Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Edouard Ferlet & Violaine Cochard fêtent 10 ans de duo au Bal Blomet

Publié le par Guillaume Lagrée

Plucked / Unplucked

Bal Blomet

Paris, Ile de France, France

Vendredi 20 mai 2022, 20h

Violaine Cochard: clavecin

Edouard Ferlet: piano

Invités

Pascal Schumacher: vibraphone

Sylvain Rifflet: clarinette, saxophone ténor

Jean-Philippe Viret: contrebasse

Valérie Gabail: chant

Lectrices baroques, lecteurs jazz, ce blog vous a déjà chanté les louanges d'un duo unique masculin-féminin, piano-clavecin entre Edouard Ferlet & Violaine Cochard, avec 2 albums   " Plucked/Unplucked " (2015) & " Plucked'n dance " (2018), un concert à Paris au Sunside en 2015, un concert à Paris au Café de la Danse en 2016 & un concert à Paris au Bal Blomet en 2020.

Voici que ce duo est de retour sur scène à Paris, au Bal Blomet pour fêter ses 10 ans d'existence en public et avec des invités. A l'origine, le duo est né d'une idée d'Arielle Bulteau pour son émission " Un mardi idéal " sur France Musique

Elle commence seule au clavecin. Quand il commence seul au piano, je reconnais un air de JS Bach. Qu'ils jouent ensuite en duo. Une musique aussi sensuelle que spirituelle. 

Je reconnais l'air au clavecin mais ce n'est plus du Bach. Moins énergique que le précédent mais toujours beau. Après une pièce pour clavecin de JS Bach, c'était " La danse des sauvages "  extraite des " Indes galantes " opéra de Jean-Philippe Rameau, oeuvre elle-même inspirée d'une danse des Indiens de Louisiane que l'auteur a vu à la Comédie italienne de Paris en 1725. Comme quoi, les liens musicaux entre Europe et Amérique sont bien antérieurs au Jazz. 

Sylvain Rifflet est le premier invité, à la clarinette. Pour jouer une danse d'un compositeur italien anonyme du XVIII° siècle. Effectivement, c'est bien dansant. La clarinette de Sylvain Rifflet se mêle parfaitement au duo. Je vois bien la danse paysanne après une journée de travail. Impro puis retour au thème pour l'envolée finale.

Pascal Schumacher monte sur scène. Pour jouer " Les danses de travers " d'Erik Satie transformées en " La danse de profil ". En effet, pianiste et claveciniste présentent leur profil au public, pas forcément leur meilleur alors que le vibraphoniste joue de face, comme tout percussionniste. C'est bien du Satie. Lent, calme, presque statique. Le vibraphone ajoute sa couleur métallique au duo. Un petit air pur et simple qui entre dans ma tête et ne me lâche plus. Très élégant. C'est bien Esoterik Satie.

Retour au duo. Edouard tape dans les cordes du piano et le fait vibrer. Il arrive à le faire sonner comme un didgeridoo, une guitare basse. Violaine produit des sons électriques de son clavecin. Ca tourne à la musique répétitive et envoûtante. D'où cela vient-il? De Bela Bartok. 2 pièces pour violon transformées en " Bartok and Roll ". 

Le duo devient sextet avec Jean-Philippe Viret, Pascal Schumacher, Sylvain Rifflet au sax ténor et Valérie Gabail. Pour interpréter une composition d'Edouard Ferlet dont le titre m'échappe. Valérie Gabail est une chanteuse lyrique. Cela s'entend. Une chanson d'amour en français. Le son de la contrebasse à l'archet et celui du sax ténor s'unissent. La chanteuse s'efface. Contrebasse en pizzicato, sax ténor. Ca sonne plus Jazz. Beauté neuve par l'instrumentation mais d'un classicisme épuré. Sylvain Rifflet joue en disciple de Stan Getz mais pas en imitateur. 

Un morceau que j'adore. Le tango magnétique d'Edouard Ferlet. Morceau final de l'album " Plucked unplucked ".  Cf extrait audio au dessus de cet article. Joué en quartet avec contrebasse et vibraphone. Dialogue de percussions entre le piano frappé dans les cordes et les lamelles du vibraphone. Jean-Philippe Viret tape aussi ses cordes. Le clavecin ajoute des nappes de sons. Sublime vous dis-je.

Trio piano, clavecin, contrebasse. Viret vient du classique et cela s'entend dans son jeu. Il passe de l'archet aux mains nues et la musique devient une sorte de ballade entre Jazz et romantisme. Ca pulse tout en restant rêveur. Après " Magnetic tango ", c'était une autre composition d'Edouard Ferlet.

" Miss Magdalena " inspirée par l'épouse de JS Bach qui n'aurait pas seulement copié la musique de son mari mais l'aurait aussi composée, pour certaines oeuvres. Il existe de savantes études musicologiques sur le sujet. Je vous les laisses les lire, lectrices baroques, lecteurs jazz. Retour de la chanteuse. Solo de clavecin pour commencer. Chant baroque. Honneur aux Dames vu le sujet. Duo piano & clavecin. Tout en douceur. Il vient apporter une vague à l'âme supplémentaire. Dans le final, je reconnais ce fameux Prélude de Bach , que chantait Maurane, au clavecin.

Une nouvelle composition pas jouée, pas répétée, nous prévient Edouard Ferlet. La preuve. Violaine Cochard lui montre les partitions pour bien s'entendre ce qu'ils vont jouer. Duo entre piano romantique et clavecin baroque. Passionné

" Utopia ". Retour sur scène de Jean-Philippe Viret & Pascal Schumacher.  Edouard s'amuse à frotter une corde dans les cordes du piano. JP Viret prolonge le son à l'archet & Pascal Schumacher au vibraphone. C'est le mystère de l'Utopie. Ne pas confondre avec l'album Utopia de la pianiste et compositrice Leila Olivesi. Tiens, le clavecin sonne comme une guitare. Ca sonne espagnol. Premier solo de contrebasse grave, majestueux, légèrement souligné par les 3 autres musiciens. 

Retour au duo pour le final. " Aparté " d'après JS Bach. Cf vidéo sous cet article. Tiré de l'album " Plucked unplucked ". Un morceau que j'aime beaucoup aussi. Où l'aigre du clavecin fournit le contrepoint parfait à la gravité du piano. Démarrage en douceur puis le clavecin joue une sarabande folle mais maîtrisée. Ensuite, le duo file à toute allure, synchronisé. Les 2 moteurs sont allumés. La fusée décolle. Arrêt net pour marquer une pause avant de repartir de plus belle. " Les bons mûrissent. Les mauvais pourrissent " (Victor Hugo). Edouard Ferlet & Violaine Cochard sont dans les bons. 

RAPPEL

Un lamento de Claudio Monteverdi en sextet. Sax ténor. Paroles en anglais. Pour du Monteverdi, c'est louche voire suspect. Ca sonne bien tout de même. 

