Groiner  gagnera son combat contre son affreux frère  Hans Groiner, le mouton noir de la famille Groiner, en démontrant clairement la différence entre la mauvaise et la bonne musique.

Il n'y a que deux sortes de musique: la bonne et la mauvaise (Duke Ellington)

Tant qu'il y aura un Jurgen Groiner sur cette planète, la bonne musique n'aura pas perdu la partie.

La preuve ci-dessous. Inutile de parler anglais pour comprendre.

 

Commenter cet article