" Word out " l'album

Publié le par Guillaume Lagrée

 

Word Out

Autoproduction. 2009

 

Jim Funnell: piano, compositions

Oliver Degabriele: contrebasse

Thibault Pierrard: batterie

 

Lectrices attentives, lecteurs concentrés, vous avez remarqué que je vous ai déjà chanté les louanges du trio Word Out en concert , présentant son prochain album qui vient d'être enregistré et dont je vous ferai part de la sortie dès qu'elle aura lieu.

En attendant, puisqu'il n'est jamais trop tard pour bien faire, je clamerai donc les délices et les mérites de l'album Word out, sorti en 2009. Le format piano/contrebasse/batterie a offert des milliers de merveilles aux amateurs de Jazz de Thelonious Sphere Monk à Martial Solal que je vénère en passant par Keith Jarrett et Oscar Peterson qui m'indiffèrent. 

Word out ne prétend pas révolutionner le genre. Ces jeunes musiciens ne sont pas prétentieux. Ils sont simplement frais, vivants, curieux, ouverts d'esprit, joyeux et écouter leur musique fait un bien fou. Il y a la fantaisie latin d'un petit déjeuner anglais ( " Beans on toast ", n°1), un voyage interstellaire qui illustre cet article ( " Asteroid B612 ", n°3), une version originale d'un standard du Jazz moderne ( " Giant steps " de John Coltrane, n°6), un clin d'oeil britannique à Herbie Hancock (" One ginger snap ", n°7), un morceau si beau qu'il se passe de titre pour conclure l'album  " Still untitled ", n°12).

Si je dois extraire un morceau de cet album, c'est la version du " Space oddity " de David Bowie que je choisis (n°7). Alors que David Jones dit Bowie vient à nouveau de ressuciter, sous une nouvelle forme, avec une exposition à sa gloire à Londres et un nouvel album mondialement diffusé, il est juste et bon d'écouter cette version acoustique de ce classique de la Pop britannique, qui servit d'illustration musicale à la BBC en 1969 lorsqu'elle diffusa les images du premier homme sur la Lune. Jim Funnell est Britannique, Oliver Degabriele Maltais, Thibault Pierrard, Français. Tous ont baigné dans la Pop Music avec la radio, la télévision puis la Toile. Ils ont assez de goût pour faire le tri. Ici, ils prennent un classique, préservent son énergie Pop, conservant sa majesté britannique tout en lui insufflant un Swing tout à fait Jazz. Bref, c'est une réussite parfaite de la première à la dernière note.

Grâces soient rendues à ces loyaux et féaux sujets de Sa Majesté David Bowie qui, à mon goût, par l'étendue et la diversité de sa carrière, mérite bien plus le titre de King of Pop que feu Michael Jackson. Je me souviens avoir vu à la télévision française, en direct, David Bowie expliquer, dans un français parfait (comme tout gentleman britannique, David Bowie parle français), le mouvement Dada à l'animateur Nagui. Un grand moment de culture pour les masses.

En attendant la sortie du prochain album du trio Jim Funnell/Oliver Degabriele/Thibault Pierrard, offrez et offrez vous vous sans délai et sans détour leur album " Word out ". Je parie que vous ne le regretterez pas, lectrices attentives, lecteurs concentrés.

 

Voici " Still untitled " (n°12 sur l'album) joué par le trio " Word Out " en 2008, en concert à l'Espace culturel Jean-Jacques Robert de Mennecy, Essonne, Ile de France, France. Bonne écoute, lectrices attentives, lecteurs concentrés.

 

 

Commenter cet article