Piano, clavecin, sax ténor, vibraphone pour le 2e rappel.

 

Partager cet article
Repost0

4e nuance de Fred Hersch avec Avishai Cohen au Bal Blomet

Publié le par Guillaume Lagrée

Fred Hersch par Juan Carlos HERNANDEZ

Fred Hersch par Juan Carlos HERNANDEZ

4 Nuances

de Fred Hersch

Bal Blomet

Paris, Ile de France, France

Samedi 14 mai 2022, 19h

 

Fred Hersch: piano

Avishai Cohen: trompette

Fred Hersch donnait une série de 4 concerts sur 4 soirs avec 4 complices et programmes différents à Paris, au Bal Blomet. J'étais au 4e, samedi 14 mai, en duo avec le trompettiste israélien de Jazz, domicilié à New York, Avishai Cohen, que j'ai découvert sur pièces et sur place. A ne pas confondre avec Avishai Cohen, contrebassiste israélien de Jazz, lui aussi domicilié à New York. 

Pour commencer, un thème de Thelonious Monk, compositeur cher à Fred Hersch. Ca sautille comme il faut. Le vieux jeu des musiques traditionnelles chant & contrechant fonctionne toujours. Avishai Cohen maîtrise techniquement son instrument mais, pour ce qui concerne les émotions qu'il communique, en m'en tenant à la catégorie des trompettistes israéliens de Jazz, je place Itamar Borochov bien au dessus. C'était bien " Bemsha Swing " qu'ils viennent de jouer.

" Duet " (Fred Hersch). Joué en duo, en toute logique. Solo en intro de Fred Hersch qui évoque les grands espaces américains. Fred Hersch vit désormais dans les forêts de Pennsylvanie, dans une maison en bois construite autour de son piano. Musique élégante, raffinée, quasi baroque. Fred Hersch nous apporte air et lumière. 

Est-ce du Monk ou du Be Bop? En tout cas, ça remue. Avishai Cohen est plus dedans. Ca rêve et ça balance. En fait, c'était du Ornette Coleman. " Turn around ".

Une composition de Fred Hersch dont je n'ai pas compris le titre. Un hommage au Brésil. Ca commence comme le grand air de Carmen de Bizet. Puis ça balance doucement, tranquille. 

Un standard du Jazz. " Moonlight in Vermont ". Cf vidéo sous cet article. 

Un standard du Be Bop. " Groovin High " (Dizzy Gillespie). Avishai Cohen fait des efforts louables pour jouer avec intensité mais il ne joue pas comme si sa vie en dépendait car sa vie n'en dépend pas. Alors que si vous entendez Diz & Bird jouer ce thème, vous comprenez tout de suite que, pour eux, c'était une question de vie ou de mort.

" Floatin " (Fred Hersch). La musique flotte en apesanteur, comme son titre l'indique. 

Une ballade superbement introduite au piano. " I fall in love too easily ". Sur ce thème, forcément, j'entends la voix et le son de Chet Baker. Avishai Cohen ne me le fait pas oublier. Fred Hersch, lui, m'émeut. 

Pour finir, je crois bien qu'il s'agit d'une composition de Thelonious Monk, " In walked Bud " mais je peux me tromper. Le jeu question & réponse entre piano & trompette fonctionne à plein régime.

RAPPEL

Fred Hersch revient seul jouer une ballade de sa composition, " Valentine ". Ravissant. 

La photographie de Fred Hersch est l'oeuvre de l'Imputrescible Juan Carlos HERNANDEZ. Toute utilisation de cette oeuvre sans l'autorisation de son auteur constitue une violation du Code de la propriété intellectuelle passible de sanctions civiles et pénales. 

Partager cet article
Repost0

Palmarès des Vainqueurs de l'International Songwriting competition 2021

Publié le par Guillaume Lagrée

Lectrices créatrices, lecteurs compositeurs, voici le palmarès 2021 de l'International Song Writing Competition.

Jury international, sélection internationale, récompenses en $US et en diffusion des artistes.

Dans les jurés, pour le Jazz, Lonnie Liston Smith, Danilo Perez, Jack de Johnette

Grand Prix

Notelle

Jazz:

1. Thana Alexa (USA)

2. Madis Muul (Estonie)

3. Anthony Branker (USA)

Aucun des 3 artistes récompensés pour le Jazz ne m'intéresse.

Pour la World Music

1. Omar Sosa (Cuba) & Seckou Keita (Sénégal). Omar Sosa célébré sur ce blog en 2016 pour un précédent duo avec Gustavo Ovalles (Venezuela) 

Voici mes coups de coeur dans le palmarès.

En extrait audio au dessus de cet article, Lucy Kalantari and the Jazz Cats (USA), n°1 dans la catégorie Musique pour enfants avec " round and round ".

En vidéo au dessous de cet article, Gus (Gustavo Ortega), n°2 dans la catégorie Latin pour " Creo que todo estaro bien " parce que sa chanson me donne envie de croire que tout ira bien. Originaire du Venezuela, Gustavo Ortega est encore étudiant à l'université de Miami, Floride, USA. 

 

Si vous n'avez pas gagné en 2021, vous pouvez vous inscrire à l'édition 2022 de l'International Song Writing Competition, lectrices créatrices, lecteurs compositeurs. 

 

Partager cet article
Repost0

Michel & Dexter Goldberg. Family Business au Café Laurent

Publié le par Guillaume Lagrée

Michel Goldberg

 &

 

Dexter Goldberg

Café Laurent

Paris, Ile de France, France

Jeudi 5 mai 2022, 21h

 

Michel Goldberg: saxophone ténor & soprano

Dexter Goldberg: piano

 

Lectrices attentives, lecteurs exhaustifs, ce blog vous a déjà chanté les louanges de l'album " Family Business " ( 2019) de Michel & Dexter Goldberg, de l'album " Pure Imagination " ( 2013) de Michel Goldberg en quartet avec Dexter Goldberg, d'un concert de ce quartet au Sunside à Paris en 2019.

Me voici enfin à un concert de ce duo père & fils, à Paris, au Café Laurent. Michel Goldberg a prénommé son fils, avec l'accord de son épouse, en hommage à Dexter Gordon, Géant du saxophone ténor, lui aussi célébré sur ce blog. Rien à voir avec un tueur en série de série américaine. Dexter Goldberg est devenu Jazzman mais pianiste ce qui lui permet de jouer encore avec son père, à son âge. 

Soirée consacrée aux standards. En commençant par l'un des plus enregistrés, " Stardust ". Solo de ténor chaleureux et langoureux à souhait en intro. Au tour de Dexter d'ajouter sa note de romantisme. Michel Godberg joue dans la tradition de Dexter Gordon. En duo comme en solo, père & fils s'écoutent en permanence. Gros son chaud du ténor. Excellent massage cérébral. Belle descente harmonique finale en duo.

Un morceau au Swing sautillant. Joli échange ludique entre père et fils. Ils jouent ensemble depuis la naissance de Dexter. Ils nous en font profiter. Ca marche. Je bats légèrement la mesure du pied droit. " When I put my sugar to tea ". Chanson à sous-entendu sexuel à mon avis.

Ils vont en jouer en duo des morceaux tirés de l'album en duo et de l'album en quartet. Musique de film. Une sorte de valse. Je bats toujours la mesure. Le père a plus de mémoire et moins de travail que le fils. Il joue sans partition. Ca balance toujours bien sans support de contrebasse & de batterie. Tout au sax ténor jusqu'ici. Beau solo de piano avec une superbe inspiration finale. Musique du film " Charlie et la chocolaterie ", version 1971. 

" Third plane " (Ron Carter). Pas de contrebasse pour jouer cette composition d'un bassiste de génie. Sax soprano. Intro au piano. Dexter Goldberg joue la partie d'Herbie Hancock, Ron Carter et Tony Williams à lui seul. Solide. Le son du soprano m'évoque Wayne Shorter. Forcément. Nul besoin de microphone. Le son passe très bien. Je bats toujours la mesure du pied droit. Swing subtil et efficace.

Retour au sax ténor. " Off the trail ". Extrait d'un poème symphonique consacré aux canyons du Colorado. Le duo marche sur la piste à pas feutrés, en mocassins amérindiens. Dexter insiste dans les graves pour remplacer la contrebasse absente. Gros son du sax ténor. Dexter ne joue que de la main gauche, assurant la pompe. Il fournit un matelas sur lequel se prélasse le son du sax ténor. Dexter reprend à deux mains à fond dans les graves. Ils marchent à pas de renard sautillant sur la piste.

Retour au soprano. " Bitter Sweet " (Mundell Lowe). Composition d'un guitariste. . Une douce ballade caressante à souhait mais avec le son aigre du soprano. Il y a de la douceur dans la tristesse, comme le titre l'indique.

Sax ténor. " Sail away " (Tom Harrell). Cf extrait audio au dessus de cet article. Un morceau qui évoque la navigation à la voile. Le mouvement, le balancement. Nous partons en mer avec le duo. 

Un standard inusable et centenaire (1912). " My melancholy baby ". Sax soprano. Dexter joue main gauche pour tenir la basse qui pousse le son du sax. Aigre et chuchotant. Solo de Dexter qui maintient solidement la basse main gauche tout en laissant courir librement sa main droite. C'est du Jazz, sapristi!

Musique du film de Mel Brooks, " Les producteurs ". " Spring time for Hitler ". A un journaliste qui lui demandait comment un Juif avait pu réaliser une comédie  sur Hitler, Mel Brooks répondit: " Cet homme a fait assez de mal à mon peuple. J'ai le droit de gagner de l'argent sur son dos ". La pièce " Les producteurs " est jouée en ce moment au théâtre de  Paris. Sax soprano. L'intro me fait penser à " Salt Peanuts " de Dizzy Gillespie. C'est joyeux comme le printemps. Solo de piano endiablé! Le père apprécie le travail du fils d'un " Whaouh ! " . Je ne saurais mieux dire. 

PAUSE

Le duo attaque d'emblée. Energiquement. Solo de piano bien charpenté et bien rythmé. Dexter joue à lui seul, piano, contrebasse & batterie. Ca sonne Be Bop. Blues de Cedar Walton. 

Un standard. " Here 's that rainy day ". Joué par un soir de sécheresse. La pluie tombe en gouttes fines du piano et du soprano. Thème nostalgique à souhait. Elegant solo de piano.

Retour au soprano. Un vieux standard. " Put on a happy face ". Un morceau joyeux et énergique en effet. Le sax ténor attaque bien stimulé par le piano. Solo joyeux et inspiré du pianiste. Ca swingue.

Un autre standard. " There is a small hotel ". Dexter installe l'ambiance tranquille au piano. Le sax ténor enchaîne. Sur un air rythmé et nostalgique à la fois. En solo, le pianiste met toute la fougue et la fraicheur de sa jeunesse. Il parvient à rafraîchir ce vieil air. 

3 standards à suivre qu'il est inutile de présenter selon MC Michel Goldberg. 

En effet, dès les premières notes, je reconnais " Syracuse " de Bernard Dimey, chanté par Henri Salvador et Yves Montand. Joué comme il faut au plus près de la mélodie., le sax ténor jouant le rôle de la voix. Petit solo de piano et le duo reprend la mélodie. Sax ténor nostalgique à souhait mais sans pathos.

Un autre standard de la chanson française. " La belle vie " (Sacha Distel). Devenu un standard du Jazz sous le titre " The good life " chanté par Frank Sinatra & Ella Fitzgerald. Sacha Distel & Henri Salvador sont les deux seuls chanteurs français à figurer dans le " Nouveau Dictionnaire du Jazz ". Même pas Charles Trénet auteur de standards du Jazz  " La Mer " (" Beyond the sea " pour les Américains), " Que reste t-il de nos amours ? "  ( " I wish You love " pour les Américains) et qui a enregistré avec Django Reinhardt. Il est vrai qu'Henri Salvador et Sacha Distel étaient tous deux d'excellents guitaristes. Solo du pianiste particulièrement bien construit et émouvant. Michel Goldberg remetle couvert avec chaleur et intensité.

Une autre chanson française devenue un standard du Jazz. " La chanson de Maxence ", extraite de la BO du film de Jacques Demy, " Les demoiselles de Rochefort ". Une composition de Michel Legrand connue aux USA sous le titre de " You must believe in spring ". Hommage à Jacques Perrin qui vient de mourir.  Beau solo de piano qui introduit le thème. C'est joué avec l'intensité qui convient et sans guimauve ajoutée. Citation finale d' " Un été 42 " de Michel Legrand. Michel Goldberg joua du saxophone dans l'orchestre de Michel Legrand dans les années 1990.

Le saxophoniste se repose. Solo de piano. Un standard de Billy Strayhorn " UMMG " (Upper Manhattan Medical Group) en souvenir d'un hôpital où il fut soigné. Ca marche. Je bats la mesure du pied droit. Un père écoute attentivement son fils. Nous aussi. 

" I will be Ok " . Retour au sax soprano. Une belle ballade. Que jouait Stan Getz avec Kenny Barron 3 mois avant sa mort. 

Michel Goldberg sort son téléphone portable et nous fait entendre la voix de son petit-fils Mel, 2 ans et demi qui improvise une chanson. Dexter est l'oncle de Mel, prénommé en hommage à Mel Brooks. A partir de cet air, son grand-père a écrit un Blues. " Blues for Mel ". Un Blues informel d'ailleurs. Un petit délice familial pour finir ce concert du duo père & fils entre Michel & Dexter Goldberg. 

 

Dans la vidéo ci-dessous, Michel & Dexter Goldberg jouent en duo au festival de Jazz de Langourla, Côtes d'Armor, Bretagne, France, le 8 août 2020. Prochaine édition du festival du 5 au 7 août 2022.

Partager cet article
Repost0

" Okun " Aurélien Bouly

Publié le par Guillaume Lagrée

Aurélien Bouly

" Okun "

Jazz Family. 2022.

Concert de sortie à Paris, Ile de France, France, 

au Studio de l'Ermitage, vendredi 10 juin 2022 à 21h.

 

Aurélien Bouly: guitare électrique, arrangements

Personnel détaillé dans l'album

Lectrices guitaristes, lecteurs percussionnistes, dansez ensemble au son de l'album " Okun " d'Aurélien Bouly

Ce guitariste français, manifestement influencé par Django Reinhardt, a  regroupé autour de lui des musiciens français (guitare, basse, violon...) et cubains (batterie, percussions, chant) pour mélanger Jazz manouche, rumba et salsa sans aucune faute de goût.

En mettant dans la sauce classiques du genre comme " Afro Blue " (1) de Mongo Santamaria, joué par John Coltrane (cf vidéo sous cet article), " Impromptu " de Django Reinhardt (10) et compositions personnelles telles que " Urban bolero " (3) et " Conga Ponto Combo " (11). Notez pour ce dernier titre la subtile allusion à la commune française de Pontault Combaut (77).

Les classiques sont revisités notamment avec une version afrocubaine de " La Marseillaise " (2), hymne national de la République française  au titre de l'article 2 de sa Constitution. Cf extrait audio au dessus de cet article. 

Que ce soit sur des classiques du Latin Jazz comme le " Mambo influencado "  (5) de Chucho Valdes , " Song for my father " (8) d'Horace Silver, " Besame Mucho " (9) ou une composition personnelle comme " Misterio Divino " 7), le jeu d'Aurélien Bouly est incisif et efficace. Rien de trop. Il met en valeur la musique, sa rythmique qui pulse, des cuivres qui pètent, un violon qui embrase.

Du Jazz français aussi bon à écouter qu'à danser, c'est suffisamment rare pour être signalé. 

J'ai fait écouter cet album à un collègue et ami de Martinique, fin connaisseur des musiques caribéennes. Il approuve. 

Bref, vous l'avez compris, lectrices percussionnistes, lecteurs guitaristes, retrouvez vous pour danser autour de l'album " Okun " d'Aurélien Bouly. Au Studio de l'Ermitage, à Paris, en France, pour le concert de sortie, vendredi 10 juin 2022 à 21h, vous aurez la place de danser ensemble.

Partager cet article
Repost0

La Winter Suite de François Bernat fait le printemps du Sunset

Publié le par Guillaume Lagrée

Frédéric Borey par Juan Carlos HERNANDEZ

Frédéric Borey par Juan Carlos HERNANDEZ

François Bernat 4tet

Le Sunset

Paris, Ile de France, France

Mercredi 27 avril 2022, 20h30

Concert de sortie de l'album " Winter Suite "

 

François Bernat: contrebasse, compositions, direction

Stéphane Aduar: batterie

Paco Andreo: trombone

Frédéric Borey: saxophone ténor

Lectrices attentives, lecteurs exhaustifs, ce blog vous a déjà chanté les louanges de l'album " Winter Suite " du quartette de François Bernat. Maintenant que le printemps est bien installé, il est temps d'écouter cette musique sur scène.

Ca a débuté comme ça. Par un solo du batteur aux balais. Ca tourne sans démonstration. Enchaînement avec un solo bluesy à souhait du trombone massé par la contrebasse et le batteur aux balais. Frédéric Borey ajoute la plainte du sax ténor. Ils nous la font au sentiment et ça marche.  Dialogue méditatif entre contrebasse et batterie aux balais. Vient s'ajouter le trombone qui sonne comme un cor au fond des bois. Trombone à pistons. C'est rare. Le batteur revient aux baguettes pour un 4tette nostalgique en diable. Du sentiment sans sentimentalisme, c'est ce que j'aime. Morceau construit, développé, articulé. Normal, c'est une suite. Basse et batterie aux baguettes enchaînent sur un air funky. Trombone et saxophone ajoutent leur sauce. Personne n'applaudit. Nous attendons la suite. Avec une écoute attentive. Ca groove bien. La contrebasse pulse. Batterie, trombone et saxophone se rendent coup pour coup. Dans la salle, parmi les auditeurs attentifs, l'ancien professeur de Paco Andreo au CNSMD, Médéric Collignon. Ils ont joué " Straight ahead " (Mal Waldron) puis " Métro Hoche " (François Bernat). Cf vidéo sous cet article.

" Bons baisers de Pantin " (François Bernat). Cf extrait audio au dessus de cet article. Un morceau cool dans l'esprit West Coast Jazz. Tout en douceur, en finesse. Batteur aux balais. Le sax chante comme un oiseau. Trombone avec sourdine wah wah.

" Sincerely Yours " (Frédéric Borey). Une sorte de ballade hantée, poignante. Batteur aux baguettes. Le 4tet joue groupé. Chant, contrechant entre sax et trombone. Bonne vibration de la rythmique qui porte le solo de trombone. Au tour du sax ténor en feu. C'est son morceau. Il joue avec sincérité et engagement.

Le 4tet joue groupé. La musique ondule. En symbiose. Du miel pour les oreilles. Le massage cérébral est si bon que je m'endors bercé par la musique alors qu'il n'est que 21h23. C'était " Piste noire ", un hommage de François Bernat au ski alpin. 

" Manuela " (François Bernat). Hommage à une Manuela je présume. Batteur aux baguettes. Tempo lent. Une ballade tranquille, amoureuse. De nouveau, je m'endors, bercé par cette douce musique. 

Dialogue en douceur, mezzo voce, entre les souffleurs sans soutien rythmique. C'est ludique. Bassiste et batteur arrivent en souplesse. " Rumble in the jungle ". C'est la sensation que la musique me procure. Le batteur passe aux baguettes tout en finesse. Cliquetis sur les bords de caisses. " Révolte " (François Bernat).

PAUSE


La musique est magnifique mais je suis trop endormi pour la suivre. Malheureusement, pour moi, le concert est fini.

 

 

 

La photographie de Frédéric Borey est l'oeuvre de l'Inexplicable Juan Carlos HERNANDEZ. Toute utilisation de cette oeuvre sans autorisation de son auteur constitue une violation du Code de la propriété intellectuelle passible de sanctions civiles et pénales

Partager cet article
Repost0

Le Patron reçoit Yoann Loustalot au Café Laurent

Publié le par Guillaume Lagrée

Christian Brenner Quartet

Café Laurent

Paris, Ile de France, France

Vendredi 22 avril 2022, 21h

 

Christian Brenner: piano

Bruno Schorp: contrebasse

Frédéric Delestré: batterie

Yoann Loustalot; trompette

Christian Brenner est le directeur artistique du Café Laurent. Ce soi, le chef est au piano. A son trio s'ajoute le trompettiste Yoann Loustalot déjà célébré sur ce blog.

Le batteur n'est pas prêt. Le groupe commence en trio piano, contrebasse, trompette. Cela fait immédiatement penser à Chet Baker. Surtout avec ce son de trompette feutré de Yoann Loustalot. 

Le trio poursuit dans ce style et ce genre de thème. La contrebasse pulse fort pour pallier l'absence de batterie. Solo de piano bien construit, bien mené. Le batteur arrive et s'installe pendant le solo de Bruno Schorp. Cela produit quelques bruits mais ne gêne pas l'ensemble. Ca y est. Le batteur est prêt et enchaîne aux balais. Bon dialogue contrebasse & batterie. Ils jouent des standards dont je reconnais les thèmes mais pas les titres. C'était du Be Bop.   " Birks Works " (Dizzy Gillespie). 

" Joy spring " (Clifford Brown). Un morceau de saison puisque nous sommes en avril. C'est la joie du printemps. Batteur aux baguettes. Ca percute beaucoup plus forcément. Bonnes accentuations et ponctuations du pianiste. Christian Brenner maîtrise la syntaxe du Jazz. 

Un autre standard du Be Bop. Batteur aux baguettes. Solo de piano rapide, léger, bien balancé. Le quartet est bien lancé. Ca chauffe derrière le trompettiste. Bassiste et batteur attaquent ensemble. Solo de contrebasse joliment soutenu par le batteur aux balais. Un standard inusable. " All the things You are ". 

Une ballade. Batteur aux balais. A la trompette, Yoann Loustalot nous donne le moelleux du son du bugle. " Infant Eyes " (Wayne Shorter). 

" Ba-lue Bolivar Ba-lues-are " (TS Monk). Les accents à la Monk se reconnaissent. Cet art de décaler les sons. Le salon de l'hôtel d'Aubusson où se tient le Café Laurent est intime et rempli. Des spectateurs écoutent debout. Une dame en rouge danse sur place mais sans tourner sur elle même comme Thelonious Sphere Monk. Le batteur distribue des pains. Un peu trop à mon goût. Le piano disparaît. La contrebasse se sent toujours dans le ventre. Solo de batterie. Là, Frédéric Délestré a le droit de monter le son avec ses baguettes. Dialogue percutant entre le métal de la batterie (cymbales) et celui de la trompette. Le quartet repart vers le final.

Batteur aux balais. Tempo medium. Un standard plus tranquille que le précédent. Très aérien, élégant, valsant. Batteur aux baguettes. Batteur aux baguettes. Ca pulse sévère. " The Peacocks " (Jimmy Rowles). Ce sont les paons qui s'étalent. 

PAUSE

Reprise avec une ballade tranquille. Batteur aux baguettes. Il en met toujours un peu trop à mon goût. L'ami musicien qui  m'accompagne ce soir partage mon avis. La trompette se détache par le son. La contrebasse fait sentir sa pulsation mais la batterie couvre le piano. Il fait un peu plus attention lors du solo de piano. Encore plus pendant le solo de contrebasse. Pulsation délicatement ponctuée par le pianiste.

Un autre morceau dynamique où le batteur en met beaucoup dans les solos et un peu trop dans l'accompagnement aux baguettes.

" So What " (Miles Davis). Extrait de " Kind of Blue " (1959), l'album le plus vendu de l'histoire du Jazz. Un chef d'oeuvre indispensable. La fameuse ligne de basse de Mr P.C (Paul Chambers) ponctuée par la contrebasse, la batterie et la trompette. Excellent solo de piano. Solo de trompette au son lunaire, bien dans l'esprit de Miles Davis, sans imitation.

Un standard du Be Bop joué avec l'intensité qu'il faut. " Well You needn't " (TS Monk)

" What's new? " un standard de 1939 chanté par Billie Holiday et joué par Dexter Gordon. Une ballade. Batteur aux balais. Là, il joue au volume sonore qu'il faut pour accompagner le solo de piano puis de contrebasse. Très belle version. 

" I will remember April ". Un standard de saison joué avec un tempo latino. Batteur aux baguettes. De nouveau un peu trop fort. Pas assez à l'écoute de ses partenaires. Pour autant, le groupe est soudé et ça tourne bien.

" 502 Blues " (Jimmy Rowles). Un numéro de chambre d'hôtel ou de cellule de prison? Batteur aux baguettes. Blues nostalgique à souhait. Thème joué par Wayne Shorter sur son album " Adam's Apple " (1966). Respect. De nouveau, le batteur en met trop aux baguettes. Solo de contrebasse bien chaud finement ponctué par le piano. Le batteur réduit le volume mais pas encore assez. Un spectateur tape sur son verre pour applaudir.

Partager cet article
Repost0

Sélection de concerts de Jazz en France pour mai 2022

Publié le par Guillaume Lagrée

Fred  Hersch par Juan Carlos HERNANDEZ

Fred Hersch par Juan Carlos HERNANDEZ

Bienvenue au 64e abonné de ce blog.

Que les Dieux et les Muses le protègent!

 

Lectrices exigeantes, lecteurs sélectifs, armé de partialité et de mauvaise foi, je vous propose la sélection suivante de concerts de Jazz en France pour le mois de mai 2022. 

Pour une sélection plus complète sur Paris et l'Ile de France, voyez Paris Jazz Club. Pour la France et l'Europe, voyez l'agenda de Jazz Magazine

Si vous ne voulez ou ne pouvez pas sortir de chez vous, plusieurs solutions s'offrent à vous:

- Ecouter les concerts sur France Musique avec les émissions Jazz Club  et Jazz sur le Vif (pour le présent) et Les légendes du Jazz (pour le passé) et sur TSF Jazz avec Jazz Live

- Pour l'actualité du Jazz 24h/24, écoutez sur la Toile Couleurs Jazz Radio.  Une fois sur le site Internet de la radio, cliquez au centre de l'écran sur Ecouter le live radio et le programme démarre. Mon émission Le jars jase jazz est consacrée à l'influence de la France sur le Jazz et lycée de Versailles  sous le titre générique Détours de France. La France à la lumière du Jazz. Diffusion chaque lundi à 22h et chaque vendredi à 12h (heure de Paris) . En mai 2022, 18e épisode avec 9  diffusions: lundi 2 , 9, 16, 23 & 30 mai à 22h; vendredi 6, 13, 20 & 27  mai à 12h. Au programme, le Jazz d'hier avec  René Thomas, Lee Konitz, Jimmy Giuffre, Duke Ellington, Jean-Luc Ponty, Barney Wilen, Eric Le Lann, Stan Getz, Richard Galliano.   Individus tous très favorablement connus de nos services. Cf extrait audio au dessus de cet article.

- Si vous voulez assister depuis la Toile aux concerts à New York, USA, dans Greenwich Village, pour,  les clubs Small's et Mezzrow, suivez ce lien. C'est payant certes mais toujours moins cher qu'un séjour dans la Grosse Pomme.  

Jérôme Sabbagh, saxophoniste ténor français maintes fois célébré sur ce blog, programme un concert chaque mercredi à 19h30 (heure de New York) au Bar Bayeux à New York. 

Mercredi 4: : Gui Duvignau CD Release for “Baden” (Sunnyside Records). (Billy Drewes, Leo Genovese, Jeff Hirshfield)
Mercredi 11: Samara Joy w/Pasquale Grasso Trio

Mercredi 18: Victor Gould Trio
Mercredi 25::  Marc Copland Quartet (Marc Copland, Robin Verheyen, John Hebert, Mark Ferber)

Concerts diffusés en direct sur Internet puis en différé pendant 6 jours. Un club de Jazz de New York livré chez vous sans autre frais que la connexion à la Toile. Vos dons sont les bienvenus. 

Chaque lundi à 14h (New York) , 20h (Paris), le pianiste franco-américain Dan Tepfer maintes fois célébré sur ce blog donne en direct un concert public gratuit sur sa chaîne Youtube et sa page Facebook. Parfois seul, parfois accompagné. Entrée libre.

A Paris, au Baiser Salé, ce sont les Caribéennes de mai, jusqu'au samedi 11 juin 2022, 40 concerts, 120 musiciens de Jazz caribéen avec le parrainage de Thomas Boutant, directeur artistique du Biguine Jazz Festival de Martinique

A Paris, festival Jazz à Saint Germain des Prés du dimanche 15 au samedi 21 mai avec Simon Goubert & Sophia Domancich, Dan Tepfer, Henri Texier, Marion Rampal, Kyle Eastwood, Airelle Besson, Lionel Suarez...

En Ile de France, département du Val d'Oise,  festival de printemps Jazz au fil de l'Oise avec l'Unis Vers Trio de Mathias Levy qui invite François Salques le dimanche 15 mai à 17h dans l'église Notre Dame de l'Assomption de Champagne sur Oise (95), Biréli Lagrène seul avec sa guitare dans la chapelle du château de Grouchy à Osny (95) dimanche 22 mai à 16h & 18h.

En Ile de France, département de l'Essonne, festival de Longjumeau du mardi 10 au dimanche 15 mai  avec le sextet d'Yves Rousseau, Kyle Eastwood, Barbara Hendricks, Jerry Bergonzi, China Moses. 

En Normandie, département de la Manche, à Coutances, festival Jazz sous les pommiers du vendredi 20 au samedi 28 mai avec Tigran Hamasyan, Daniel Zimmermann, Michel Portal, Dave Liebman...

En Bourgogne Franche-Comté, département du Jura, à Lons le Saunier, festival Couleurs Jazz du jeudi 26 mai au samedi 5 juin 2022 avec Nicolas Gardel, Julien Lourau... Rien à voir avec Couleurs Jazz Radio où l'auteur de ce blog sévit chaque lundi à 22h & chaque vendredi à 12h (heure de Paris) dans l'émission " Le Jars Jase Jazz ". 

Mercredi 4 mai:

-19h30 & 22h, Paris, Le Duc des Lombards: Canadian Jazz Collective. La fine fleur d'érable du Jazz canadien passe par Paris. Tabernacle!

- 20h, Paris, Le New Morning: Max Ionata Quartet. Un sax ténor italien accompagné d'une rythmique française. Meraviglioso!

Jeudi 5, vendredi 6 , samedi 7 mai, 19h30 & 22h, Paris, Le Duc des Lombards: Jowee Omicil In The Space. Saxophoniste canadien de parents haïtiens  domicilié en France qui nous emmène au delà des frontières.

Jeudi 5 mai:

-20h, Paris, Centre culturel canadienCanadian Jazz Collective. La fine fleur d'érable du Jazz canadien passe par Paris. Tabernacle!

- 21h, Paris, le Café Laurent: dialogue père & fils entre Michel Goldberg (saxophone ténor) & Dexter Goldberg (piano). Une affaire de famille. Entrée libre.

Samedi 7 mai:

- 20h30, Paris, Salle Gaveau: Bireli Lagrène (guitares) en solo. Le premier et dernier concert d'un Jazzman en solo salle Gaveau, c'était Martial Solal (piano) pour sa dernière apparition sur scène le mercredi 23 janvier 2019. J'y étais. Bireli Lagrène est de ce niveau. A 18 ans en 1984, il jouait en solo à Carnegie Hall, à New York. Cf vidéo sous cet article. 

- 20h30, Paris, Le Sunside: Fred Nardin 5tet. Pianiste célébré sur ce blog.

Dimanche 8 mai, 19h30, Paris, Le New Morning: Sun Ra Arkestra. Sun Ra (1914 - 1993) fonda son Arkestra en 1952. Marshall Allen (1924) saxophoniste de l'orchestre depuis sa création, le dirige encore et joue toujours. Ces musiciens mourront un jour mais ils ne seront jamais blasés. 

Mercredi 11 mai:

 20h, Paris, Le Bal Blomet: 4 nuances de Fred Hersch (piano) & Nathalie Dessay (chant). Un duo raffiné. Cf photographie au dessus de cet article. 

- 21h30, Paris, Le Sunside: Leila Olivesi 5tet. Pianiste et compositrice maintes fois célébrée sur ce blog.

Jeudi 12 mai:

- 18h, Paris, Péniche Marcounet: Sandro Zerafa duo. Guitariste maltais louangé sur ce blog. Entrée libre.

- 20h, Paris, Bal Blomet: 4 nuances de Fred Hersch. Breath by Breath. Piano & quatuor à cordes. Cf photographie au dessus de cet article.

- 20h, Paris, Théâtre du Châtelet: Duke Ladies. Laurent Mignard Duke Orchestra. Hommage aux Dames par un orchestre de Jazz français qui joue exclusivement Duke Ellington (1899-1974), l'homme dont l'autobiographie est intitulée " La musique est ma maîtresse ", la seule à laquelle il est resté fidèle. 

- 20h30, Paris, Le Sunset: Jerry Bergonzi Organ Trio. Maestro du sax ténor. 

- 21h, Paris, Le Café Laurent: Duo Rémi Decormeille (piano) & Sébastien Llado (trombone). Entrée libre. Révisez vos classiques du Jazz. 

Vendredi 13 mai:

- 20h, Paris, Le Bal Blomet: Le Brésil de Jobim avec 4 nuances de Fred Hersch (piano) & Stéphane Chausse (clarinette). Cf photographie au dessus de cet article. 

- 20h30, Paris, Le Sunside: Pierre de Bethmann 4tet. Più elegante che efficiente.

Samedi 14 mai:

- 18h, Paris, Le Sunside: Léa Castro 5tet. Une chanteuse déjà célébrée sur ce blog.

- 19h, Paris, Le Bal Blomet: 4 nuances de Fred Hersch (piano) & Avishai Cohen (trompette). Duo de Maestros. Cf photographie au dessus de cet article. 

 19h30, Paris, Maison de la Radio: Trio de Jean-Philippe Viret (glop) suivi du trio de Yaron Herman (pas glop). Concerts enregistrés par France Musique. 

- 20h30, Paris, Le Sunside Pierre de Bethmann 4tet. Più elegante che efficiente.

- 21h30, Paris, le Baiser Salé: Ludovic de Preissac Eklectic trio invite Sylvain Beuf (sax). Classieux.

Mardi 17 mai:

- 20h, Paris, L'Alhambra: Nuit Caraïbes avec le Big In Jazz Collective et ses invités: Mario Canonge , Grégory Privat, Xavier Belin (piano), Arnaud Dolmen (batterie), Cynthia Abraham (chant)... Chofé biguine la!

- 20h, Paris, Le New Morning: Roy Ayers. Everybody loves the Sunshine!

- 21h30, Paris, Le Baiser Salé: Srdjan Ivanovic invite Magic Malik. Dialogue France (Outre-Mer compris) & Balkans. 

Mercredi 18 mai:

- 19h30 & 22h, Paris, Le Duc des Lombards: Or Bareket Quartet Sahar. La jeune garde new yorkaise passe par Paris. 

- 20h, Paris, Le New Morning: Roy Ayers. Everybody loves the Sunshine!

- 20h30, Paris, Le Sunset: Magic Malik Fanfare Xp & Jazz Experience. Une fanfare expérimentale sur la scène du Sunset. Show devant!

- 20h30, Paris, Le 38 Riv: Ronan Ristord trio invite Hetty Kate. Révisez vos standards en bonne compagnie. 

Jeudi 19 mai:

- 20h, Paris, Le New Morning: Roy Ayers. Everybody loves the Sunshine!

- 20h30, Les Lilas (93), Le Triton: Kartet. quartet française de Jazz créatif depuis 30 ans. 

-20h45, Fontenay sous Bois (94), Le Comptoir; Pierre Durand Roots 4tet " Libertad " . Dîner concert.

Vendredi 20 mai

- 20h, Paris, Le Bal Blomet: Plucked Unplucked. Violaine Cochard (clavecin) & Edouard Ferlet (piano). Un dialogue féminin/masculin de toute beauté. 

- 20h, Paris, Concert privé sur réservation: Vincent Le Quang 4tet. Un saxophoniste français maintes fois célébré sur ce blog. 

- 20h30, Les Lilas (93), Le Triton: Benjamin Moussay, François Jeanneau, Bruno Chevillon, Daniel Humair. Un  quartet de feu!

Samedi 21 mai, 19h30 & 22h, Paris, Le Duc des Lombards: The New York Blue Note 5tet. Révisez vos albums Blue Note des années 50-60 en bonne compagnie. 

Dimanche 22 mai, 17h30, Paris, Studio de l'Ermitage: Orchestre des jeunes de l'Orchestre National de Jazz. Pour faire pousser les jeunes branches du Jazz français. 

Lundi 23 mai:

- 19h, Paris, Le New Morning: Mike Stern (guitare) & Bill Evans (saxophone) deux des musiciens qui accompagnaient Miles Davis lors de son retour sur scène en 1981.

- 19h30, 21h & 22h30, Paris, Le Duc des Lombards: Nouvelle scène avec Luca Fattorini (contrebasse) 5tet. Entrée libre. 

- 20h, Paris, Le Pan Piper: Cedric Burnside. Mississipi Blues.

- 20h, Paris, La Rhumerie: William Chabbey 4tet. Entrée libre. Guitare Jazz style 50's-60's. 

- 20h30, Boulogne-Billancourt (92), la Seine musicale: John Mac Laughlin 4th Dimension. Le guitariste anglais de Miles Davis en 1969, celui qui a droit à son morceau " John Mac Laughlin " sur l'album " Bitches Brew ", un des plus vendus de l'histoire du Jazz. Une légende vivante. 

Mardi 24 mai:

-  19h30, 21h & 22h30, Paris, Le Duc des Lombards: Nouvelle Scène avec Olga Amelchenko 5tet. " Helicon ". Entrée libre. Suivez cette Femme!

- 20h, Paris, Le Barbizon. Jim Funnell's Word Out trio + Afuriko. Groupes déjà célébrés sur ce blog.

Mercredi 25 mai:

- 20h, Paris, Le New Morning: Hermeto Pascoal. Brasil! " Quand je ne sais plus rien, j'écoute Hermeto Pascoal " (Miles Davis). 

- 20h, Paris, en direct sur Internet depuis New York, USA: Dan Tepfer (piano) & Theo Bleckmann (chant). Des chansons de la République de Weimar (Allemagne, 1918-1933). Kurt Weill, Hanns Eisler & autres.

- 20h30, Paris, Le Sunside: Ben Sidran Tenor Madness. Ben Sidran (piano, chant) invite Rick Margitza (sax ténor). New York emballe Paris. 

- 20h30, Paris, le 38 Riv: François Bernat Quartet pour l'album " Winter Suite " célébré sur ce blog. 

Jeudi 26 mai:

- 20h30, Paris, Le Sunside: Ben Sidran Tenor Madness. Ben Sidran (piano, chant) invite Rick Margitza (sax ténor). New York emballe Paris. 

- 20h30, Les Lilas (93), Le Triton: Sarah Murcia. Une Dame du temps présent qui fait oublier celles du temps jadis. 

Vendredi 27 mai:

- 19h30 & 22h, Paris, Le Duc des Lombards: Six strings under trio. Trio piano, contrebasse, guitare. Que des cordes. Pas de batterie. 

- 20h, Paris, Bal Blomet: trio Olivier Hutman (piano), Benoît Charlier (orgue Hammond), Bruno Sourisse (batterie). Ca va grouver sévère!

- 20h30, Paris, Le Sunside: Ben Sidran Tenor Madness. Ben Sidran (piano, chant) invite Stéphane Guillaume (sax ténor, flûte). New York emballe Paris. 

- 21h, Lyon (69), Le Périscope: Anteloper. Le duo Jazz électro new yorkais de Jaimie Branch (trompette, synthés, voix) & Jason Nazary (batterie, synthés). Explosif!

Samedi 28 mai:

- 20h30, Paris, Le Sunside: Ben Sidran Tenor Madness. Ben Sidran (piano, chant) invite Stéphane Guillaume (sax ténor, flûte). New York emballe Paris. 

- 21h, Paris, Le Café Laurent: Le directeur musical du club, Christian Brenner (piano) joue avec Bruno Schorp (contrebasse), Jean-Paul Molina (batterie) & Dmitry Baevesky (sax alto). 

Mardi 31 mai, 20h, Paris, Le Bal Blomet: SYDO comme SYlvain Gontard (trompette) & DOminique Fillon (piano). Dominique est bien le frère de François Fillon mais ce n'est pas le sujet du concert. 

 

La photographie de Fred Hersch est l'oeuvre de l'Impeccable Juan Carlos HERNANDEZ. Toute utilisation de cette oeuvre sans l'autorisation de son auteur constitue une violation du Code de la propriété intellectuelle passible de sanctions civiles et pénales..

Partager cet article
Repost0

Journée internationale du Jazz avec l'UNESCO et l'ONU le samedi 30 avril 2022

Publié le par Guillaume Lagrée

Herbie Hancock par Juan Carlos HERNANDEZ

Herbie Hancock par Juan Carlos HERNANDEZ

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

À l’occasion de la Journée internationale du jazz,

un concert exceptionnel se tiendra

aux Nations Unies, à New York, USA, le  samedi 30 avril 2022

 

 

Paris, le 20 avril 2022 –– La Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, et l’Ambassadeur de bonne volonté de l’UNESCO, Herbie Hancock, ont annoncé mercredi le programme des célébrations de la Journée internationale du jazz 2022 qui se tiendra le 30 Avril prochain. À cette occasion, des événements seront organisés dans plus de 180 pays.

 

Événement phare de la Journée du jazz, le All-Star Global Concert qui rassemblera des stars de la scène internationale, se tiendra dans la salle de l’Assemblée générale des Nations Unies à New York. Ce concert souligne l’importance du jazz en tant qu’instrument d’unité et de paix à travers le dialogue et la diplomatie. Certains des plus grands noms du jazz s’y produiront. La liste exhaustive des artistes est disponible ici (en anglais).

 

Le concert sera retransmis dans le monde entier le samedi 30 avril 2022 à 18 h (heure de New York) sur le site Internet de l’UNESCO, YouTube, Facebook, jazzday.com, la chaîne de télévision en ligne de l’ONU ainsi que sur différents canaux du département d’État américain

 

« Le jazz est porteur d’un message universel qui a le pouvoir de renforcer le dialogue, la compréhension et le respect mutuels. Alors que le monde fait face à de multiples crises et conflits, cette journée internationale met en lumière la contribution essentielle de la musique et de la culture à la paix », affirme Audrey Azoulay, Directrice générale de l’UNESCO.

 

« De nombreuses régions du monde sont actuellement en proie aux conflits et aux divisions, j’ai l’espoir qu’à travers le langage universel du jazz, notre célébration cette année encouragera les peuples de toutes les nations à se réconcilier, à espérer et à travailler main dans la main pour favoriser la paix », déclare le président du Jazz Institute, Herbie Hancock, qui copréside la Journée internationale du jazz avec la Directrice générale de l’UNESCO.

 

Master classes, concerts, programmes éducatifs et autres événements à travers le monde

 

Plus tôt dans la soirée du samedi 30 avril 2022 à 17 h  (heure de New York), l’UNESCO célèbrera les talents musicaux de femmes issues de toute l’Afrique, lors de la seconde édition de sa série de concerts intitulée « JazzWomenAfrica ». Organisé en collaboration avec l’entreprise culturelle ANYA (Maroc), l’événement JazzWomenAfrica contribue à lutter contre la sous-représentation et le manque de reconnaissance des femmes dans l’industrie musicale. Un débat sur ce thème, auquel participeront des femmes artistes et des producteurs de musique, aura lieu le vendredi 29 avril 2022 à 18 h (heure de Paris). Pour assister au débat, consulter la page dédiée.

 

Une série de programmes éducatifs en ligne et gratuits sera présentée via unesco.org, jazzday.com ainsi que sur les pages YouTube et Facebook officielles de la Journée internationale du jazz. Des artistes de jazz de renommée mondiale, lauréats de plusieurs Grammy Awards, dont Arturo O’Farrill et Terri Lyne Carrington, Oran Etkin, Danny Grissett, Dan Tepfer et bien d’autres animeront des master classes et des conférences.

 

Dans le monde entier, les villes créatives de l’UNESCO organiseront leurs propres célébrations tout au long de la Journée internationale du jazz. 

 

La fondation caritative, Doris Duke Charitable Foundation, apporte une aide importante à la Journée internationale du jazz. Le transport aérien ainsi que d’autres services destinés aux artistes et éducateurs sont assurés par United Airlines, la compagnie aérienne partenaire de la Journée internationale du jazz.

 

Créée par l’UNESCO en 2011, à l’initiative de l’Ambassadeur de bonne volonté Herbie Hancock, et reconnue par l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies, chaque année, le 30 avril, la Journée internationale du jazz rassemble les pays et les communautés du monde entier.

 

La photographie d'Herbie Hancock est l'oeuvre de l'Impétueux Juan Carlos HERNANDEZ. Toute utilisation de cette oeuvre sans l'autorisation de son auteur constitue une violation du Code de la propriété intellectuelle passible de sanctions civiles et pénales

Partager cet article
Repost0

Disquaire Day & Record Store Day samedi 23 avril 2022

Publié le par Guillaume Lagrée

Lectrices exigeantes, lecteurs sélectifs, retrouvez vous le samedi 23 avril 2022 chez un disquaire pour fêter le Disquaire Day si vous êtes dans le monde francophone, le Record Store Day si vous êtes dans le monde anglophone. Au menu, des éditions et rééditions spéciales, des concerts et festivités. 

Le livre s'achète chez le libraire. Le disque chez le disquaire. Pour quoi faire? Pour bénéficier d'une oeuvre et d'un objet et surtout pour découvrir des musiques qui ne vous ont pas été suggéré par des algorithmes comme ceux qui vous ont mené vers cet article, lectrices exigeantes, lecteurs sélectifs.

C'est chez un disquaire indépendant à Paris, 18e arrondissement, métro Jules Joffrin, que j'ai fait découvrir Don Cherry en concert à un couple d'amateurs de New Wave. Cf vidéo sous cet article.

C'est chez le disquaire Rennes Musique, aujourd'hui disparu, que j'ai amélioré ma culture Jazz dans mes années d'étudiant. J'ai toujours chez moi l'exemplaire d'In a Silent Way de Miles Davis (1969) acheté en 1989 suite à un concert du trio de John Mac Laughlin. Je l'écoute encore. Le son n'a pas bougé. La magie fonctionne toujours.

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>